Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 11:47

UN QUATRE PAGES EXPLICITE DU COLLECTIF "SOS ROUTE LITTORALE"

 

DIMANCHE 23 JUIN VOTEZ NON AU MASSACRE DU LITTORAL CASTELOLONNAIS

 

PLUS DE 7 000 citoyens ont signé  la pétition qui dit NON à la fermeture et destruction de la route littorale, à la route accidentogène qui va la "remplacer"en massacrant forêt, espèces protégées... qui va défigurer le site de l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier....

 

RENATURER OUI

MASSACRER NON

 

DOCUMENT À DIFFUSER SANS MODÉRATION

LES SABLES D'OLONNE : LITTORAL DÉVOIEMENT DE LA ROUTE, SUPPRESSION DU PARKING DU PUITS D'ENFER...POURQUOI VOTER NON ?
LES SABLES D'OLONNE : LITTORAL DÉVOIEMENT DE LA ROUTE, SUPPRESSION DU PARKING DU PUITS D'ENFER...POURQUOI VOTER NON ?
LES SABLES D'OLONNE : LITTORAL DÉVOIEMENT DE LA ROUTE, SUPPRESSION DU PARKING DU PUITS D'ENFER...POURQUOI VOTER NON ?
LES SABLES D'OLONNE : LITTORAL DÉVOIEMENT DE LA ROUTE, SUPPRESSION DU PARKING DU PUITS D'ENFER...POURQUOI VOTER NON ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

ROGER 20/06/2019 14:07

Personnellement, je vote NON, car, en cas de construction d'une nouvelle route et si la totalité des terrains desservis par cette nouvelle voie ne sont pas acquis par le conservatoire du littoral (ce qui les rendra définitivement inaliénables) au prix de quelques euros le M2, le risque existe, de voir dans quelques années, certains promoteurs qui détiennent de "très bonnes relations" avec l'ancienne municipalité du Château d'Olonne, bétonner le long de cette nouvelle route et faire de juteux bénéfices après qu'une nouvelle municipalité sensible aux "sirènes" de l'argent, aura effectué une modification du PLU, dans ce sens. Tous celles/ceux qui croient que les choses sont irréversibles, sont bien naïfs. La seule solution est de faire acquérir par le Conservatoire du littoral toute la zone qui sera desservie par la NOUVELLE ROUTE A CONSTRUIRE. J'ai eu le même problème aux jardins des Marchais et j'en suis arrivé à la conclusion que la seule solution pour éviter un bétonnage à terme, était l'acquisition en pleine propriété, des terrains, par une fondation d'intérêt général ou un fonds de dotation. C'est la raison pour laquelle j'ai créé le fonds de dotation "nos jardins vendéens" qui achète des terrains dans la zone naturelle des jardins des Marchais, pour les rendre DEFINITIVEMENT inconstructibles car devenus INALIENABLES. Pour le reste toutes les promesses n'engagent que celles/ceux qui les croient et le diable se cache toujours dans les détails que, malheureusement, peu de personnes (sauf les promoteurs) savent appréhender. ...