Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 23:06
LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU (à droite)  ET ARMEL PECHEUL, PREMIER ADJOINT

LE PRÉSIDENT YANNICK MOREAU (à droite) ET ARMEL PECHEUL, PREMIER ADJOINT

BUDGET 2019, LES SABLES D'OLONNE, EN BONNE SANTÉ FINANCIÈRE, FAIT LE CHOIX DU PARI SUR L'AVENIR

 

suite de :

http://www.olonnes.com/2019/04/les-sables-d-olonne-conseil-municipaldu-lundi-1er-avril-2019.html

La présentation de ce premier budget 2019 de la nouvelle Ville Nouvelle des Sables d'Olonne a été teintée d'une bonne pincée d'euphorie.

Comme l'a fait remarquer l'élu de la majorité Bernard MARCHAND, ce budget "affiche la volonté d'avoir une réflexion sur le développement et le rayonnement de notre Ville". Il se dit "fier d'appartenir à cette majorité ".

Il revenait à Mauricette MAUREL, adjointe aux finances, la responsabilité et l'honneur de présenter à ce conseil municipal ce premier budget de la Ville Nouvelle en commençant par la délibération qui fixe les taux d'imposition des taxes (Habitation et Foncières) pour cette année 2019.

 

DES TAUX D'IMPOSITION QUI PERMETTRONT DE RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE LA FUSION ET UN CADEAU DE BAISSE DES TAUX

L'harmonisation des taux entre les 3 ex-communes est un devoir et un engagement. Cette opération ne semble pas poser les problèmes que pouvaient soulever les anti-fusion. Elle pourra se dérouler sur 12 ans et l'opération sera normalement "indolore". Mais que deviendra la Taxe d'Habitation ?  ...seul Jupiter doit savoir et encore !

Ce premier budget consacre déjà l'harmonisation de la taxe principale que constitue la taxe d’habitation. Son taux est fixé à 14.38 % donc quasiment à son niveau de 2018, quasiment le même pour Château d'Olonne ces dernières années et Olonne sur Mer et une baisse plus significative pour l’ancienne ville des Sables d'Olonne. Les taux de référence baissent respectivement de 2% pour la Taxe d'Habitation et la Taxe sur le Foncier Bâti et de 1% pour la taxe sur le foncier non Bâti.

Il ne faut pas se faire d'illusion sur l'impact de cette baisse des taux au niveau des foyers car elle sera "mangée" par l’augmentation annuelle des bases fixée par le Parlement lors du vote de la loi de Finances.

Plus significatif sera l'impact pour les familles de l'harmonisation des dégrèvements.

La Ville peut ainsi se permettre de diminuer ses recettes fiscales de 813 000 euros...c'est le cadeau de baptème aux sablais de la Ville Nouvelle Unique.

Ce budget n'avait pas la prétention de vouloir obtenir l'approbation de l'opposante  Nicole LANDRIEAU qui se félicite cependant des chiffres présentés. Par contre, l'élue ne peut se satisfaire des choix faits par la majorité du maire. Les options choisies ne sont pas les siennes. Elle aurait voulu plus de solidarité, plus de services publics, la révision de fond en comble de la fiscalité locale ...

 

UN BUDGET DE PLUS DE 100 MILLIONS D'EUROS QUI FAIT LA PART BELLE AUX INVESTISSEMENTS

Le budget total de la Ville est équilibré (obligation légale ) à  107 millions d'euros, reports de 2018 sur 2019 inclus, ainsi répartis :  

- fonctionnement : 65,5 millions d'euros

- investissements : 41,5 millions d'euros.

Cet effort pour les investissements, tout en contenant la dette et même en l'abaissant de 3%, se traduit par un montant d'investissement que jamais les 3 villes réunies n'avait atteint.

 

UN CHOIX EST FAIT : ALLER DE L'AVANT !

Pour ce budget, la municipalité avait à faire un choix risqué, politique et stratégique :

- considérer qu'à 1 an des élections municipales de mars 2020  la prudence commandait d'attendre en expédiant les affaires courantes,

- estimer que ce ne sont pas des élections en mars 2020 qui doivent arrêter la vie publique de la ville Nouvelle.

La décision explicitée ci-dessous est claire ; il faut donner l'élan d'un bon départ à la Ville Nouvelle sans démagogie électorale en respectant la poursuite des actions engagées et en préparant l'avenir avec un programme important d’investissements et d'études de nouveaux projets.

Il s'agit bien d'un choix de politique de gestion locale. Le concurrent de Yannick MOREAU au poste de maire, Joël MERCIER, prônait le confort de l'attentisme, spécialité des maires de Château d'Olonne. Yannick MOREAU et son équipe appliquera une autre politique : investir pour préparer DEMAIN.

Deux chiffres importants pour illustrer le projet de la majorité :

7,7 millions d'euros pour des acquisitions foncières pour que la Ville se dote pour l'avenir des moyens permettant d'avoir une politique du logement qui jusqu'à ce jour fait tant défaut !

8,5 millions d'euros pour la poursuite des engagements avec par exemple :

- la rénovation de l'Église Notre Dame de Bon port pour 1 200 000 euros,

- Réaménagement du Boulevard de l'ile VERTIME pour un montant de 1 700 00 euros,

- Aménagement du boulevard du Vendée Globe pour un montant de 1 150 000 euros,

- Centre bourg de Château d'Olonne pour un montant de 1 370 000 euros,

- Voiries pour un montant de 3 962 000 euros

- bien d'autres engagements moins importants...

Le pari sur l'avenir se traduit aussi par un programme très important de 680 000 euros d'études pour 2019. Citons les projets de la Villa CHAILLEY, un Espace festif intergénérationnel, un Plan Vert, le Musée d'Art Moderne  (tant attendu), Musée de la Mer (serpent de Mer aussi tant attendu), un plan pluriannuel d’entretien de la voirie,  l’Aménagement des Nouettes (projet promis sans cesse reporté par les maires de Château d'Olonne)...

Ce budget permet aussi de faire le point sur les programmes en cours et de prévoir les crédits pour 2019. On y découvre avec satisfaction la programmation de l'axe rue des Moulineaux/ Grands Riaux promis depuis deux mandats par l'ancienne municipalité de Château d'Olonne l’achèvement du Parc de la Jarrie, la poursuite des travaux d’aménagement de l'Avenue François Mitterand...

 

UN PROGRAMME ENCORE OUVERT À D'AUTRES PROJETS

En réponse à une question de l’opposante Évelyne ROBIN (photo ci-dessous) qui aurait bien voulu voir venir s'installer logiquement aux Sables d'Olonne une université de la Mer, le Maire Yannick MOREAU a laissé la porte ouverte à d'autres projets comme en matière de formation le renforcement des formations supérieures et des formations professionnelles.

 

À SUIVRE...

ÉVELYNE ROBIN, conseillère d'opposition

ÉVELYNE ROBIN, conseillère d'opposition

Partager cet article

Repost0

commentaires