Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 21:45
LE PROJET QUI DÉCHAÎNE LA VINDICTE POPULAIRE

LE PROJET QUI DÉCHAÎNE LA VINDICTE POPULAIRE

LA PRESSE PIÉGÉE SUR LE DOSSIER DU DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE

 

LA PRESSE, INFORMATEUR OBJECTIF ? LES LIMITES DE L'OBJECTIVITÉ.

Nous attendions la réaction du collectif SOS ROUTE LITTORALE à un très long article paru dans le Journal des Sables du jeudi 25 octobre dernier justement sur ce projet du maire de Château d'Olonne de "dévoiement' de la route littorale.

 

LA PRESSE LOCALE EST PRISE DANS UN ÉTAU : ENTRE LA SOUMISSION AUX ÉLUS LOCAUX ET L'OBJECTIVITÉ, FILLE DU PROFESSIONNALISME DES JOURNALISTES ET  SŒUR DU DEVOIR D'INVESTIGATION 

Une presse servile assure la promotion des autres moyens d'information comme les réseaux sociaux et perd ses lecteurs. Un journal qui disparait, c'est un peu de citoyenneté en moins.

Nous avons à plusieurs reprises, sur ce blog, alerter citoyens et responsables de presse sur le danger que constitue la perte d'indépendance du "journaliste"?

Avec de bons journalistes dont l'indépendance n'est pas garantie, on fait une mauvaise presse qui s'affaiblit, s'auto-détruit.

Le "Journal des Sables" fait partie du groupe Ouest France SIPA (près de 700 000 lecteurs) le quotidien régional qui a assez bien résisté aux crises de la presse nationale et locale. Cela ne peut empêcher que nombre de lecteurs du Journal des Sables déjà touchés par des dérapages de "leur journal" qui disposait d'un pouvoir exorbitant lors des élections locales ou lorsqu'un événement important subvenait prenait parti abusivement. Ainsi, des lecteurs refusent désormais de le lire suite à ces manques graves à l'objectivité et donc à la vérité du fond des dossiers.

L'article dont il va être question ci-dessous est un exemple d'erreur stratégique non parce qu'il rapporte de la bouche des interviewés mais parce qu'il présente sans réserve des propos qui travestissent la vérité, occultent les vrais problèmes soulevés par ce type de dossier très, très complexe. Le journaliste rapporte ce qui lui est dit mais il a aussi un devoir d'authentifier les propos qu'il va rapporter sauf si on lui impose le contraire !

 

Relativisons ce débat passionné sur un projet qui n'a aucune chance de se réaliser dans le contexte politique local tant, en plus, il déborde d'obstacles juridiques et financiers, tant il est rejeté par la population et par nombre d'élus.

On ne comprend d'ailleurs pas pourquoi un maire s'acharne à défendre l'indéfendable et engage, en fin de mandat, sa qualité de maire sur un tel dossier.

 

VOIR LE COMMUNIQUÉ QUI SUIT EMANANT DU COLLECTIF "SOS ROUTE LITTORALE"

Préambule au communiqué

"Dans le dernier "Journal des Sables", deux membres de l'APNO, association écologiste, viennent au secours du projet municipal de suppression de la route littorale. Pour ces grands défenseurs de la nature les 70 ha de forêt ne seront pas en danger quand une route à fort trafic la coupera en deux en passant sur les terrains sanctuarisés du Conservatoire du littoral… Les dizaines d'espèces protégées et patrimoniales n'auront qu'à déménager. Pour eux la côte est victime d'une "érosion hallucinante". Trois photos illustrent l'article . Elles montrent la falaise érodée entre le Roc Saint-Jean et le Bois-Saint-Jean… Mauvaise pioche, c'est justement cette portion de route littorale que la mairie a décidé de ne pas supprimer ! Parfois on hallucine !"

ROUTE LITTORALE À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE : UNE ROUTE INUTILE QUE CERTAINS ÉCOLOGISTES CAUTIONNENT
ROUTE LITTORALE À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE : UNE ROUTE INUTILE QUE CERTAINS ÉCOLOGISTES CAUTIONNENT
ROUTE LITTORALE À CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE : UNE ROUTE INUTILE QUE CERTAINS ÉCOLOGISTES CAUTIONNENT
À TITRE D'INFORMATION L'ARTICLE DU JOURNAL DES SABLES DU 25 OCTOBRE 2018

À TITRE D'INFORMATION L'ARTICLE DU JOURNAL DES SABLES DU 25 OCTOBRE 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires