Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 20:56
Joël Mercier : le  maire de Château d'Olonne dans la tourmente ?

Joël Mercier : le maire de Château d'Olonne dans la tourmente ?

CRISE DE GOUVERNANCE EN MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE MAIS EXÉCUTION DES AFFAIRES COURANTES

 

suite de

http://www.olonnes.com/2017/03/chateau-d-olonne-un-chateau-branlant-le-conseil-municipal.html

 

Il y a peu d'écho dans la presse locale sur ce conseil municipal. Un silence qui en dit long sur la fiabilité de la presse et sur la liberté des journalistes. Les réseaux occupent un espace de liberté qu'il faudrait que les citoyens utilisent au mieux .

Nous signalons l'excellent site "le reporter sablais" http://www.lereportersablais.com/ qui fait une excellente analyse de la situation castelolonnaise

http://www.lereportersablais.com/fusion-au-pays-des-olonnes-petite-replique-de-type-volcanique/

Comme les lecteurs de ces journaux nous sommes très intrigués du fait que la suspension de séance dans une ambiance assez pesante pour ne pas dire dramatique n'ait pas inspiré les journalistes présents. Est-ce une incompréhension de leur part sur le déroulement de la séance; Est-ce un silence de rigueur.?

Il y a, en information, comme dans de nombreux domaines, des vides qui interrogent et la nature ayant horreur du vide nous poursuivrons un travail d'investigation pour expliquer aux castelolonnais et à tous les citoyens intéressés et qui veulent savoir le pourquoi et le comment de cette crise de gouvernance au sein d'une mairie comme celle de Château d'Olonne.

 

 

TRANSFERT DE LA COMPÉTENCE PLAN LOCAL D'URBANISME PLU Á LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

Nous vivons une situation complexe administrativement avec la création de la Communauté d'Agglomération et celle de la Commune Nouvelle en 2019

Le PLU, base des règles d'organisation et de réglementation en matière d'urbanisme, est, de par la loi, une compétence à transférer à la Communauté d'Agglomération. Normalement ce transfert devait s'opérer au plus tard le 27 mars 2017. 

Techniquement cela est impossible  avec la création de la Communauté d'Agglomération intervenue seulement le 1er janvier 2017. Cela n'a pas permis de créer ce qui aurait pu être un PLU  intercommunal PLUI qui va concerner les 7 communes de l'Agglomération. Cela ne peut se faire d'un coup de baguette magique : fusionner 7 PLU en un seul en respectant les spécificités de chaque commune et en adaptant ces PLU aux projets de cette Communauté d'Agglomération. Ces projets ne sont qu'en gestation.

Heureusement, les textes permettent de reporter cette date du 27 mars 2017 s'il y a opposition des communes concernées. Donc le conseil municipal castelolonnais comme le font ceux des autres communes doivent  s'opposer au transfert de compétence au 27 mars 2017 et dire que la compétence PLU sera transférée au 1er Janvier 2018 à la Communauté d'Agglomération.

 

MENACE DE LA SUPPRESSION D'UNE CLASSE POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE POUR L'ANNÉE 2017/2018 Á L'ÉCOLE DES NOUETTES

On ne risque pas d'oublier que le Pays des Olonnes a un déséquilibre démographique endémique et que le remède pour soigner ce mal n'est pas encore trouvé.

Ainsi l'académie, tous les ans, rappelle aux communes concernées sa menace de fermer des classes suite à un manque d'élèves particulièrement dans le primaire.

Le maire a des arguments solides pour s'opposer aux menaces de l'Académie.

Le quartier des Nouettes va être restructuré.

Une classe ULIS, unité localisée pour l'inclusion scolaire a été créée dans cette école avec des dispositifs spéciaux pour la scolarisation des élèves en situation de handicap.

L'an prochain la situation sur le plan du nombre d'élèves  au sein de l'école sera améliorée...

Mais, lors du débat, le maire s'est avancé en remettant à l'ordre du jour un sujet enterré : le projet de ré urbanisation des Nouettes. Il y a pour ce quartier sans aucun doute quelque chose à faire tout en respectant la vie de quartier, en la relançant  et en respectant aussi la mixité sociale. Déplacer vers le Centre Bourg les activités sportives et culturelles pour pallier aux erreurs passées commises au centre Ville et priver les habitants du quartier des Nouettes d'un aménagement raisonné et agréable de leur lieu de vie serait une énorme erreur. Ce serait aussi déshabiller Pierre pour mal vêtir Paul. Par contre, le maire a bien  rappelé le grave déficit en logements sociaux des Sables d'Olonne 7% au lieu de l'obligation légale de 20% !

 

SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS : DISTRIBUTION D'AUMONES AUX ASSOCIATIONS, une manne humiliante, une honte

UN RAPPEL D'UNE TRISTE RÉALITÉ CASTELOLONNAISE

Il faut vouloir tromper le citoyen et les associations pour parler d'une dotation de 376 000 euros puisque sur cette somme 270 000 euros de cette enveloppe sont attribués aux organes municipaux CCAS, EHPAD (maison de retraite) et au comité des œuvres sociales COS. Il ne reste donc que 106 000 euros que se partagent une soixantaine d'associations (toutes activités confondues : sports, patriotique, culturelle...)

Á titre de comparaison c'est moins que les seules subventions de fonctionnement attribuées par la Ville des Sables d'Olonne pour les seules associations sportives ! (hors associations œuvrant dans le domaine maritime : voile, ISO...).

Depuis des années nous dénonçons ce manque de respect de la municipalité de Château d'Olonne pour les bénévoles des associations et ceci explique le chiffre ridiculement bas d'associations dont le siège est à Château d'Olonne. Les responsables de ces associations le disent à voix basse pour ne pas perdre les 3 sous octroyés. Il est vrai que l'ancien maire avait déclaré "je n'ai pas besoin des associations". Une réponse qui nous avait fait mal.

Il aurait été opportun pour les membres des oppositions au conseil municipal de rappeler au maire la situation anachronique des règles d'attribution et de contrôles des subventions aux associations.

En plus, nous dénoncions et maintenons que quelques subventions sont octroyées sur le critère du favoritisme. C'est normal puisqu'aucunes règles précises d'attribution fixant les critères n'était posée et aucun contrôle sur les budgets de ces associations fait sérieusement et objectivement par élus de la majorité et de l'opposition...

Le chapitre sera clos avec le commune nouvelle en 2019 où il faudra bien que les élus des 3 communes établissent alors une règle commune et juste pour toutes les associations du Pays des Olonnes. Il y aura encore un peu de favoritisme, peut-être !

Merci à la fusion et merci pour les associations émérites qui pourront être traitées avec équité.

 

UN GROS BUDGET POUR DES RÉNOVATIONS DE L'ÉCLAIRAGE PUBLIC

Il y a la nouvelle mairie à servir, 4 rues de la Pironnière, la route de Talmont...à la charge de la commune : 473 000 euros.

Il a été remarqué que la représentante élue de Château d'Olonne et aussi membre de l'exécutif du Sydev (Syndicat mixte départemental) qui aura en charge l'exécution des travaux  participe  au vote ce qui doit rend illégale cette délibération.

Deuxième remarque d'intérêt général : l'urbanisation volontairement non maîtrisée depuis 3 décennies coûte très cher aux contribuables castelolonnais. Les kilomètres de réseaux (eaux, électricité, assainissement, voirie...) coûtent une fortune et leur défaut d'entretien, de maintenance handicape leurs performances et le budget communal. Un exemple typique : le lotissement des Grands Terrages près de Cayola alors que des dents creuses représente des dizaines d'hectares en friche et sont proches du Centre Ville.

 

RENOUVELLEMENT D'UNE SOUS-CONCESSION SUR LA PLAGE DE TANCHET

Il s'agit de problèmes épineux et la question rituelle posée par Laurent AKRICHE et la non réponse claire qui lui fut faite laisse planer, encore une fois, le doute sur le mode d'attribution de cette sous-concession.

Cette réflexion ne met pas en cause a priori les qualités de l'exploitant désigné(e) qui a pignon sur rue. Sauf que l'exploitation d'une sous-concession doit être faite par celui qui exploite personnellement le commerce.

Sera-ce le cas ? Aura- t- il le temps, les moyens de cette exploitation personnelle ? Il eût fallu une explication claire.

ENCORE LES DOUANES !

Le Conseil Municipal a voté une motion, comme le font les autres communes voisines et la Communauté d'Agglomération en faveur du maintien du bureau des douanes aux Sables d'Olonne.

En effet, il est à nouveau question de la suppression de ce service local.

Cette remise en cause régulière de l'existence de ce bureau aux Sables d'Olonne par la direction des Douanes est un manque d'égard de l'autorité État par rapport aux collectivités locales. L'activité économique des ports, les mises à l'eau des bateaux ...ont justifié ce bureau. L'activité est en croissance : l'importance des ports plaisance et commerce, la mise à l'eau des bateaux construits non seulement sur place mais aussi provenant du groupe Bénéteau...

Où se feront les opérations transférées : à La Rochelle, Saint-Nazaire...?

Cette délocalisation serait un coup bas à l'économie locale du Territoire des Olonnes.. 

L'État demande toujours plus aux collectivités locales et donne toujours moins mais dépense plus et abuse du déficit budgétaire...allez comprendre nos gouvernants!

 

Prochain article : que faire de la verrue nommée "ancienne clinique ?à Château d'Olonne "

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires