Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 21:49
BUDGET DES COLLECTIVITÉS LOCALES : IL Y A DES RECETTES, IL FAUT DONC DÉPENSER...TOUJOURS PLUS

BUDGET DES COLLECTIVITÉS LOCALES : IL Y A DES RECETTES, IL FAUT DONC DÉPENSER...TOUJOURS PLUS

FINANCES LOCALES : L'ÉTAT DOIT RESTER FERME SUR LA RIGUEUR IMPOSÉE AUX COLLECTIVITÉS LOCALES

Depuis plusieurs semaines le gouvernement doit affronter la grogne des élus locaux régionaux, départementaux et communaux et intercommunaux. C’est une grogne rituelle automnale.

Octobre, novembre, décembre, c’est la période des budgets mais c’est aussi celle des réunions des associations de maires, présidents des Régions et des Départements. Un télescopage du calendrier qui pousse aux excès de langage, aux dérapages verbaux, à la surenchère et à des extrapolations très hasardeuses voire franchement mensongères.

 

LA VÉRITÉ SUR LES FINANCES LOCALES : LES COLLECTVITÉS LOCALES ONT VÉCU DANS L’OPULENCE ET ONT PRIS DE TRÈS MAUVAISES HABITUDES

LES CRIS DES ÉLUS LOCAUX EN CETTE PÉRIODE SONT SANS FONDEMENT. STOP À L’INTOXICATION.

En effet,

Primo, 2018 : dans le projet de budget 2018 on ne voit pas de quoi hurler puisqu’il est expressément écrit dans la présentation gouvernementale de ce budget « Après quatre années de baisse, les concours financiers de l’État aux collectivités se maintiennent. La dotation globale de fonctionnement (DGF), la plus importante contribution de l’État, se stabilise à 30,98 milliards d’euros (+0,4%). ». Des recettes supplémentaires abondent les recettes classiques que constituent les impôts locaux ; par exemple, pour les communes, ce sont les taxes d’habitation et foncières.

Deuxio : les collectivités, en France, comme certaines catégories socio professionnelles, même si tout va bien, doivent se plaindre pour tenter de gagner toujours plus, pour continuer à vivre trop facilement et s’éviter l’effort de gérer et de prendre des décisions budgétairement difficiles mais nécessaires : faire plus et mieux avec les mêmes ressources.

Il appartient aux élus locaux de faire la chasse aux gaspis et de faire fructifier la manne qu’ils reçoivent des contribuables et de l’État.

On pourrait en dire de même pour des secteurs de la gestion de l’ÉTAT. Pour cela il suffit de prendre connaissance des rapports de la Cour des Comptes qui, malheureusement, révèlent souvent tardivement des fautes et erreurs de gestion qui se chiffrent en milliards d’euros. Mais quelles suites sont données à ces rapports ? Aucune ou peu de choses : la caste oligarchique qui règne sur la France joue la solidarité au détriment de la transparence.

Ces deux affirmations nous allons les fonder dans nos prochaines parutions avec des chiffres officiels et avec des exemples pris dans notre expérience du vécu local dans le microcosme qu’est le Pays des Olonnes.

Pour une prise de conscience des citoyens sur la réalité des finances locales et de leur gestion.

A SUIVRE...

Partager cet article

Repost0

commentaires