Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 22:18
POURQUOI CROYEZ-VOUS QU'ILS ONT ENDOSSÉ LE GILET ROUGE : CE MONSIEUR DE 91 ANS QUI VIT SA PREMIÈRE MANIFESTATION, CET HANDICAPÉ QUI N'EST PAS LÀ POUR MANIFESTER CONTRE LA HAUSSE DES TAXES
POURQUOI CROYEZ-VOUS QU'ILS ONT ENDOSSÉ LE GILET ROUGE : CE MONSIEUR DE 91 ANS QUI VIT SA PREMIÈRE MANIFESTATION, CET HANDICAPÉ QUI N'EST PAS LÀ POUR MANIFESTER CONTRE LA HAUSSE DES TAXES

POURQUOI CROYEZ-VOUS QU'ILS ONT ENDOSSÉ LE GILET ROUGE : CE MONSIEUR DE 91 ANS QUI VIT SA PREMIÈRE MANIFESTATION, CET HANDICAPÉ QUI N'EST PAS LÀ POUR MANIFESTER CONTRE LA HAUSSE DES TAXES

LE RAS LE BOL DES FRANÇAIS PEUT ENFIN S'EXPRIMER : MERCI, MONSIEUR MACRON D'AVOIR REDONNÉ LA PAROLE AU PEUPLE

 

LES CARBURANTS ET LES TAXES N'ONT ÉTÉ QU'UN PRÉTEXTE DÉCLENCHEUR

LA RÉALITÉ EST BEAUCOUP PLUS CRUELLE ET LE MAL BIEN PLUS PROFOND...LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A BIEN AIDÉ À LANCER LE MOUVEMENT

Ceux qui nous dirigent depuis au moins 3 décennies ignorent et méprisent :

- le sort des "édentés",

- le sort des handicapés et de tous les dépendants et de leurs familles,

- le sort des épargnants, petits retraités, qui doivent se garantir une poire pour la "fin" pour financer leurs séjours en maison de retraite, EHPAD,

- le sort des vrais petits et vrais paysans spoliés, tués par leur Syndicat FNSEA, ses banques et ses coopératives agro-alimentaires avec la complicité des ministres de l'Agriculture,

- le sort des artisans acculés au désespoir avec l'ex RSI devenu " Sécurité sociale indépendants",

- le sort des travailleurs qui doivent utiliser leur voiture pour travailler ou aller travailler et sont considérés comme des pollueurs payeurs,

- le sort du chômeur face à un chômage qui ne baisse pas, face à une indemnisation à géométrie variable et qui craignent les lendemains,

- le sort des mondes de la Santé, de la Sécurité, de la Justice... bousculés par des réformes qui n'arrangent pas les choses et qui n'ont plus les moyens d'assumer leurs missions, d'être respectés,

- le sort de tous les petits et moyens employeurs acculés à la faillite suite aux charges qu'ils doivent supporter et à un droit du travail dont les réformes MACRON (voir la presse de ce jour) n'ont fait qu'aggraver le complexité et les risques pour l'employeur sous la menace permanente que fait régner le risque de législations qui créent de charges nouvelles, des responsabilités nouvelles, des nomes nouvelles...

- les autres citoyens dont le sort n'est pas enviable...

Tout cela fait beaucoup, beaucoup de mécontents écrasés par le SYSTÈME : le pot de terre contre le pot de fer...il y a un moment où la résignation ne suffit plus...il faut RÉAGIR et l'occasion se présente...les "gilets jaunes" sont cette occasion, cette occasion d'aller encore demain marcher un peu, se défouler paisiblement avec son gilet jaune sur le dos. Pour dire "N'oubliez pas qu'en 1789, il y a eu une nuit du 4 août"  où les représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état ont ENSEMBLE ABOLIT LES PRIVILÈGES...PUIS CE FUT LA FIN DE LA ROYAUTÉ ET LA TERREUR !

 

FACE À CELA LE PEUPLE À UNE CASTE DE NANTIS QUI DISPOSE DES CLEFS DE TOUS LES POUVOIRS ET QUI FAI T L'AFFRONT AUX AUTRES DANS LA DIFFICULTÉ D'ÉTALER LEURS AVANTAGES ET PRIVILÈGES ALORS QU'ILS VIVENT DE L'ARGENT DE CEUX QUI EN ONT DE MOINS EN MOINS.

Ce sont les nantis véritables sangsues qui vivent en se nourrissant du sang du bon peuple travailleur ou retraité : les élus qui ne méritent pas la dignité de leurs fonction qui est de SERVIR et non de SE SERVIR !, les profiteurs qui constituent la Cour de la Caste au pouvoir,

Si vous êtes ces pots de terre écrasés et méprisés...n'oubliez pas ce geste de solidarité qui consiste à mettre son gilet jaune signe de détresse et danger devant son pare-brise et si vous vous en sentez le courage de rejoindre ceux qui vont marcher demain et les prochains jours.

C'est un représentant de la noblesse qui a dit ce 4 août 1789  "Le peuple cherche à secouer enfin un joug qui depuis tant de siècles pèse sur sa tête,  l'insurrection trouve son excuse dans les vexations dont il est la victime".

Partager cet article

Repost0

commentaires