Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 21:03
CONSEIL COMMUNAUTAIRE : LES TRANSPORTS PUBLICS DANS L’AGGLOMÉRATION « LES SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION »

LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION JOUE LA SOLIDARITÉ EN MATIÈRE DE TRANSPORTS PUBLICS

Il faut rappeler que les transports publics, réseau OLÉANE, sont gérés par le groupe HERVOUET dans la continuité depuis le temps du TUSCO, remplacé par OLÉANE. Le contrat qui lie la collectivité à l’exploitant est une délégation de service public.

C’est la Compagnie de Transports des Olonnes CTO qui exerce cette fonction de délégataire.

Pour mémoire vous pouvez voir :

http://www.olonnes.com/article-pays-des-olonnes-le-transport-public-urbain-change-de-visage-le-8-juillet-tusco-disparait-oleane-118877219.html

http://www.olonnes.com/article-pays-d-olonne-transports-dits-publics-121749837.html

Nous sommes obligés de ne pas partager l’optimisme des élus sur le bon fonctionnement d’OLÉANE. Le cahier des charges prévoyait une action commerciale forte : pour les personnes de notre entourage il n’y a pas eu une promotion forte d’OLÉANE. Pourtant, il y avait un budget prévisionnel d’environ 50 000 € par an de marketing commercial et communication.

Le délégataire encaisse mais tient-il cet engagement ? Chacun de constater ce que nous écrivions . OLANE, c’est le transport public qui transporte au moins son chauffeur. La population du Pays des Olonnes ne s'est pas vraiment appropriée OLÉANE. Ce n’est pas une critique mais un constat un peu amer et une incitation à la poursuite de la réflexion collective avant de repartir sur un nouveau contrat.

Il faudra donc profiter du renouvellement du contrat dans moins de deux ans pour revoir sérieusement les choses et même envisager, pourquoi pas, la gratuité totale, temporaire ou définitive. Certaines agglomérations de taille moyenne la pratique et la fréquentation de leurs réseaux a explosé donc moins de voitures en ville ! et plus de services aux citoyens. Il n’est pas dit que la gratuité soir la panacée mais il ne faut pas passer à côté de cette hypothèse qui peut d'ailleurs être modulée.

Aujourd’hui les recettes des clients usagers sont seulement de l’ordre de 10 % à 20 % du budget annuel. On retrouve ce chiffre de 10% en prévisionnel pour le projet d’avenant en discussion.

Notons surtout la volonté de l’Agglomération de jouer la carte transports publics même si, en 2015, il a fallu toiletter le contrat car vraiment des lignes ou fractions des lignes n’attiraient pas la foule des voyageurs.

Trois lignes nouvelles expérimentales vont être créées pour desservir L’Ile d’Olonne, Sainte Foy, Vairé et Saint Mathurin.

Les navettes estivales reprendront avec une navette supplémentaire pour desservir les campings de Vairé et Ile d’Olonne via la plage de Sauveterre.

C’est la loi de la solidarité communautaire qui s’affirme ainsi : le coût sur les 18 prochains mois de cette action sera de 207 000 €.

Pour les 6 ans de durée (2013/2018) du contrat en cours la contribution publique (aujourd’hui celle de l’agglomération) sera de 12 millions d’euros.

Le sujet important n'a cependant pas fait débat lors de ce Conseil Communuataire.

En réponse à Madame Nicole LANDRIEAU (opposition front de gauche d'Olonne sur Mer) qui s'était émue du caractère expérimental voire éphémère des nouvelles dessertes le Président Yannick MOREAU  a affirmé que le réseau est et sera "en perpétuelle évolution". En tout cas un gros dossier pas facile à l'avenir pour la Communauté d'Agglomération.

Pour le renouvellement du contrat, au 1er janvier 2018, il faudra et il y aura donc une réflexion forte et une concertation plus sérieuse que par le passé.

CONSEIL COMMUNAUTAIRE : À SUIVRE...d'autres sujets graves

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires