Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 10:19
LE PROJET : EN JAUNE COUPURE DE LA ROUTE ACTUELLE,  EN BLANC LE TRACÉ DE LA NOUVELLE ROUTE

LE PROJET : EN JAUNE COUPURE DE LA ROUTE ACTUELLE, EN BLANC LE TRACÉ DE LA NOUVELLE ROUTE

AVEC DE PETITS MOYENS, DE LA BONNE VOLONTÉ 3000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET

AVEC DE PETITS MOYENS, DE LA BONNE VOLONTÉ 3000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET

PLUS DE 3 000 SIGNATURES CONTRE LE PROJET DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE..."VOX POPULI VOX DEI " DICTON LATIN QUI TRADUIT L'IMPORTANCE DE L'AVIS DU PEUPLE DANS LE RÉGIME DÉMOCRATIQUE

 

LE PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE" YANNICK MOREAU EST POUR LE REPORT DE TOUTE DÉCISION AVANT LA FUSION (1er JANVIER 2019) ET POUR UN PROJET COMMUN ÉLABORÉ AVEC LES POPULATIONS ET LES  COLLECTIVITÉS CONCERNÉES

 

Voir ci-dessous le texte intégral du Communiqué de Yannick MOREAU

MON POINT DE VUE sur la suppression de la route littorale entre le Puits d’enfer et St Jean d’Orbestier ?

LE CONTEXTE - LE PROJET

La ville du Château d’Olonne porte le projet de réaménager le littoral entre le Puits d’enfer et St Jean d’Orbestier dans le cadre d’une opération d’ensemble dénommée « Littoral 3 ». Ce projet comprend entre autres la « renaturation » de l’ancien circuit automobile du Puits d’enfer et la suppression de la route littorale pour y aménager à la place un espace de promenade et des liaisons douces piétonnes et cyclables. La nouvelle route serait quant à elle aménagée au départ de la résidence de l’Estran, au nord-est de l’ex circuit à travers un paysage littoral boisé, et déboucherait au pieds de l’abbaye St Jean d’Orbestier.

Lors d’une récente réunion d’information et d’échanges , ce projet piloté par la ville a été présenté aux maires des Sables et d’Olonne, ainsi qu’à leur première adjointe et à Alain Blanchard, adjoint à l’environnement de la commune d’Olonne sur Mer.

Il s’agit d’un projet de grande envergure mobilisant différents partenaires dont le conservatoire du littoral, la région et le département de la Vendée. Le budget total, sans être définitif, tournerait autour de 5 500 000 euros.

Merci au maire du Château d’Olonne d’avoir initié cette récente concertation avec ses voisins. La ville d’Olonne aussi, de son côté, a invité la ville du Château d’Olonne et la ville des Sables d’Olonne à être représentées et à participer au comité de pilotage qui sera chargé de piloter les études de conception de la future place de coeur de ville d’Olonne.
A quelques mois de la fusion et de la création de notre nouvelle commune, cette approche collective est évidemment nécessaire et bienvenue.


MON POINT DE VUE

Pour ne pas être trop long mais pour être clair, mon avis sur ce projet majeur d’aménagement du littoral de la ville nouvelle et de l’agglomération peut se résumer en 3 points.

1 - OUI, 1000 fois OUI, à la « renaturation » de l’ancien circuit du puits d’enfer.
Voilà un nouvel espace remarquable littoral et un nouvel atout pour la ville et l’agglomération de demain. Bravo.

2 - NON je n’ai pas été convaincu par l’utilité et l’urgence de supprimer la route littorale et d’en réaménager une totalement neuve quelques centaines de mètres en rétro-littoral.
Entre la plage de Tanchet et le Puits d’enfer les aménagements littoraux réalisés par la ville du Château d’Olonne sont particulièrement réussis.
Dans la continuité, les mêmes principes d’aménagement pourraient prévaloir sur la partie entre le Puits d’enfer et Orbestier. Mais ce n’est pas le parti pris par la municipalité du Château d’Olonne qui met en avant des arguments liés à l’érosion du littoral, particulièrement au niveau de l’Anse de la Parée

3 - OUI à une concertation élargie et approfondie explorant d’éventuelles alternatives permettant À LA FOIS la renaturation de l’ancien circuit du puits d’enfer et la conservation d’une route littorale qui demeure à mes yeux un atout économique et touristique.


EN CONCLUSION

En conclusion, il apparaît que ce sujet est évidemment stratégique pour une portion significative du littoral de la ville nouvelle des Sables d’Olonne et de l’agglomération.
La ville du Château d’Olonne peut être félicitée pour son ambition à valoriser ce magnifique littoral. Est-ce la seule solution et une véritable urgence à faire aboutir avant la naissance de la commune nouvelle ? L’abbaye Saint Jean d’Orbestier a mille ans, on n’est peut-être plus à quelques mois près pour décider de l’aménagement de ses abords.

Yannick Moreau

 

 

SIGNEZ, FAITES SIGNER LA PÉTITION ET RETOURNEZ-LÀ À L'ADRESSE INDIQUÉE


 

VOX POPULI : NON À LA FERMETURE DE LA ROUTE LITTORALE

Partager cet article

Repost0

commentaires