Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 10:49
PALAIS DE JUSTICE DES SABLES D'OLONNE TGI

PALAIS DE JUSTICE DES SABLES D'OLONNE TGI

DÉFENSE DE LA JUSTICE ET DE SON INDÉPENDANCE

Même si la JUSTICE est rendue par des hommes donc faillible et imparfaite nous défendons l’institution, becs et ongles, car, sans elle ou avec une Justice défaillante, il n’y a plus de société.

C’est pour cela que :

  • Nous n’hésitons pas à mettre en cause certains magistrats « aux ordres » et ou qui se laissent influencer par leur environnement,
  • Nous disons notre admiration pour cette majorité de magistrats et d’auxiliaires et autres agents du service JUSTICE qui font honneur à leurs fonctions,
  • Nous critiquons le pouvoir législatif et les politiques qui n’ont de cesse que de « réformer », souvent en dépit du bon sens et dans le précipitation, une institution qui a besoin de travailler dans la sérénité avec un certain recul,
  • Nous dénonçons le manque évident de moyens de notre JUSTICE.

La rentrée solennelle de la Cour de Cassation est toujours un moment fort pour le Pays puisque le pouvoir législatif, l’exécutif (par la présence du Président de la République) et les plus hautes autorités de la JUSTICE se rencontrent et font une mise en état publique de la santé de la JUSTICE.

LA SÉPARATION DES POUVOIRS GARANTE DES LIBERTÉS

Rappelons que la France s’honore (Merci Montesquieu) d’une règle garante de nos libertés : la séparation des pouvoirs, principe constitutionnel.

Selon cette règle qui constitue un pilier de notre droit et qui est le garant de notre liberté les fonctions des institutions publiques sont divisées entre :

  • le pouvoir législatif qui fait les lois,
  • le pouvoir exécutif qui les met en œuvre et les fait appliquer
  • le pouvoir judiciaire qui les interprète et les fait respecter.

Si, entre les 3 pouvoirs, il existe logiquement des passerelles, il n’y a pas de contrôle de l’un sur l’autre. Il n’y a pas de hiérarchie.

Or, le président de la République a fait son choix d’inféoder les magistrats du Parquet (du siège, comme les procureurs) au Ministre de la Justice disons à l’exécutif dont il est le Président ! C’est vrai qu’en éliminant le candidat FILLON un certain Parquet dit National (qui, aujourd’hui, comble de la non reconnaissance, se rebelle !) a bien servi le candidat MACRON.

Ainsi,  il vient de se passer un fait très grave : Le Président de la République a bafoué ce sacro-saint principe et consacré, dans son intervention devant la Cour de Cassation et par son ordonnance, deux "justices aux ordres" :

  • Les magistrats du Parquet seront aux ordres du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux
  • Les justices « parallèles » comme celle des Tribunaux Administratifs, Cours d’Appel Administratives et le Conseil d’État sont confortées dans leur statut aux ordres et le citoyen mesure malheureusement combien ces magistrats sont effectivement aux ordres !
  •  
  • DÉNONÇONS TOUTE ATTAQUE CONTRE L'INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE.
  • OR CELA EN EST UNE.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires