Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 20:35
CHÂTEAU D'OLONNE, UNE MAIRIE NEUVE MAIS PAS DE VRAIES RÉSERVES FONCIÈRES

CHÂTEAU D'OLONNE, UNE MAIRIE NEUVE MAIS PAS DE VRAIES RÉSERVES FONCIÈRES

L'OPPOSITION DE DROITE PROPOSE

Après la déplorable déballage de l'opposition de gauche lors de ce conseil municipal,

voir :

http://www.olonnes.com/2017/05/chateau-d-olonne-conseil-municipal-du-29-mai-2017.html

venons-en à l'autre "question diverse" posée, cette fois, par l'opposition de droite. En fait, comme l'a précisé Mauricette MAUREL élue de la liste "Ensemble Agir pour le Changement" porte parole du groupe ou plus exactement au nom d'une large majorité de la liste qui ne comporte, hélas, que 5 élus. Cette opposition aussi affiche démocratiquement parfois des divergences comme nous l'avons parfois remarqué, hélas (bis)!

DES RÉSERVES FONCIÈRES POUR PRÉPARER L'AVENIR

Mauricette MAUREL sur un air déjà connu depuis deux décennies à CHÂTEAU D'OLONNE, a repris le refrain de la nécessaire maîtrise foncière par la municipalité. En clair : une équipe municipale, si elle a la volonté de préparer l'avenir avec des projets structurants, doit se réserver des espaces pour y implanter ces projets. De plus, si elle veut que la croissance de la ville soit harmonieuse il lui faut protéger des espaces, se les réserver. Il existe un arsenal juridique pour que cela soit réalisable.

L'élue Mauricette MAUREL n'a donc pas posé de question mais fait un exposé-proposition pour une maîtrise foncière d'avenir  - création d'une ZAD aux Plesses.

Elle a repris quelques vieux principes :

- le vieillissement de la population,

- l'opportunité que ce vieillissement procure en matière de création d'emplois par exemple les emplois d'aides à la personne,

- la priorité au maintien des personnes âgées à leur domicile,

- la nécessité de disposer de logements à prix abordable.

La seule solution est que la municipalité acquiert la maîtrise du foncier pour les projets d'avenir.

"La maîtrise du foncier permettra de réaliser à moyen terme l'aménagement en continu de ce secteur central de l'agglomération, pour accueillir à un prix raisonnable l'habitat, les équipements publics et les zones vertes qui s'avéreront nécessaires aux Elus des mandats futurs." a dit Mauricette MAUREL.

Il ne peut s'agir que d'un vœu d'une élue qui est mêlée à la réflexion qui se fait au niveau de l'agglomération "LES SABLES D'OLONNE".

C'est d'ailleurs la réponse symbolique, globale et brève du maire Joël MERCIER à cette question-exposé.

 

LES RÉSERVES FONCIÈRES DE LA MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE

UNE PROPOSITION TARDIVE

La proposition-suggestion de l'élue  faite au maire de Château d'Olonne arrive bien tardivement, après la guerre dirait-on, puisque désormais ce type d'aménagement est du domaine de l'Agglomération comme le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale et le PLUI (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal). Ce sera donc l'Agglomération qui fixera les axes de développement des 7 communes qui la composent, définira les zones, les priorités...La commune n'aura pas compétence pour mener le projet proposé par Mauricette MAUREL même si celui-ci aurait pu être nécessaire ou souhaitable. Maintenant en 2017 laissons  donc travailler  l'AGGLOMÉRATION née le 1er janvier 2017.

LES MUNICIPALITÉS PRÉCÉDENTES ONT REJETÉ LE PRINCIPE DE CRÉATION DE RÉSERVES FONCIÈRES

Cela Mauricette MAUREEL, en tant que responsable de services à la Mairie de Château d'Olonne puis en tant que directrice des services le sait et si elle devait le déplorer elle était tenue au "devoir de réserve" (pas de réserve foncière !).

La réalité que nous avons dénoncée sur la gestion du sol de la commune est beaucoup plus crue.

Mauricette MAUREL était donc aux premières loges pour juger le massacre des équipes qui ont dirigé la municipalité et particulièrement celui qui fut commis par le couple Jean-Yves BURNAUD Bernard GARANDEAU qui a non seulement imposé un urbanisme anarchique mais aussi abandonné la gestion du foncier castelolonnais aux intérêts privés.

Cela a abouti à des "des mini réserves foncières sans continuité " où la commune est soit minoritaire soit inexistante : aujourd'hui c'est ou ce fut le cas des Bourrelières, des Prés de la Clais, du Puits Rochais (lotissement toujours en projet !Pourquoi ???), d'une partie du Centre Ville, de la zone OCÉAN ACTIVITÉS (le long du Vendée Globe) dont on se demande ce qu'elle peut faire sur ce secteur puisqu'il n'y a pas eu de plan de développement pour ces deux dernières décennies.

Pourtant les opportunités de préemptions pour créer une véritable réserve foncière communale n'ont pas manqué mais faute de projet communal global et faute de volonté calculée, presque rien ne se fit.

Mais alors qui a décidé ou qui a décidé de ne décider ? Pour qui et pour quoi ?

Les castelolonnais, les élus, les intérêts particuliers ?

Il eût été intéressant que Mauricette MAUREL développât ce sujet pour donner du poids à sa proposition et éclairer les castelolonnais.

DANS UNE COMMUNE, L'OPPOSITION : POUR QUOI FAIRE ?

En fin de compte il n'y a pas eu débat même si le sujet le méritait.

Mauricette MAUREL a été peu entendue et peu écoutée par ses collègues.

Pourtant les deux listes d'opposition à l'équipe du maire actuel ont obtenu plus de voix que celle du maire. Les oppositions unies bien managées pourraient et devraient jouer un rôle positif et absolument nécessaire puisqu'elles représentent la majorité des électeurs castelolonnais.

Le système électoral et la réglementation condamnent les oppositions à un rôle de figurant et même parfois dégradant.

Cette nouvelle législature verra-t-elle une amélioration du fonctionnement de la démocratie locale?

Ce n'est pas au programme malheureusement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires