Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 21:25
LA JUSTICE EN CAUSE, LES POUVOIRS ILLIMITÉS DU MAIRE EN CAUSE, LE RESPECT DES INSTITUTIONS EN CAUSE

LA JUSTICE EN CAUSE, LES POUVOIRS ILLIMITÉS DU MAIRE EN CAUSE, LE RESPECT DES INSTITUTIONS EN CAUSE

LA SANTÉ PUBLIQUE GRAVEMENT MENACÉE EN CAUSE

LA SANTÉ PUBLIQUE GRAVEMENT MENACÉE EN CAUSE

L'ABOLITION DES PRIVILÈGES : LES PRIVILÈGES ENCORE MIS EN CAUSE

L'ABOLITION DES PRIVILÈGES : LES PRIVILÈGES ENCORE MIS EN CAUSE

 

 

CE QUE LES FRANÇAIS NE SUPPORTENT PLUS

 

 

UN « SYNDICAT », LA FNSEA  QUI EST UN LOBBY ET NON UN RÉEL SYNDICAT PROFESSIONNEL RESPONSABLE. Il IMPOSE DEPUIS DES DÉCENNIES SA LOI AUX MINISTRES SUCCESSIFS DE L’AGRICULTURE ET AUX CHEFS D'ÉTAT...ET À L'EUROPE.

 

…ET CETTE FOIS, C’EST ENCORE LA SANTÉ PUBLIQUE QUI EST MENACÉE GRAVEMENT PAR LES TENTATIVES LES DIKTATS DE LA FNSEA Fédération Nationale des Exploitants Agricoles

 

Le Salon de l'Agriculture est régulièrement le lieu où ministres et autres élus aiment se faire voir et où la FNSEA peut exprimer ses revendications ne serait-ce que pour montrer qu'elle existe surtout en période électorale.

 

Pour ce salon de l'Agriculture 1920, l'organisation dite syndicale en profite pour annoncer qu'elle veut imposer au gouvernement qu'il instaure un moratoire sur l'instauration de zone de non traitement (ZNT) aux pesticides près des habitations.

 

Rappelons que les textes sur les interdictions de l'épandage de produits classés cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques et autres produits dangereux à proximité des habitations.(5, 10 et 20 mètres) ont été publiés au JO du 29 décembre : indiction effective au 1er janvier 2020.

On le sait maintenant les pesticides sont nuisibles à la santé c'est maintenant un fait incontestable. Mais la France continue à en produire et à en vendre à l'étranger et elle continue à en épandre sur les sols qui nous nourrissent et dans l'air que nous respirons.

 

LA FNSEA FAIT DU CHANTAGE : LES FRANÇAIS N'AIMENT PAS CES MÉTHODES

Nous savions que la nouvelle présidente de la FNSEA était aussi virulente qu'irresponsable. Elle le démontre en déclarant par la voix du Secrétaire général de son organisation que pour faire fléchir le gouvernement sur cette mesure qui interdit l'utilisation de pesticides près des habitations elle envisage de bloquer les "stations d'épuration" pour contraindre les français à conserver leurs déchets."

 

N'oublions pas que c’est ce « syndicat » qui a tué l’agriculture à la française pour faire place nette à l’agrochimie extensive qui détruit la terre et les consommateurs.

Le Président de la République cédera-t-il au chantage ? Il semble prêt à être en résistance...aidons-le !

 

 

RENÉ MARRATIER, MAIRE DE LA COMMUNE DE LA FAUTE SUR MER : DOSSIER TEMPÊTE XYNTHIA ! 29 MORTS DANS CETTE COMMUNE, IL Y A 10 ANS, ET MAINTENANT IL PRÉTEND REDEVENIR MAIRE SUR LES LIEUX DE SES DÉLITS

 

Condamné en appel par la Cour d’Appel de POITIERS avec une indulgence coupable de ladite Cour d’Appel de POITIERS, RENÉ MARRATIER déclaré lors du procès XYNTHIA incapable du moindre geste d’empathie vis à vis des familles de victimes serait encore éligible et il ose se représenter et narguer la centaine de familles des victimes dans sa commune alors qu’il a été condamné de manière définitive pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

 

INHUMAIN ! pour les familles de toutes les victimes et inadmissible pour la réputation de la fonction d’élu...

 

Ce qu'il y a de terrible aussi c'est que le clientélisme et les erreurs peuvent rendre possible sa candidature voire sa réélection à la tête de son ancienne mairie.

 

 

DES MINISTRES, DES PARLEMENTAIRES, DES MAIRES ET AUTRES ÉLUS AU-DESSUS DES LOIS

 

Marchés truqués, détournements de fonds publics, avantages financiers en matière de rémunération, retraite et autres indemnités excessifs et/ou non légaux, emplois fictifs, délits de favoritisme…les lois de 2013 et de 2017 ne répondent pas aux exigences de justice et de morale par rapport au  fléau que représentent les fautes commises par quelques élus et des fonctionnaires dévoyés. Cette situation contribue à creuser dangereusement le fossé entre les élus et les citoyens.

 

Le Président de la République avait promis la moralisation de la vie publique…le bon peuple attend encore une vraie loi sur la transparence pour tous les élus et pour tous les fonctionnaires ayant des pouvoirs de décisions. Les lois de 2013 et 2017 sur la transparence et la moralisation de la vie publique n'ont pas répondu à l'objectif  justement de la nécessaire moralisation de la vie publique.

 

Les Français ne supportent plus les incartades et les privilèges de leurs élus.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires