Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

1 février 2020 6 01 /02 /février /2020 22:17
LA CEINTURE VERTE OU L'ARC VERT OU LA CEINTURE FORESTIÈRE

LA CEINTURE VERTE OU L'ARC VERT OU LA CEINTURE FORESTIÈRE

 

LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION : UNE SOLIDARITÉ INTERCOMMUNALE ET DES PROJETS MÊME POUR LE LONG TERME

 

Nous faisons un constat navrant. Il est regrettable de voir que les candidats aux prochaines élections et particulièrement les « novices » n'assistent pas aux conseils municipaux et communautaires. Ainsi, comment pourront-ils connaitre les projets en cours et appréhender les capacités du Pays pour pouvoir bâtir leurs programmes ?

 

Ainsi, il n’est donc pas étonnant de voir si peu de réflexions pertinentes sur les événements et projets en cours au Pays des Olonnes, sur les contraintes techniques, réglementaires…C’est certainement pour cela que depuis le début de cette campagne électorale les quelques remarques qu’ils ont pu faire dans des communiqués de presse sont, osons le mot,  affligeants !

 

Les électeurs devront tenir compte dans leur choix non seulement de l’aptitude des candidats à gérer une commune de la taille des Sables d’Olonne et un Agglomération de 52 000 habitants mais aussi sur leurs connaissances des problématiques locales. Gérer une commune, une agglomération ne s’improvise pas.

 

 

LA CEINTURE VERTE SABLAISE SE DESSINE ET S’OUVRE AUX AUTRES COMMUNES DE L’AGGLOMÉRATION

 

Le Président Yannick MOREAU a rappelé que les « Sables d’Olonne Agglomération » avait validé le diagnostic du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) (voir précédent conseil communautaire du 13 décembre 2019). Cette démarche de développement durable sera longue et lourde et influencera quasiment toutes les décisions.

 

De son côté, la ville des Sables d’Olonne a adopté un projet pour la mise en valeur d’un espace vert dite ceinture verte à l’intérieur de la rocade du grand contournement avec des ramifications s’initiant au cœur de la ville. Cette ceinture verte s’étendra du Bois Saint Jean (Orbestier) à la forêt d’Olonne.(voir photo).

 

Les communes voisines "riveraines" pourraient apporter leur concours pour voir plus grand.

 

L'Agglomération avance.

 

En effet, c’est une vision à 30 ans que l’Agglomération propose. Elle consistera à valoriser les espaces naturels existants, à en créer de nouveaux et à les connecter entre eux principalement en plantant massivement des arbres et en rétablissant des haies…

 

Ce plan intégrera les activités économiques actuelles en adjoignant des zones maraichages, jardins partagés, vergers, loisirs de plein air.

 

Ceci sera accompagné par la création d’un réseau de circulation douce.

 

Dans ce cadre une opportunité s’est présentée pour passer du projet au début de la réalisation. Les consorts COLLINS (Château d’Olonne) désiraient céder des éléments de leur patrimoine dont une partie (15 hectares) est intégrée au secteur de la Vannerie.

 

L’Agglomération qui assume la gestion de la ZAC de la Vannerie et d’une manière générale les « zones économiques » souhaite désormais pouvoir acquérir du foncier en faveur de la protection des zones naturelles et du verdissement de son territoire. Elle va donc acquérir ces terres. Cette acquisition va permettre aussi à l’agglomération de préserver le caractère naturel ou agricole de 4,7 hectares classé en zone « urbanisable ».

 

L’Agglomération fera classer cette zone dans le futur Plui en espace agricole ou naturel.

 

Avec cette opération, l’agglomération joue donc sur les deux tableaux : un apport de foncier pour la ZAC (vocation économique) et un apport en zone préservée qui sera destinée à la future "ceinture forestière".

 

 

LA SOLIDARITÉ ENTRE LES COMMUNES N’EST PAS UN VAIN MOT

 

Au cours de ce Conseil à diverses reprises, il a été question de solidarité comme l’exprime le Président Yannick MOREAU : « l’intercommunalité est une zone de solidarité ».

 

Cette solidarité se manifeste régulièrement lors du recours des communes pour obtenir le soutien financier pour des opérations communales concernant des équipements.

 

Ce soir l’agglomération est sollicitée pour trois projets :

 

  • Pour la commune de Sainte Foy, il s’agit de l’aménagement d’un rond-point au centre-ville,
  • Pour la commune de Saint Mathurin, il s’agit de la réalisation d’un skate park,
  • Pour la commune de Vairé, il s’agit de l’achat d’un robot tondeur pour la pelouse du terrain de football.

 

Les élus ont adopté cette délibération à l’unanimité.

 

Autre manifestation de cette solidarité : l’aménagement des transports publics dans le cadre de la délégation de service public DSP.

 

À propos de cette DSP, le Président Yannick MOREAU après avoir présenté les aménagements concernant diverses lignes a osé annoncer avec précaution l’amélioration de la fréquentation qui serait pour 2019 de + 20 % par rapport à 2018. Nous attendrons la confirmation de ce résultat dans le rapport annuel officiel qui devra être présenté au conseil communautaire.

 

Il n’en reste pas moins vrai que ces transports publics sont une nécessité sur le plan social et sur le plan écologique. Mais cela a un coût élevé…les recettes de billetteries sont infirmes et c’est la collectivité qui prend en charge le déficit d’exploitation « aidée » financièrement par le reversement à l’Agglomération de la taxe transports que doivent payer les entreprises.

 

De plus, la fréquentation des transports publics est effectivement liée à de nombreux paramètres : le prix du billet, la qualité du réseau, le comportement citoyen…comme le Président l’a fait remarquer, il faudra pour gagner cette bataille que les sablais, leurs visiteurs comme cela se fait pour les navettes de l’été, s’approprient ce moyen de transports. Il faudra aussi que la collectivité offre un service qui donne l’envie et le réflexe au citoyen d’abandonner parfois, souvent sa voiture pour prendre le bus, puis le reprendre…un beau challenge.

 

 

Il restera toujours des pessimistes et des "contre" la création d'une Agglomération , contre la fusion des 3 communes mais il faudra bien qu'ils reconnaissent un jour que des opérations importantes sont lancées, réalisées pour un mieux vivre au Pays des Olonnes (au sens large) . Ces opérations n'auraient pas été réalisées et réalisables sans les nouvelles structures et les hommes et les femmes qui les servent.

 

UN DOMAINE QUI OUVRE DES HORIZONS POUR CE QUE POURRA DEVENIR LE PAYS S

UN DOMAINE QUI OUVRE DES HORIZONS POUR CE QUE POURRA DEVENIR LE PAYS S

Partager cet article

Repost0

commentaires