Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 21:47
L'INTERGÉNÉRATIONNEL A JOUÉ POUR CETTE MANIFESTATION

L'INTERGÉNÉRATIONNEL A JOUÉ POUR CETTE MANIFESTATION

NÉCESSITÉ FAIT LOI

CE N'EST PAS PAR PLAISIR QUE LE PRÉSIDENT MACRON ET SON GOUVERNEMENT TAXENT ET RETAXENT NON POUR L'ÉCOLOGIE MAIS ILS LEUR FAUT BOUCHER LE TROU CREUSÉ PAR LES PRÉCÉDENTS GOUVERNEMENTS ET QU'ILS ONT AGGRAVÉ

LA CAISSE EST VIDE !

LES PROMESSES DU PRÉSIDENT D'UN PLAN DE 60 MILLIARDS D'EUROS D'ÉCONOMIES SONT OUBLIÉES MAIS LES DÉPENSES DE L'ÉTAT CROISSENT ENCORE : BUDGET 2019 ENCORE PLUS EN DÉFICIT

Le déficit prévu dans la loi de finances pour le budget 2019 est de 98,5 milliards d'euros (100?) soit 25 milliards d'euros de plus qu'en 2018 !

 

CONJONCTURELLEMENT LA FRANCE EST EN SITUATION TRÈS DANGEREUSE. LE PRÉSIDENT MACRON A GÂCHER SES 18 PREMIERS MOIS DE RÈGNE. IL A PERDU SON CRÉDIT CONFIANCE AUPRÈS DU PEUPLE FRANÇAIS.

En effet, la  FRANCE est très vulnérable par rapport aux risques d'une crise en Italie. Les banques françaises  sont très" engagées" en Italie. L'euro supporterait mal une crise "provoquée" par l'Italie. La croissance n'est pas au rendez-vous. La dette augmente. Le chômage reste dans la zone des 9%...

 Les lois d’aujourd’hui se consacrent plutôt à organiser les prébendes des uns au détriment des autres.

La seule chose qui sauve notre pays, ce sont les taux d’intérêt trafiqués à la baisse par Mario Draghi.

Toute cette dépense publique et cette mainmise de l’État sur l’économie crée-t-elle de la richesse ?

Absolument pas. Depuis 20 ans ou même depuis 10 ans, la France arrive en queue de peloton des pays de l’Union européenne en termes de création de richesse par habitant. " écrit  Simone WAPLER, chroniqueuse et analyste financière

 

C'EST LA FAIBLESSE FRANÇAISE DE LA CROISSANCE DU PIB QUI DÉCOULE DU TROP D'ÉTAT QUI TUE L'ÉCONOMIE

Tout ce que l'État ponctionne, ne va pas à la production de richesses. La redistribution coûte cher et n'est pas productive. Donc le pays a le sentiment concrétement de s'appauvrir. On est très loin des clichés et promesses (on rasera gratis en 2020, 2022...).

Au niveau du citoyen, c'est

- d'un côté, le vécu personnel des hausses des dépenses de base (gaz, électricité, autoroutes, carburants, timbres, tabacs, services...),

auxquelles s'ajoutent la hausse des impôts et autres taxes, le prélèvement à la source

En plus, comme l'État cherche de l'argent partout  il lance des réflexions par exemple sur une taxe sur la viande, sur les droits de succession...de quoi perdre encore plus toute crédibilité suite aux  promesses électorales non tenues, différées...

- de l'autre : un État envahissant n'assume même parfaitement ses fonctions régaliennes : la Justice va mal,  l'Armée va mal et ne peut plus assumer ses missions très ou trop nombreuses dont la sécurité, la diplomatie est en sourdine, la collecte de l'impôt concédée aux employeurs avec le prélèvement à la source...

Un État qui, par contre, étale des dépenses somptuaires qui choquent : c'est souvent peu (vaisselle, piscine, services et déplacements  de Madame la Présidente, budget de l'Assemblée nationale et du Sénat hors normes avec des avantages jugés même illégaux...). Rappelons qu'un député en 2019 va coûter 1 million d'euros par an !...Tout cela se sait (heureusement !) et mine le moral du citoyen.

Donc, les "gilets jaunes" ce n'est pas que les carburants qui poussent les citoyens à l'endosser. C'est l'expression d'un désenchantement total de ceux innombrables et jusqu'ici silencieux qui subissent la baisse incontestable de leur pouvoir d'achat.

Nous y ajouterons pour l'aspect psychologique les maladresses verbales du Président de la République, du chef du gouvernement et des ministres coupés des réalités et contingences du peuple et parfois maladroitement méprisants.

 

UN EXEMPLE : BAISSER LES RETRAITES PAR DES PRÉLÈVEMENTS, DES BLOCAGES, DES DIMINUTIONS DE DÉDUCTIONS FISCALES, DES DÉREMBOURSEMENTS SÉCURITÉ SOCIALE EST UNE ERREUR.

LA BAISSE DU POUVOIR D'ACHAT DES RETRAITÉS FAIT MAL, TRÈS MAL

Nombre de retraités étaient disposés à faire un effort en 2017 pour relever la France malade d'une gouvernance incapable de gérer le pays depuis des décennies.

Faire une effort "Oui" mais avec des conditions logiques que l'effort soit fait dans la justice et deuxième "condition" que l'effort soit national et donc que l'État donne l'exemple. Ces deux conditions ne sont même pas respectées par le Président et son gouvernement qui auraient dû donner l'exemple.

Donc, les retraités sont mécontents et ils finissent par le dire voire le crier. Ils réduisent sagement, parfois avec honte, leur train de vie et donc leurs aides aux membres de leur descendance...et cela fait mal, très mal !...cela a transformé de gentils et calmes grands parents et arrière grands parents en porteurs de "gilets jaunes"...et cela le Président de la République et son premier Ministre sont incapables de prévoir cette humaine, saine et juste réaction des retraités "nantis" qui ne travaillent pas avec leur petites et moyennes retraites (moyenne tous confondus de 1380 euros) ...et, en plus, ils doivent économiser pour, si jamais, ils devaient se payer une fin de vie en maison de retraite ou EHPAD).

Oui, ces retraités comme nombre de français ont vu leur pouvoir d'achat diminuer depuis plusieurs années et particulièrement sous le "régime" actuel.

Par rapport aux autres Pays d'Europe il est clair que la France s'appauvrit (voir le document ci-dessous)...et l'État Français ne s'enrichit même pas malgré les ponctions sans cesse croissantes faites sur ses citoyens...même si des promesses compensatoires sont faites pour la taxe d'habitation, allégement de charges pour les travailleurs, ticket machin...pour 2019, 2020, 2022 ou plus tard !

Mais les caisses sont vides !...on peut toujours promettre pour calmer un juste mécontentement, mais si les caisses sont vides...

...promesses, les français qui manifestent en "gilets jaunes" ont donc crié gentiment qu'ils n'y croyaient plus.

Ceux qui condamnent cette manifestation de ras-le-bol peuvent-ils comprendre seulement ce qu'elle exprime au lieu de la condamner ?

LA FRANCE EN QUEUE DE PELOTON

LA FRANCE EN QUEUE DE PELOTON

Partager cet article

Repost0

commentaires