Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 21:46
LE "DÉBAT" DE GAUCHE À DROITE : BRIGITTE TESSON, CAROLINE POTTIER,  CLAIRE LEGRAND, en retrait YANNICK MOREAU

LE "DÉBAT" DE GAUCHE À DROITE : BRIGITTE TESSON, CAROLINE POTTIER, CLAIRE LEGRAND, en retrait YANNICK MOREAU

SUR FR3, CE SOIR, "UN DÉBAT" DES QUATRE TÊTES DE LISTE POUR CE SECOND TOUR DES ÉLECTIONS MUNICIPALES AUX SABLES D'OLONNE

Dans le domaine de l'information locale cette journée a été marquée par deux événements :

- le débat sur FR 3 ce soir,

- la parution dans l'excellent "Reporter sablais" d'un article très documenté intitulé : 

"Les coulisses du CLASH entre Brigitte Tesson et Claire Legrand " ou la version sablaise du  "je t'aime moi non plus".

Nous avons déjà exprimé notre désappointement sur la division de la droite d'opposition au maire sortant Yannick MOREAU :

http://www.olonnes.com/2020/06/droit-d-etre-candidat-aux-elections-municipales-droits-devoirs-responsabilites.html

La description détaillée de la lutte fratricide des deux ex adjointes du maire précédent Didier GALLOT ne grandit pas ces ex-élues et fait désordre pour la démocratie locale et la fonction d'élu(e) pour laquelle doivent primer le projet de mandature et la notion d'intérêt général. Ces bases de la politique locale doivent effacer tous les petits et viles problèmes de personnes. Ce ne sera donc pas le cas pour cette élection et pour les deux candidates.

Nous avons bien ressenti les conséquences de cette situation dans ce que nous avons vu et entendu ce soir.

Un maire sortant Yannick MOREAU qui, dans le calme et de manière résolue, avance son projet pour la Ville des Sables d'Olonne de demain et ses trois "challengers" qui n'ont pu apporter aucune idée nouvelle, originale et réaliste hormis parfois celles peu réalistes de la candidate de gauche Caroline POTTIER, sur la santé et les transports par exemple.

Il n'y a pas eu non plus la moindre tentative de la part des 3 candidates de déstabiliser ce qu'a commencé à construire le maire sortant. Il n'a même pas eu à défendre ses réalisations et projets connus : Plan de relance et de soutien post-confinement, réserves foncières, soutien renforcé aux Associations, consultations populaires, amélioration des transports publics, maintien sans augmentation de la fiscalité locale, pistes cyclables, sécurité renforcée...

L'"activisme" et l'omniprésence sur tous les dossiers du maire sortant bloquent-ils toutes  les velléités de ses opposants et challengers de leur pouvoir de proposer de nouvelles voies pour la gestion de la Ville des sables d'Olonne ?

La réponse à cette question sortira d'une certaine manière des urnes le 28 juin prochain.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires