Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 22:37
L'HEURE DES RÉSULTATS DE CES ÉLECTIONS À L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE '

L'HEURE DES RÉSULTATS DE CES ÉLECTIONS À L'HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE '

 

 

ÉLECTIONS MUNICIPALES AUX SABLES D’OLONNE : RAZ DE MARÉE ABSTENTIONNISTE ET VICTOIRE INCONTESTABLE DU MAIRE SORTANT YANNICK MOREAU

 

 

Porte-plume de notre Association citoyenne, nous nous devons d’analyser ce scrutin des élections municipales 2020 à notre niveau local…pour le niveau national, vous êtes déjà abreuvés de commentaires autorisés où tout le monde a gagné sauf quelques-uns qui reconnaissent des défaites locales et parfois sanglantes. Nous vous livrons donc notre point de vue personnel sur cette élection. Tentative d’explication qui n’engage que son auteur qui connait quand même un peu la vie « politique » locale !

 

AUX SABLES D’OLONNE, ENFIN LE SUFFRAGE UNIVERSEL !

 

D’abord comme l’a dit le maire sortant Yannick MOREZAU c’est pour la Ville Nouvelle des Sables d’Olonne un moment historique : c’est la première élection de son maire par un scrutin au suffrage universel. Cela efface les « écarts » du vote du 2 janvier 2019 qui a porté Yannick MOREAU à la tête de la municipalité. Le suffrage universel a confirmé et mais ce n’était pas nécessaire il a aussi légitimé dans les faits le choix initial des élus sablais le 2 janvier 2019.

 

SCRUTIN AU SUFFRAGE UNIVERSEL ET ABSTENTIONS

 

Oui, tous les citoyens inscrits sur les listes sur la commune des Sables d’Olonne soit près de 40 000 avaient le droit de voter…un sur trois à utiliser ce droit et devoir de voter.

 

Cette abstention massive, bien sûr, est mise en partie, sur le dos de CORONAVIRUS et des mesures de protection prises.

 

On peut difficilement admettre cette « excuse » car les facilités du vote par procuration auraient dû permettre à ceux qui sont les plus exposés ou qui ont un autre motif de ne pouvoir se déplacer à leur bureau de vote de remplir leur devoir de citoyen. En consultant les listes et résultats on s’aperçoit que non seulement il y a eu peu de procuration mais pire…de nombreuses procurations n’ont pas été utilisées par les citoyens qui en étaient les bénéficiaires !

 

UNE ABSTENTION MASSIVE : UN SIGNAL FORT ENVOYÉ PAR LES CITOYENS

 

En plus des cas de « force majeure », il y a des conditions personnelles parfois qui « peuvent » forcer un citoyen à l’abstention.

 

Il en est ainsi du refus de choisir entre la peste et le choléra…ce n’était justement pas le cas aux Sables d’Olonne avec 4 listes en présence au deuxième tour, il y avait des possibilités de choix et celle de mettre dans l’urne un bulletin nul !

 

Quelque soient les raisons invoquées il faut conclure qu’une abstention qui touche 65 % de l’électoral local n’est pas le fait du hasard, de circonstances particulières. C’est un fait politique. L’échec de la démocratie française.

 

C’est l’amertume citoyenne cumulée, des promesses non tenues, des scandales à répétition, des incompétences gouvernementales et des reculades d’En Marche…

 

Les français ont crié en silence leur ras le bol.

 

 

LES SABLAIS QUI ONT VOTÉ ONT DIT RAS LE BOL NATIONAL, RAS LE BOL LOCAL ! FAISONS CONFIANCE À L'EXPÉRIENCE D'UN JEUNE MAIRE

 

Ce ras le bol est un message local que nous exprimons ainsi !

 

  • Localement la gauche qui avait réussi l’union n’atteint que 13 % des votants. À un moment où on parle d’un raz de marée « vert »…aux Sables d’Olonne c’est encore un échec et cela s’explique par des postions anormales sur la fusion, des alliances contre nature, le désastre du dossier du littoral…

 

  • - la seule liste marquée politiquement, la liste « En Marche », Claire LEGRAND, a un score ridicule de 10,93 %des votants. C’est aussi un signal local du rejet de ceux et celles qui se sont affichés pour le Président de la République. Le macronisme n’a pas vécu aux Sables d’Olonne. C’est le fiasco de cette liste et qui est certainement aussi la conséquence de la comi-tragédie de la tentative d’union, bataille d’egos, que, par principe, n’apprécie l’électorat.

 

  • La liste Brigitte TESSON n’a pas pu rééditer son exploit de la précédente élection de 2014 qui s’est terminée par une fusion de sa liste avec celle de Didier GALLOT pour emporter de justesse la victoire. Pour expliquer l’échec de cette liste redisons que la comi-tragédie de sa tentative d’union avec son ex collègue Claire LEGRAND ne pouvait être appréciée même par ses colistiers et donc aussi par un électorat qui aurait été tenté de voter TESSON pour freiner les ambitions du maire sortant. Tout cela était un peu léger face à un maire sortant qui est un battant passionné de la chose publique et qui s’est doté d’une équipe solide.

 

 

YANNICK MOREAU A TRIOMPHÉ.  IL AURA LE DEVOIR D’ÊTRE LE MAIRE DE TOUS LES SABLAIS…DONC D’EN CONVAINCRE DÉJÀ LES 65 % QUI SE SONT ABSTENUS

 

Le résultat est clair : le maire sortant est réélu « triomphalement » par les citoyens actifs votants. Il a montré sa capacité à gérer localement et au-delà la crise sanitaire. Il a joué la carte locale…pas un atome de politique nationale n’est venu troubler sa campagne électorale dont l’essentiel fut d’organiser la résistance au virus et d’avancer des projets et des dossiers qui sommeillaient depuis des décennies.

 

On n’a pas entendu de critiques solides contre sa gestion de la ville nouvelle fusionnée de janvier 2019 à juin 2020. Il a désarmé ses adversaires potentiels sans que ceux-ci s’en aperçoivent.

 

Sous sa houlette, la fusion tant attendue depuis des années a pris corps au cours de ces derniers 18 mois et ses opposants ne se sont pas donnés les moyens de bâtir, d’exposer largement un vrai contre-projet.

 

L’élection de Yannick MOREAU et de sa liste résulte donc d’une logique certaine et d’un appétit féroce d’agir de cet encore jeune maire. Il lui reste avec sa forte majorité de 36 élus sur 45 sièges de faire la preuve de son efficacité sur le moyen terme, de son ouverture à tous les sablais même à ceux qui se sont abstenus et à ceux qui ont voté contre.

Partager cet article

Repost0

commentaires