Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 16:53
L'IMMEUBLE BERCY QUI A LOGÉ L'USINE À TRUANDER LES COMPTES DE LA NATION

L'IMMEUBLE BERCY QUI A LOGÉ L'USINE À TRUANDER LES COMPTES DE LA NATION

DEUX SCANDALES À NE PAS ÉTOUFFER : DÉNONÇONS DES FAITS SCANDALEUX RÉVÉLÉS PAR LA COUR DES COMPTES

 

S'IL N'Y A PAS DE SANCTIONS; LE GOUVERNEMENT ACTUEL ET LE CHEF DE L'ÉTAT SERONT JUGÉS COMPLICES

 

UN DÉFICIT CAMOUFLÉ DE 21 MILLIARDS ; LES COMPTES DE L'ÉTAT TRUANDÉS

En fin juin 2017, la Cour des Comptes a dénoncé le truandage des comptes de l'État. Ministres de l'Économie et des Finances et du budget du gouvernement VALLS ont présenté des Comptes "insincères" pour camoufler un déficit plus important que prévu.

Tout cela pour tromper l'EUROPE et les français : indigne !

Le plan de 50 milliards d'euros d’économies, annoncé par le gouvernement dans le programme de stabilité de 2014, n'a pas été respecté. «Les économies programmées à l’origine ont été progressivement décalées dans le temps», précise la Cour des Comptes qui indique que de 50 milliards d'économies sur les dépenses seulement 29 milliards ont été effectivement réalisés.

D'AUTRES IRRÉGULARITÉS

La Cour des Comptes dénonce un "oubli" de comptabilisation de charges de 2,3 milliards d'euros pour sauver AREVA. C'est le résultat d'un gestion pour laquelle on voudrait voir les responsables être sanctionnés. Là aussi, puisque des poursuites ont été lancées les citoyens veulent de la transparence et que la JUSTICE PASSE.

La Cour ajoute d'autres griefs comme des recettes surévaluées, des dépenses omises.

Le total ainsi révélé le 29 juin 2017 par la Cour des Comptes, c'est 3,5 milliards de déficit supplémentaires  camouflés.

 

"TOUS CES TRUANDAGES PARAISSENT AVOIR ÉTÉ DICTÉS PAR LE SOUCI D'AMÉLIORER ARTIFICIELLEMENT LE NIVEAU DE DÉFICIT PRÉVU" conclut la Cour des Comptes ...ce n'est pas une excuse !

Car, quand le citoyen fait une erreur dans sa comptabilité, dans ses déclarations fiscales les sanctions tombent. Qu'attend donc le Gouvernement pour poursuivre les délinquants, ministres et fonctionnaires, qui ont participé au truandage des Comptes de la Nation ?

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires