Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 22:18
PAS UN EURO D'ARGENT PUBLIC N'EST À GASPILLER

PAS UN EURO D'ARGENT PUBLIC N'EST À GASPILLER

 

NOS GRANDS ÉLUS ET TOUS CEUX QUI NOUS GOUVERNENT DOIVENT, POUR RESPECTER LES CITOYENS, VEILLER AU BON EMPLOI DES FONDS PUBLICS

 

Cela fait partie des réflexions d'été sur fond de Covid-19. Il faut parfois oser se lâcher pour asséner de dures vérités, de dures réalités.

 

L’économie ne se gère pas par décret ou par ordonnance et encore moins à coup de déclarations publiques intempestives.

 

Là, où il n’y a pas de besoin concret et pas de confiance en l’avenir, des milliards d’argent public déversés ne servent à RIEN.

 

En effet, il y aura bien des multinationales peu scrupuleuses qui feront le nécessaire pour tenter de récupérer ces milliards ,voire de les détourner, avec la complicité de fonctionnaires et politiques.

 

On peut rêver : ceux-ci qui jouent à ce jeu devront à l’avenir être sanctionnés de manière exemplaire. Le législateur doit aller jusqu'au bout de ses promesses de loi sur la transparence de la vie publique. Si technocrates et politiques sont  jugés coupables et responsables de gaspillage ils devront être condamnés. Il ne faut plus de "responsables et pas coupables".

 

La démocratie ne supportera plus l'irresponsabilité des politiques qui participent par leurs actions à la perte de crédibilité des élus. Ils sapent les fondements de la démocratie et participent ainsi à l'effondrement des valeurs de la citoyenneté et du civisme.

 

L'incitation à la haine, la diffusion de fausses nouvelles peuvent mener leurs auteurs devant les tribunaux. L'incitation au risque de  dilapidation des fonds publics devrait aussi être sanctionnable. C'est trop facile de promettre la lune avec l'argent des autres ou avec de l'argent qui n'existe pas!  L'impunité de la duperie dans ce domaine a trop duré.

 

 

DES ANNONCES IMPRUDENTES DE MINISTRES SONT DES FAUTES AUX CONSÉQUENCES GRAVES

 

Un super ministre des finances se permet de déclarer qu’il affectera 30 milliards d’euros à des projets dits de "transition écologique" dont il ne connaît sérieusement ni les tenants ni les aboutissants.

 

Mais posons les questions à l'intéressé : où avez-vous trouvé ces 30 milliards d'euros ? Pour quoi faire précisément ? Ce sont les bonnes questions que se posent les français. Où et comment un État français super endetté, dont, en plus les recettes budgétaires vont être amputées par deux mois de "confinement", peut-il trouver 30 milliards d'euros alors qu'il n'arrive pas à sortir les fonds pour réajuster les salaires des personnels soignants, qu'actionnaire de l'ex EDF il n'investit pas pour le démantèlement de ses centrales nucléaires ...dont on aura encore besoin ?

 

Cette annonce de 30 milliards d'euros disponibles incite à réveiller des fantasmes d'un État "riche à millions", il incite donc de manière irresponsable à la dépense,  à la gabegie, aux projets bidon alibis pour pomper l’argent du bon peuple et des bons chefs d’entreprise et de leurs salariés.

 

C’est l’incitation à une forme de détournement de fonds publics : c'est une tromperie à l’égard de tous les français.

 

On ne fait pas impunément joujou avec l’argent du peuple ou avec l'argent dont on ne dispose pas dans un pays où l’extrême pauvreté est en train d’exploser.

 

On peut rêver au bon sens, à la raison et poser les questions : 

 

- soutien à l'automobile mais mise en accusation de celle-ci qui pollue,

- soutien à l'aéronautique mais interdiction de se déplacer par avion,

- soutien à la SNCF mais conditions mises pour accéder aux trains...

 

"Le bon sens est la chose la mieux partagée du monde..." sûre ?

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires