Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 19:39
NOTRE PRÉSIDENT AIME-T-IL SES CONCITOYENS ?

NOTRE PRÉSIDENT AIME-T-IL SES CONCITOYENS ?

PROJET AMBITIEUX, PRÉTENTIEUX ET PRÉSOMPTUEUX

D’UNE RÉPONSE À NOTRE PRÉSIDENT MACRON

 

Vous nous dites « Les gens qui se mobilisent contre les taxes, contre la hausse du prix des carburants sont des gens qui n'ont pas beaucoup de projet pour le pays si ce n'est de le mettre à l'arrêt."

 

Non monsieur le Président,

Les gens qui se mobilisent se sont souvent, très souvent des gens qui ont cru que vous n’étiez pas comme les autres, qui ont espéré.

Des gens qui ont le courage de réagir, de se mobiliser alors que vous pensiez, comme le Général de Gaulle, que, nous français, nous sommes tous des veaux. En se mobilisant, ils vous disent que vous les avez déçus. Ils n'ont pas tort de se mobiliser mais c’est vous qui avez tort de les mépriser en les accusant de ne pas avoir de projet pour la France.

Vous les provoquez en les méprisant.

Ce ne sont, comme vous l’avez dit, ni « des fainéants » ni « des gaulois réfractaires ». Ce sont des citoyens à la peine, qui bossent, se battent, travaillent plus de la moitié de l’année pour financer les besoins vampiriques d’un État incapable de se gérer.

Ce sont ces gens-là que vous traitez avec mépris, ce ne sont pas des "des gens qui n'ont pas beaucoup de projet pour le pays si ce n'est de le mettre à l'arrêt."

Comment ceux qui sont vos citoyens contribuables, vos électeurs, mais comment peuvent-ils se faire entendre ? Si ce n’est en descendant dans la rue ? Ils ont été trahis et retrahis par leurs élus en qui ils ne croient plus.

Ils en ont assez de vos mesures nouvelles d’impôts et taxes et ce ne sont pas les mesurettes promises de compensation pour les plus pauvres ou les moins nantis qui vous feront retrouver la crédibilité perdue. C’est prendre les pigeons pour des demeurés taillables et corvéables à merci.

Mais regardez vos budgets 2018 et 2019…ils sont encore en déficit et vous ne faites rien pour diminuer ces déficits…où sont les 60 milliards d’économies de dépenses publiques promis (page 30 de votre programme) ? Vous et votre gouvernement en parlez mais vous êtes incapable de passer au stade de l’exécution. Vous y perdez votre crédibilité et notre confiance.

Alors, pour boucher les trous que vous creusez, il vous faut augmenter, toujours et encore augmenter impôts, taxes, taxes parafiscales, tarifs des services publics…vous plumez ceux qui travaillent, ceux qui économisent, ceux qui risquent, ceux qui assument…en résumé ceux qui créent de la richesse.

D’ailleurs, vous-même quelle richesse avez-vous donc créé pour avoir le droit de traiter ainsi vos concitoyens ? Vous êtes-vous posé la question dans vos bureaux à BERCY ou à l’ÉLYSÉE ou dans vos trop nombreuses pérégrinations ?

Avant de nous condamner, montrez que vous savez économiser. Donnez l’exemple et laissez-nous vivre un 17 novembre d'expression de la démocratie directe en usant sans abuser du droit d'expression et du droit de manifester.

Partager cet article

Repost0

commentaires