Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 juillet 2019 2 09 /07 /juillet /2019 21:40
DES ÉLUS ATTENTIFS ATTABLÉS POUR UN MENU TRÈS COPIEUX

DES ÉLUS ATTENTIFS ATTABLÉS POUR UN MENU TRÈS COPIEUX

CONSEIL MUNICIPAL IMPORTANT : LES SABLES D'OLONNE, UNE VILLE QUI BOUGE

Pour débuter ce conseil municipal qui a attiré la foule des grands jours liés à l'importance de certaines décisions : littoral, subventions, budgets...même les chiens ont fait débat !

 

LE LITTORAL SABLAIS DE CHÂTEAU D'OLONNE : UN NOUVEAU PROJET

Le Conseil Municipal prend acte du résultat de la consultation du 23 juin 2019 et décide de bâtir un nouveau projet.

Il va bâtir un nouveau projet avec ses partenaires publics (Conservatoire du littoral, Conseil Départemental, État, et Agglomération Les Sables d'Olonne).

L'objectif est fixé :

- renaturer le secteur des dunes et du circuit du Puits d'Enfer,

- maintenir la route RD 32 A entre le Puits d'Enfer et l'Anse aux Moines,

- réaménager et paysager le parking du Puits d'Enfer,

- solliciter Les Sables d'Olonne Agglomération au titre de la compétence Gémapi afin d'étudier la protection des ouvrages et du trait de côte,

- retirer les dossiers réglementaires afférents au projet initial.

Ce programme n'est pas du goût de l'ex élu castelolonnais Bernard GODET qui s'affiche en termes ambigus défenseur du dévoiement tout en se proclamant non opposant au maire Yannick MOREAU. Étrange élu qui veut ignorer le résultat implacable du vote de la population, la détermination de la population à dire NON au dévoiement et se dit appartenir à la majorité du maire et maintenir sa conviction sur le nécessaire dévoiement de la route...les autres élus n'ont pas apprécié. Sa gêne exprimait à elle seule l’ambiguïté d'une position qu'il maintient en s'abstenant. Il faisait ainsi figure de sacrifié, l'envoyé d'on ne sait qui,  homme lige  d'un maître sans visage, d'on ne sait quels élus démissionnaires et dépités alors qu'on aurait imaginer un élu réaliste face à l'expression indubitablement démocratique de la "vox populi". C’était pour lui certainement le combat de trop ! 

Afin de mener à bien un projet ambitieux le Conseil Municipal décide dès à présent d'engager une concertation avec les partenaires locaux dont le collectif SOS Route Littorale, les riverains et les membres du Comité Consultatif de quartier du secteur concerné.

 

UNE GESTION RASSURANTE DES FINANCES DE LA VILLE

Mauricette MAUREL, adjointe aux finances, expérimentée et connue comme cadre responsable des Services de  l'ex Ville de Château d'Olonne, passée lors des élections de 2014 dans le camp des élus de l'opposition castelolonnaise,  semble se faire un plaisir malin et profond d'avoir à présenter des situations "confortables".

Des dépenses dépassant le budget initial  et des dépenses imprévues comme les événements liés au drame SNSM avec l'annulation du semi-marathon, une avance de trésorerie de 60 000 euros pour le TVEC, le proxibus...accroissent les charges budgétées qu'il fait financer pour maintenir le budget en équilibre.

Ainsi, la liste des Autorisations de Programme est allongée  de 13 nouvelles opérations dont la villa CHAILLEY, l'Espace festif intergénérationnel, le Centre bourg d'Olonne, l'aménagement du cours DUPONT, le Musée de l'Abbaye Sainte Croix...

La création de ces autorisations de programme, en étalant les dépenses dans le temps, permet ainsi de maintenir le volume des investissements de la commune au montant record de 39 millions d'euros.

À cette mesure s'ajoutent les effets des économies réalisées suite à la fusion : économies d'échelle que l'élue annonce au niveau de 810 000 euros.

Seule l'opposante d'Olonne-sur-Mer, Evelyne ROBIN, trouve à redire sur deux points :  l'imprévision sur la gestion du matériel de transport et sur l'avance de trésorerie au TVEC (nous reviendrons sur ce sujet). Compte tenu de la situation financière de la ville nouvelle, l'Adjointe aux finances Mauricette MAUREL n'a eu aucun mal à renvoyer gentiment l'intervenante revoir sa copie.

 

À SUIVRE : LA FRICHE CLINIQUE DU PAS DU BOIS, LE TVEC, UNE VIE DE CHIEN...

Partager cet article

Repost0

commentaires