Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 18:46
LES PARTENAIRES : ALAIN FOLTZER PROPRIÉTAIRE DU SITE ET YANNIK MOREAU ET ALAIN BLANCHARD VILLE DES SABLES D'OLONNE ET LE PROMOTEUR taire, Yannick

LES PARTENAIRES : ALAIN FOLTZER PROPRIÉTAIRE DU SITE ET YANNIK MOREAU ET ALAIN BLANCHARD VILLE DES SABLES D'OLONNE ET LE PROMOTEUR taire, Yannick

EXTRAIT DU JOURNAL DES SABLES

EXTRAIT DU JOURNAL DES SABLES

 

CLINIQUE DITE DU VAL D'OLONNE : UNE FRICHE QUI A DÉSHONORÉ LA  STATION BALNÉAIRE

PENDANT 10 ANS, LES MAIRES DE CHÂTEAU D'OLONNE JEAN-YVES BURNAUD ET JOËL MERCIER ONT TROMPÉ, ENCORE UNE FOIS, LES CASTELOLONNAIS

Le propriétaire du site voulait vendre et la Ville de Château d'Olonne, pour de mystérieuses raisons inavouées ou inavouables, n'a jamais utilisé son droit de préemption ni modifié le PLU pour l'imlantationn d'une nouvelle activité. Pourtant, il y a eu des offres sérieuses d'acheteurs investisseurs. De plus, la ville était pauvre en réserve foncière et c'était un site stratégique pour une collectivité.

 

ENCORE UNE HISTOIRE MYSTÉRIEUSE À CHÂTEAU D'OLONNE

 

Donc, depuis 10 ans, les vrais élus des oppositions aux maires successifs, lors des conseils municipaux n'ont cessé de poser des questions à leurs maires sur le devenir de cet immeuble abandonné, friche défigurant l'entrée de ville. Ils n'ont eu que des réponses dilatoires et qu'on sait maintenant être mensongères.

Quand on sait :

- que Jean-Yves BURNAUD maire était à la fois président de la SCI, propriétaire du site, et directeur actionnaire de la Clinique,

- que Joël MERCIER était adjoint au maire chargé des Finances puis fut élu maire,

- que des emprunts pour la création et l'agrandissement de la Clinique ont été  garantis par la municipalité de Château d'Olonne,

on peut conclure qu'en plus du délit de favoritisme, de la prise illégale d'intérêts du passé, il y a eu ces 10 dernières des manœuvres des maires qui ont pourri ce dossier puisque les maires successifs n'ont jamais donné de réponses claires aux questions précises qui leur furent posées par les élus. Pourquoi les acheteurs potentiels investisseurs ont-ils été éconduits ?

 

LE DÉNOUEMENT

On pouvait supposer que le propriétaire avait ses raisons dans les éventuelles négociations. Les maires ne pouvaient les ignorer et voilà que ledit propriétaire dément. 

Ilvoulait vendre et ces 10 années perdues sont dues aux deux maires (voir document ci-dessus). Il fait sans ambigüité porter publiquement le chapeau de ces 10 années de honte aux deux maires concernés Jean-Yves BURNAUD et Joël MERCIER. Qu'ont-ils manigancé ces dernières 10 années ? Qu'est ce que c'est cette histoire de PLU parfois avancée ?

 

TOURNONS LA PAGE

Avec le nouveau maire Yannick MOREAU et son équipe , l'affaire a été incroyablement vite réglée.

Maintenant, il n'y plus qu'à espérer :

- que la verrue Clinique du Val d'Olonne n'a plus effectivement que quelques mois à vivre,

- que les sablais ex castelolonnais pourront tirer un trait sur cette sale affaire et qu'ils n'auront plus à entendre parler des anciens maires et de leurs agissements.

 

LA FRICHE

LA FRICHE

Partager cet article

Repost0

commentaires