Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 19:29
LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION : conseil communautaire du vendredi 29 mars 2019 ...suite

 

LES BUDGETS DE TRANSITION 2019, EN ATTENDANT 2020 ANNÉE D'ÉLECTIONS

Suite de

http://www.olonnes.com/2019/03/les-sables-d-olonne-agglomeration-conseil-communautaire-du-29-mars-2019.html

 

Pourtant il y a un coup d'accélérateur salutaire donné aux investissements. Ce qui est bon signe pour la santé des finances de la collectivité.

Ce sont bien sûr les gros chiffres du "Budget Primitif" qui attirent l'attention :

- section de fonctionnement : 46 millions d'euros

- section d'investissement : 24 millions d'euros

En fonctionnement  : la prudence est de rigueur et fait suivre une limitation de l'augmentation des dépenses en corrélation avec les recettes qui progressent assez fortement.

Le budget s'équilibre avec, si nécessaire, la prévision d'un faible recours à l'emprunt (2,2 millions d'euros).

Les deux augmentations les plus importantes en charge sont d'une part, la nouvelle Délégation de Services Public concernant les Transports Publics (650 000 euros) et d'autre part, le transfert de la Piscine du remblai à agglomération (300 000 euros).

Les frais de personnel vont passer de 6,3 millions d'euros (prévision du compte administratif de 2018) à 6,9 millions d'euros prévus pour 2019.

En investissements : dans la continuité

Il n'y a pas de grandes nouveautés : l'Agglomération gère sa mise en route avec ses actifs et ses passifs comme le Vendéopôle (devenu Parc d'activités Les Sables d'olonne Sud), le Pôle Équestre qui va être pudiquement noyé dans le budget général de l'Agglomération.

On voit poindre le début de la réalisation du complexe sportif et culturel pour près de 2 millions d'euros, les acquisitions prévues pour la Vannerie (1,6 million d'euros), les investissements liés aux transports et traitement des déchets ménagers (1,3 million d'euros), la mise en valeur de la Place du Vendée Globe (près de 2 millions d'euros) et l'Aérodrome des Sables d'Olonne avec une Autorisation de Programme (2018/2021) de 5.2 millions d'euros  et une provision de 300 000 euros pour 2019.

On notera aussi des projets qui démarrent pour la mise en valeur, mise aux normes comme le gymnase des Chirons, le Pont de la Salaire, l'extension de l'île aux enfants...

Le vote du budget ne pose plus aucun problème, l'opposante unique Nicole LANDRIEAU ne rejoint pas l'unanimité qui se fait sur ce budget comme sur les autres budgets et ne fait que confirmer courageusement ses remarques tout en admettant que la santé financière de l'Agglomération est bonne.

Elle demande aussi pour 2019 un projet EAU et ajoute une dose de mesures pour le développement durable : déchets, cantines scolaires et EPHAD...

Le Président Yannick MOREAU enregistre la litanie de critiques de "son" opposante qui ouvre le futur débat des municipales de 2020?. Il relève la confusion entretenue par l'élue d'opposition pour les compétences des deux collectivités que sont la ou les communes et l'Agglomération.

Ce ne fut pas un débat, ce fut une explication magistrale de texte faite avec courtoisie.

 

LES AUTRES BUDGETS

Le budget annexe dit de l'Assainissement

Il aurait mérité d'être traité dans un vrai débat avec une section de fonctionnement de 6 millions d'euros et une section d’investissement qui va atteindre pour cet exercice 2019 : 11,4 millions d'euros avec encore de très gros travaux sur le Poste de la Sablière.

L'eau potable coûte cher depuis sa source jusqu'à son traitement et rejet dans la station d'épuration. Le réseau des eaux pluviales est lui-m^me onéreux en entretien et traitement.

Le mode de traitement de l'eau de son extraction à son traitement eau potables et eaux usées en Délégation de Service Public (choix de la collectivité) reste une gestion opaque qui pet se faire interroger une élus comme Nicole LANDRIEAU.

Ce sont les redevances payées par les consommateurs d'eau qui sont la source quasiment unique de recettes propres de ce budget.

L'impression du consommateur payeur reste que les élus ne peuvent pas avec le statut actuel de l'élu local, techniquement et comptablement ,  maîtriser tous les éléments de ce budget.

L'approbation de ce budget n'a qu'une valeur très très relative comme l'approbation de la gestion par le délégataire...il faudra bien un jour traiter ce problème come on traite l'eau pour la rendre potable !

 

LES AUTRES BUDGETS ANNEXES

Il y a bien un budget annexe du Parc d'Activités LES SABLES D'OLONNE SUD ex Vendéopôle.

Pas de débat sur ce budget : on reste sur notre scepticisme sur le devenir commercial de ces hectares, folie de l'ancien maire de Château d'Olonne et de son successeur démissionnaire de son (ses) mandat(s).

Nous souhaiterions partager l'optimisme nouveau de Jean-Paul DUBREUIL qui fut pourtant, en fin connaisseur, très pessimiste quand cette zone s'appelait VENDÉOPÔLE DU LITTORAL. Nous restons des citoyens attentifs voire sceptiques malgré les 2,8 millions d'euros de budget de fonctionnement et 2 Millions d’investissement de ce budget 2019...est-ce un pari calculé ou une fuite en avant ?

On clôt, au moins comptablement, le Budget annexe du Pôle Équestre. On risque fort d'en reparler !

Le Conseil communautaire a passé en revue, a survolé les autres budgets annexes dont ceux des zones d'activités économiques : 

- Actilonne Plesses Sud,

- Les Epinettes,

- Les Bajonnières,

- Biottières,

- La Combe,

- La Vannerie,

- Activités Industrielles et Commerciales sur Actilonne

L'Agglomération est riche en hectares à aménager et à commercialiser.

On aurait bien aimé une information sur le Village d'Entreprises Nautiques.

En réalité ces votes des budgets fut ceux de votes successifs et formels sur des comptes mais pas un débat budgétaire : phase de transition oblige ?

Partager cet article

Repost0

commentaires