Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 19:46
18 JUIN 2009 : FUSION, LA SOIRÉE DES DUPES À CHATEAU D'OLONNE

18 JUIN 2009 : FUSION, LA SOIRÉE DES DUPES À CHATEAU D'OLONNE

LE « POISON DU DOUTE » DISTILLÉ  DES ANNÉES DURANT PAR LE MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE

MAIS QUI DONC DISTILLE LE POISON ANTI FUSION ?

 

AVIS À LA POPULATION DU PAYS DES OLONNES

Depuis plus de 20 ans, les deux derniers maires de Château d’Olonne ont tout fait pour faire capoter les tentatives de fusion des 3 communes sœurs.

Le mot « poison » est maintenant balancé dans la presse par Joël MERCIER, maire de Château d’Olonne, à l’adresse de ceux qu’il ne nomme pas, ses ennemis de l’ombre dont la presse divulgue à tout hasard le ou les noms. Quelle hypocrisie et quelle vilenie !

Ouest France du 23 juin 2018 « Je n’accepte pas les critiques de ceux dont la seule action consiste à distiller de manière constante le POISON DU DOUTE dans l’esprit de nos concitoyens »

Ce propos écrit et répété par le maire de Château d’Olonne est particulièrement mal venu d’une part, vis-à-vis de ceux qui portent la fusion depuis de nombreuses années et qui ont subi les manœuvres des élus de Château d’Olonne contre la fusion et d'autre part, vis-à-vis de l'ensemble des élus du Pays des Olonnes et particulièrement les deux autres maires avec qui si fusion il y a, il faudra "vivre ensemble".

Quand on prêche l'union on ne sème pas l'anathème.

 

LA TRADITION ANTI-FUSION DES MAIRES DE CHÂTEAU D'OLONNE : TRADITION DE LA TRAHISON DE LA PAROLE DONNÉE, DES ENGAGEMENTS NON TENUS, DES MANOEUVRES DILATOIRES

FUSION : citoyens du Pays des Olonnes, ne soyez pas dupes,

Souvenez-vous,

18 Juin 2009 (mandature 2008/2014), salle Gargamoelle réunion d’information des 3 maires sur la fusion (voir photo ci-dessus) prévue en fin 2009.

En fin de réunion, Isabelle DOAT lâche qu’il n’y aura pas de vote à Château d’Olonne confirmant les propos ambigüs de son maire Jean-Yves BURNAUD élu avec promesse de la fusion. Celui-ci a donc a fait semblant d’adhérer au projet de consultation des populations du Pays des Olonnes puis il a refusé aux castelolonnais de participer au vote du 29 novembre 2009 et d’avancer vers la fusion. Ainsi il a entraîné un vote négatif des Olonnais ! Voilà l’effet du « poison » déjà distillé par le maire de Château d’Olonne et son adjoint Joël MERCIER.

2014/2016 :

Les manœuvres du maire de Château d’Olonne aboutissent au projet de fusion à 2 (Les Sables d’Olonne et Olonne sur Mer ) dont les maires ne supportent plus les foucades et incorrections de leur collègue castelolonnais.

 

Décembre 2016, nous rappelons le communiqué des 3 fois « OUI » à la fusion du maire Joël MERCIER conformément à ses « engagements pris face à la population avant d’être élu au Conseil Municipal en 2014 » et le vote de 68 % des castelolonnais en faveur de la fusion. Durant cette "campagne" castelolonnaise, le maire et son adjointe Isabelle DOAT ont brillé par leur absence de participation en faveur du vote pour la fusion et pire ils ont émis des opinions douteuses et CONTRE.

 

Les maires de Château d’Olonne sont donc avant les élections municipales obligés de se déclarer fusionnistes pour se faire élire …élus, ils torpillent les projets de fusion ! La première adjointe Isabelle DOAT n’a jamais été favorable à la fusion. Pour des raisons personnelles sauf peut-être si un poste en or lui était offert ??? Ce qui est grave c’est qu’elle entraine son maire dans l’impasse du déshonneur.

Comment les citoyens et les élus peuvent-ils dans ces conditions ne pas douter de la sincérité de la démarche du maire de Château d’Olonne ?

 

LE MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE POUSSE CELUI DES SABLES D’OLONNE À LA FAUTE

Le Maire de Château a tenté une ultime manœuvre pour différer la date du 1er janvier 2019 qu’il avait lui-même « imposée » à ses collègues et à toute la population du Pays des Olonnes.

Candidat ? pas candidat ? Le maire des Sables d’Olonne, Didier GALLOT, est mis en avant par son collègue de Château d’Olonne pour contrer une éventuelle candidature du Maire d’Olonne sur Mer et faire reporter l’échéance promise. Ainsi, il vole la liberté de vote des 99 élus qui, en début 2019, éliront en leur sein et en leur âme et conscience leur premier maire de la ville nouvelle.

Cette manœuvre échoue suite à la réaction des élus sablais qui mettent en minorité leur maire suite à une déclaration publique sur la nécessité du vote sur la fusion au plus tard en juillet 2018.

Le Maire Didier GALLOT déclare que le vote de son Conseil municipal interviendra en juillet !...vote prévu ce mercredi 4 juillet.

 

MAIS, D’APRÈS VOUS, ET APRÈS CE RAPPEL HISTORIQUE, QUI DONC, DEPUIS DES ANNÉES, DISTILLE LE POISON ANTI FUSION ?

Les citoyens castelolonnais ont souffert ces dernières années de la honte que leur inflige l’équipe des maires de Château d’Olonne et des reculades et autres manœuvres qu'ils ont infligés à leurs collègues des deux autres communes.

Le POISON venait bien de la distillerie "mairie de Château d'Olonne".

 

Tournons vite la page et espérons que, lors du Conseil Municipal de Château d’Olonne du 16 juillet, la motion sur la fusion recueillera la quasi unanimité du vote des 33 élus castelolonnais et que, le 1er  janvier 2019, nous fêterons tous ensemble "sans rancune ni arrière-pensées" la grande ville des SABLES D'OLONNE.

 

29 NOVEMBRE 2009 : LES CASTELOLONNAIS ONT ÉTÉ PRIVÉS DU DROIT DE S'EXPRIMER SUR LA FUSION

29 NOVEMBRE 2009 : LES CASTELOLONNAIS ONT ÉTÉ PRIVÉS DU DROIT DE S'EXPRIMER SUR LA FUSION

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yzèbe 30/06/2018 06:59

Cher Ami,
Bravo pour cette synthèse.
Attention, après le vote favorable du 16 juillet il reste un gros piège : l'appellation de la commune.
Juridiquement, je pense qu'elle pourra s'appeler " Château d'Olonne commune des Sables d'Olonne"
Ce sera le dernier coup de griffe du maire.
Bonne journée.
Jérôme