Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 21:17
LE NOUVEL HÔTEL DE VILLE MAL AIMÉ DES CASTELOLONNAIS ET À DROITE, JEAN-PIERRE BOILEAU, L"ADJOINT AU MAIRE QUI A LA LOURDE TÂCHE DE PRÉSENTER LA GESTION CONTESTÉE DE LA COMMUNELE NOUVEL HÔTEL DE VILLE MAL AIMÉ DES CASTELOLONNAIS ET À DROITE, JEAN-PIERRE BOILEAU, L"ADJOINT AU MAIRE QUI A LA LOURDE TÂCHE DE PRÉSENTER LA GESTION CONTESTÉE DE LA COMMUNE

LE NOUVEL HÔTEL DE VILLE MAL AIMÉ DES CASTELOLONNAIS ET À DROITE, JEAN-PIERRE BOILEAU, L"ADJOINT AU MAIRE QUI A LA LOURDE TÂCHE DE PRÉSENTER LA GESTION CONTESTÉE DE LA COMMUNE

LE COMPTE ADMINISTRATIF 2016 ET LA MAUVAISE GESTION DE LA COMMUNE

 

LES CHIFFRES

Budget de la commune : 28 millions d'euros

Report 2015 : 2 millions d'euros

Résultat 2016 : 1 million d'euros

Excédent de fonctionnement : 3,2 millions d'euros

frais de personnel  : 6,3 millions d'euros soit + 14 % depuis 2011

Produits impôts et taxes : 11 millions d'euros soit + 15% depuis 2011 soit environ + 2,5 % par an

 

AU-DELÀ DES CHIFFRES, LA GESTION EN CAUSE : UNE TRÈS MAUVAISE MÉTHODE

C'est vrai la commune n'est pas très endettée,

C'est vrai la commune a un trop gros poste de  "frais de fonctionnement" : 10,4 millions d'euros soit + 13% depuis 2011,

C'est vrai la commune investit beaucoup mais moins qu'elle ne l'annonce particulièrement dans son budget primitif.

Reprenons le raisonnement des oppositions depuis 2008 : la municipalité fait voter des dépenses qu'elle sait qu'elle ne réalisera pas (surtout en investissement) et elle fait voter des recettes qu'elle minore toujours dans ses prévisions.

DES DÉPENSES PRÉVUES au budget : TROP FORTES

DES RECETTES MINORÉES

Comme le résultat d'une année est RECETTES - DÉPENSES...on a un résultat positif voire très positif, trop positif puisque ce résultat ne sert à RIEN !...par contre, il faudrait qu'enfin la municipalité ses pose les bonnes questions :

pourquoi ne pas faire baisser les impôts ?,

pourquoi ne pas investir plus et mieux ???, les besoins ne manquent pas. Château d'Olonne n'avait pas besoin de cette mairie nouvelle mais besoin d'un centre ville rénové, de lotissements à réaliser, de réserves foncières, d'une voirie rénovée vite et bien, d'actions sociales et culturelles... 

pourquoi ne pas augmenter les subventions minables à certaines associations méritantes ?,

pourquoi ne pas aider plus les personnes en difficultés (on retrouvera ce débat à propos des camps de vacances et de l'aide aux familles et l'aide au maintien à domicile des personnes en situation de handicap)  ?,

Les maires successifs de CHÂTEAU D'OLONNE refusent de voir la réalité en face : les vrais besoins des castelolonnais sont très importants et la municipalité dépense mal !

On comprend mieux avec ces explications la montée au créneau de l'opposition de droite : pourquoi dépenser 30 000 euros de plus pour un poste d'adjoint supplémentaire et inutile.

 

LES RECETTES D'IMPÔTS ET TAXES AUGMENTENT TOUJOURS

Les citoyens attentifs à la dépense publique sont fatigués des pleurnicheries de nombre d'élus qui se plaignent de la baisse des dotations de l'État. Comme dans toute crise, il y a des aspects positifs : les élus sont obligés par l'État de partir à la chasse au gaspi.

On s'aperçoit, par exemple, que, pour Château d'Olonne, les "charges à caractère général" étaient de 2.367 000 euros en 2011 et sont de 2 451 000 euros en 2012...elles ont pu être stabilisées et sont en 2016 revenu au niveau 2 377 000 (niveau de 2011 !). Vive la chasse au gaspi !

Certes les dotations de l'ÉTAT baissent drastiquement avec une petite relâche en 2017 pour cause d'élections !

Certes les charges imposées par l'ÉTAT augmentent...

Mais les recettes des collectivités croissent suffisamment pour pallier à la baisse de la DGF,

 

DES SOURCES D'ÉCONOMIES À  PORTÉE DE MAIN

Le poste "charges de personnel" est de 6,3 millions d'euros en 2016 en augmentation tous les ans suite au phénomène du statut de la fonction territoriale et à la revalorisation de l'indice décidée...par l'État.

Il est certain qu'il y a encore une ressource énorme d'économies par exemple sur la gestion des ressources humaines (absentéisme, horaires temps plein inférieurs à 35 heures, congés extraordinaires, délai de carence...)

Il y a aussi des sources d'économies très importantes par la mutualisation des moyens matériels au niveau de communes sœurs (on verra dans le temps avec la fusion des communes), avec des marchés mieux négociés (on y reviendra aussi).

 

Les oppositions castelolonnaises commencent à comprendre et à s'exprimer sur la gestion de la commune de CHÂTEAU D'OLONNE qui n'est pas bonne et à dire qu'il y avait, depuis longtemps, une autre voie à emprunter : celle d'une saine et sérieuse gestion au service de tous les castelolonnais.

 

L'OPPOSITION DE DROITE À DROITE (!) ATTENTIVE POUR CETTE TRISTE HISTOIRE DE POSTE DE 9 ième ADJOINT CRÉÉ ET INUTILE

L'OPPOSITION DE DROITE À DROITE (!) ATTENTIVE POUR CETTE TRISTE HISTOIRE DE POSTE DE 9 ième ADJOINT CRÉÉ ET INUTILE

Partager cet article

Repost 0

commentaires