Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 21:57
DANS UNE "NEURSERIE" PORCINE

DANS UNE "NEURSERIE" PORCINE

ENVIRONNEMENT : QUAND UN ÉLU JOUE UN JEU TROUBLE ET POLLUEUR ALORS QU’IL SIÈGE VOIRE PRÉSIDE DES STRUCTURES DÉPARTEMENTALES ET LOCALES QUI LUTTENT CONTRE LA POLLUTION

 

Il est un élu vendéen qui a pour le moins le goût de la contradiction.

Édouard de la BASSETIÈRE s’était illustré en 2009 en tant que Maire de POIROUX, en acceptant l’installation de la porcherie industrielle dans sa commune alors que ses collègues maires, députés, sénateurs, conseillers généraux et le préfet avaient donné des avis défavorables et pour nombre d'entre eux participé à un très large rassemblement aux Sables d’Olonne.

Cet élu qui siège à VENDÉE EAU (Syndicat Départemental qui gère l'eau potable) a toujours été dans le camp des pollueurs, de ceux qui appartiennent aux lobbys qui sont favorables au maintien de l’usage des pesticides, épandages de compost polluants destructeurs du sol, nitrates…

Comment cet élu peut-il vivre avec sérénité ses contradictions ?

COMMENT MONSIEUR DE LA BASSETIÈRE PEUT-IL GÉRER LES CONTRADICTIONS ENTRE SES FONCTIONS D’ÉLU AVEC LA DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT ET SES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ET PARAPROFESSIONNELLES AU SEIN DU MONDE AGRICOLE?

Comment peut-il sièger à VENDÉE EAU et accepter la création d’une usine à porcs qui porte le risque reconnu en 2009 par le Préfet de pollution de la retenue de FINFARINE et le cours d’eau de la VERTONNE, les marais, les parcs à huitres…

Comment peut-il au SAGE être un Président actif et impartial sur les gros dossiers de la préservation des ressources en eau potable, sur l’amélioration de la qualité des eaux de baignade, sur l'inventaire des zones humides, ruisseaux... et laisser se développer épandages, produits polluants… ?

SAGE ; http://www.sageauzancevertonne.fr

Certes il n’est malheureusement pas le seul à devoir gérer ces contradictions entre son adhésion à des lobbys , ses fonctions professionnelles et ses fonctions d’élus. Dans ce mélange de fonctions intérêt général et intérêts particuliers ne peuvent faire bon ménage. Elles générent compromis et compromissions. Humainement, c'est ingérable et condamnable.

 

LES CITOYENS NE SUPPORTENT PLUS CE MÉLANGE DES GENRES. Il Y A DES INCOMPATIBILITÉS DE FONCTION QU’IL FAUT NTERDIRE

Au moment de la gestation d’une nouvelle loi sur la moralisation de la vie publique, les Présidents de conseil départemental, de conseil régional doivent veiller à ce qu’aucun élu n’ait de délégations, de fonctions où de telles incompatibilités rendent l’élu suspect de partialité pour ne pas dire pire.

Les citoyens ne comprennent plus comment un élu peut encore les représenter alors qu’il est dans des organisations qui actent en contradiction avec l’intérêt général.

Certes, Edouard de la BASSETIÈRE n’est pas le seul, loin de là, en VENDÉE et ailleurs..

Il faudra bien un jour faire le ménage et rendre, par exemple, impossible que le contrôleur de l’application de mesures règlementaires soit aussi partenaire de ceux qui enfreignent les réglements protecteurs de la santé publique et de l’intérêt général.

C'est même pas un problème de moralisation, de morale ou de déontologie mais une règle de bon sens.

Partager cet article

Repost0

commentaires

RICHARD Olivier 31/08/2019 15:38

Le président du Sage de la CLE du SAGE Auzance Vertonne et cours d'eau côtiers, Edouard de la BASSETIÈRE, triche quand il veut arriver à ses fins. Nous l'avons constaté lors de l'enquête publique sur le port de Brétignolles. Voici un extrait de la lettre avec AR envoyée au Préfet à l'époque:

Objet: Réunion de la CLE du SAGE Auzance Vertonne et cours d'eau côtiers du 25 juillet 2018
Demande: Contrôle de la légalité de la délibération du bureau concernant l'avis donné sur le projet de port à Brétignolles sur Mer.
Liste des présents ou représenté à cette réunion: 6 membres
Constatations: La lecture du compte-rendu de cette réunion,(signé mais non daté), nous indique:
- que dans un premier temps le bureau de la CLE s'est réuni afin de délibérer sur un avis à donner sur le projet de port de plaisance à Brétignolles sur Mer.
- que dans un second temps conformément au point 1 de l'ordre du jour de la réunion de la CLE, il est communiqué " l'information sur l’avis du bureau de la CLE au sujet du projet de création d’un port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer "

L'information donnée par le Président Edouard de LA BASSETIERE relatant le déroulement de la délibération du bureau pose problème:
(Voir annexe 1 ci-après le compte-rendu de la réunion de la CLE.)
Comment peut-il y avoir lors du vote 7 membres présents ou représentés avec 5 votes pour; 2 votes contre; 0 abstention, sachant que tout à fait normalement, Mr Chouquet, représentant la Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie a quitté la salle et n'a pas pris part au vote?
Selon la liste des présents indiquée dans le compte-rendu seuls 6 membres du bureau étaient présent lors de cette réunion et aucun membre du bureau n'était représenté via un pouvoir.
Il n'y aurait dû avoir que 5 votes exprimés au lieu de 7.
- Pour le 6ème vote: est- ce celui du membre vacant non encore élu dont une procuration a été donnée à Edouard De LA BASSETIERE?
La procuration donnée à M. Edouard De LA BASSETIERE a été faite par M. Patrice Pageaud simple membre du 1er collège et représentant la Communauté de Communes Pays des Achards. Lors de cette réunion de bureau du 25 juillet 2018, M. Patrice Pageaud n'est pas membre du dit bureau. Sa procuration ne peut dès lors être utilisée.
Ce n'est qu'au point quatre, en fin de l'ordre du jour de la réunion, qu'intervient l'élection du 3ème vice-président du 1er collège. Election ou M. Patrice Pageaud, seul candidat, est élu au poste vacant par les membres de son collège présent. Ce n'est seulement qu'après ce vote qu'il devient membre du bureau de la CLE.
- Pour le 7ème vote: qui a bien pu voter puisqu'il n'y avait pas d'autre procuration?
En conclusion: Tel que relaté dans le compte-rendu de cette réunion la délibération du bureau de la CLE est entachée d'irrégularité dans son déroulement et le résultat du vote est faux.

Edouard de la BASSETIÈRE de part le cumul des mandats qu'il a est devenu par ses actions et ses magouilles le plus gros acteur de destruction de la nature du territoire Vendéen.

CACO 31/08/2019 16:40

Nous n'avons jamais pris l'élu cité pour un modèle de défenseur de la nature, de la terre qui le nourrit, il fait partie des figures d'élus locaux, cumulard de mandats, qui ont appris par expérience que les élus peuvent tout faire : copinage, renvois d'ascenseurs...Le SAGE a eu de bons serviteurs élus, fonction ingrate et méritoire pour celui qui s'investit...mais combien sont-ils à servir sans se servir.
Merci pour cette information qui restera en ligne,
Regardons les dossiers "zones humides", inventaire des cours d'eau...ça magouille, ça triche... mais qui peut donc "contrôler" ? Quelles associations de Défense de l'Environnement et des Populations et consommateurs représentatives et responsables peuvent donc intervenir ? réagir ?

REGUIGNE REGIS 07/08/2017 18:59

Les bras m ' en tombent , oui , ils m ' en tombent . Si ce que vous révélez sur le nouveau président de la CLE du SAGE Auzance Vertonne Cours d ' eau côtiers est vérifiable , et vérifié ; alors , " vent debout " face à ce président ! Mais , où sont tous , je dis bien TOUS les défenseurs de l ' environnement , associatifs , élus , citoyennes et citoyens avisés , pour faire en sorte qu ' il " rende son tablier " ? " Une broutille " par ailleurs , qui donc serait en mesure de justifier le traitement avec un produit " crayeux " du petit lac du Tanchet qui se situe dans le périmètre d ' action de la CLE de ce SAGE ? Balancer ce produit ( et sa facture ) dans ce lac est - ce " une garantie de résultat " ? Il y a belle lurette que les utilisateurs " historiques " , années 1980 , ont vérifié les effets médiocres de ces produits et les ont abandonnés . Alors , qu ' en est - il et , qu ' en sera - t - il au Tanchet ? Pour en savoir plus ce ce " fameux " produit , questionnez l ' ASRL ( Association des Riverains du Loiret ) ce syndicat - association d ' usagers déçus vous exposera ses expériences sur ces traitements . Président de la CLE du SAGE Loiret - Dhuy de 2001 à 2008 , je ne suis pas trop débutant sur ces sujets . Le commandeur ONM au titre de l ' Environnement , et à votre service car , Sablais une grande partie de l ' année , Régis REGUIGNE .

CACO 07/08/2017 21:10

Nous admirons votre connaissance du sujet . Ce que nous vivons avec le TANCHET est un mini exemple des déficiences et carences des élus alertés depuis plus de 10 ans sur l'état des cours d'eau. Le dernier SDAGE est éloquent VENDEE département le plus mauvais en la matière.