Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 19:11
A GAUCHE : PLUS JAMAIS CELA : ON ESPÈRE,  À DROITE ET LE RUISSEAU DU TANCHET EN COLÈRE¶A GAUCHE : PLUS JAMAIS CELA : ON ESPÈRE,  À DROITE ET LE RUISSEAU DU TANCHET EN COLÈRE¶

A GAUCHE : PLUS JAMAIS CELA : ON ESPÈRE, À DROITE ET LE RUISSEAU DU TANCHET EN COLÈRE¶

LES SABLES D’OLONNE ET CHÂTEAU D’OLONNE UNIES POUR L’ENTRETIEN DU RUISSEAU DE TANCHET ET DU LAC

 

C’est avec soulagement et satisfaction que l’on voit lors des derniers conseils municipaux des Sables d’Olonne et de Château d’Olonne se pencher sur la santé du malade chronique qu’est le cours d’eau ou ruisseau de Tanchet et son lac.

 

LE PETIT LAC DU TANCHET SERA CURÉ

C’est la main dans la main que les deux communes concernées vont participer aux travaux de curage du petit Lac de Tanchet. Beau geste de CHÂTEAU D’OLONNE vis-à-vis de la commune sœur car le lac est sur la commune des Sables d’Olonne, l’eau qui court dans le TANCHET, par contre, est entièrement castelolonnaise et régulièrement polluée.

On sait que le lac a la mauvaise habitude, lors des fortes chaleurs, de verdir. On devrait dire bleuir. Car ce phénomène de pollution est lié à la prolifération de bactéries dites cyanobactéries et à l’accumulation de nitrates dont on peut se demander d’où ils peuvent venir. En effet, le cours d’eau Tranchet doit faire environ 5 kilomètres, ses sources étant situées sous l’actuelle usine de traitement des déchets vendéens TMB du TAFFENEAU. Ceci n’est évidemment pas un choix de situation écologiquement judicieux après la disparition de l’ancienne usine qui a du polluer largement le sous-sol.

Étonnant aussi le fait que le limon qui sera extrait du lac lors du curage devra être épandu sur les terres agricoles. Nous espérons que la police de l’Eau veillera à l’analyse de ce limon et aux conditions d’épandage de ce condensé de produits polluants que le lac reçoit depuis des années.

Mais ne faisons pas la fine bouche puisqu’enfin les élus s’occupent d’un problème que nous agitons depuis des années et qui a fait très vilain au regard des touristes qui, par milliers, ont vu et senti au zoo cette pollution tenace spécialement violente cet été 2016.

 

AUTRE BONNE NOUVELLE : LE RUISSEAU DU TANCHET ET SES BERGES : analyses et travaux au programme

En réalité, dans son cheminement dans la commune de Château d’Olonne, le TANCHET sert parfois d’égout puisqu’il est collecteur des eaux pluviales et peut recevoir du mazout comme on l’a vu deux fois ces dernières années et recevoir aussi d'autres produits et matières dangereuses.

De plus, ses berges supportent mal les crues parfois violentes puisque, canalisées, les eaux peuvent être impétueuses quand il y a de fortes pluies et l’imperméabilisation des sols liée à l’urbanisation n’a rien arrangé (voir photo ci-dessous les inondations au pied de la zone commerciale des Bourrelières).

Répétons ce que nous écrivons ci-dessus ; ne faisons pas la fine bouche, les élus ont enfin pris conscience du problème d’un de nos cours d’eau et restons tous vigilants et attentifs aux résultats des travaux annoncés.

Va-t-on retrouver le temps où les gamins péchaient le gardon depuis les rives du ruisseau Tanchet ? Une note d'espoir.

À GAUCHE, VÉCU  CET ÉTÉ 2016 ET À DROITE,  LE RUISSEAU DU TANCHET QUI DÉBORDE MALGRÉ LE FAIT QUE L'ANCIEN MAIRE JEAN-YVES BURNAUD AIT ANNONCÉ EN CONSEIL MUNICIPAL QU'IL N'Y AVAIT PAS DE ZONE INONDABLE DANS SA COMMUNE  À GAUCHE, VÉCU  CET ÉTÉ 2016 ET À DROITE,  LE RUISSEAU DU TANCHET QUI DÉBORDE MALGRÉ LE FAIT QUE L'ANCIEN MAIRE JEAN-YVES BURNAUD AIT ANNONCÉ EN CONSEIL MUNICIPAL QU'IL N'Y AVAIT PAS DE ZONE INONDABLE DANS SA COMMUNE

À GAUCHE, VÉCU CET ÉTÉ 2016 ET À DROITE, LE RUISSEAU DU TANCHET QUI DÉBORDE MALGRÉ LE FAIT QUE L'ANCIEN MAIRE JEAN-YVES BURNAUD AIT ANNONCÉ EN CONSEIL MUNICIPAL QU'IL N'Y AVAIT PAS DE ZONE INONDABLE DANS SA COMMUNE

Partager cet article

Repost0

commentaires