Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 22:19
Salle du Conseil Municipal : les castelolonnais aiment-ils ?

Salle du Conseil Municipal : les castelolonnais aiment-ils ?

POUR CE BUDGET 2017, C'EST L'ÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE QUI EST À REVOIR...TROP DE DÉPENSES PRÉVUES QUI NE SE RÉALISERONT PAS, TROP DE RECETTES VOLONTAIREMENT SOUS-ÉVALUÉES DONC TROP D'IMPÔTS PRÉLEVÉS

suite de : http://www.olonnes.com/2017/02/chateau-d-olonne-vote-et-analyse-du-budget-2017.html

DE LA TRÈS MAUVAISE GESTION

LA MUNICIPALITÉ POURSUIT AVEC ENTÊTEMENT UNE MAUVAISE MÉTHODE DE GESTION 

 

C’est une méthode archaïques qui fait croire à une bonne gestion car l’endettement reste faible et les résultats en fin d’année forts. En réalité  c’est une gestion condamnable car :

  • Elle pénalise l’économie locale et les contribuables qui vont payer des impôts qui n’auraient pas dû être prélevés (perte de pouvoir d’achat pour les castelolonnais).

  • Elle pousse à « dépenser » pour démontrer qu’on a consommé le budget.

  • Elle ne répond pas aux réels besoins de la collectivité (voir l’état de la voirie castelolonnaise existante pour laquelle rien de sérieux n’est prévu en 2017 !)

  • On aboutit à l’édification d’une mairie nouvelle dont on fera quoi après la fusion des 3 communes ? eE une salle GARGAMOELLE qui sert à quoi ?

  • Elle présente un résultat (recettes moins charges) qui sera reporté à l’année suivante alors que des équipements prévus et nécessaires sont reportés voire annulés définitivement.

  • Elle prévoit le recours à des emprunts en 2017 alors qu’il n’y aura aucun besoin (comme en 2015 et 2016 : voir précédent conseil municipal).

  • A l’approche de la fusion des 3 communes il aurait simplement fallu s’engager à investir très fortement ou alors …diminuer les impôts car cela est possible comme le démontre les comptes présentés.

CETTE MAUVAISE MÉTHODE DE GESTION EST DÉNONCÉE DEPUIS DES ANNÉES

Si on remonte dans le temps c’est cette technique de gestion douteuse qui est pérennisée.L’opposition a réclamé des années durant un BUDGET VERITÉ

Ainsi, on trouve lors du vote du Budget 2011

2011« Nous avons proposé au cours de ces trois dernières années un mode de gestion plus dynamique et des objectifs plus ambitieux et réalistes. Il n’y a pas eu de discussion et nos propositions ne sont jamais prises en considération »

2012 « Sur l’équilibre budgétaire : nous avons dénoncé le fait que la section fonctionnement est présentée systématiquement de façon à dégager des excédents importants par un transfert des dépenses de fonctionnement »

 

Ce qui est positif c’est que les documents fournis aux élus sont certes complexes mais très descriptifs, très complets. C’est un travail important des services de la mairie qui méritait mieux dans sa présentation lors de ce conseil municipal du lundi 30 janvier 2017.

L'OPPOSITION MET LES POINTS SUR LES I

L’opposition poursuit son analyse sous forme de constat : les chiffres présentés attestent d’une méthode condamnable :

  • Gonfler les charges avec des dépenses qui ne seront pas réalisées ou partiellement réalisées :ainsi sur 7 millions d’euros d’investissement prévus seulemnt 5 milliuons seront dépensées (comme ce fut le cas en 2015 et 2016,

  • Minorer les recettes d’impôts et autres taxes

  • Prévoir des emprunts alors qu'il n'y en pas  besoin...

Par exemple : prévoir des frais d’études pour un lotissement sur lequel la commune n’a rien prévu de réaliser…c’est la cas des BOURRELIERES depuis des années.

C’est ce qu’a démontré Madame Mauricette MAUREL, ex-directrice des services de la Commune, (statut qu’elle rejette aujourd’hui au moins dans cette enceinte, elle est élue a-t-elle tenu à rappeler au maire!).

UN EXEMPLE FRAPPANT

Recette sous-estimée par exemple : la taxe additionnelle aux droits de mutation.

Prévision 2016 : 600 000 euros

Réalisé 2016 : 1 135 324 euros

Prévision 2017 : 750 000 euros

Là, il y a vraiment une sous-estimation aberrante et trompeuse économiquement de cette recette importante…ces droits de mutation sont liés à l’évolution aujourd’hui favorable du bâtiment qui est prévue positive en 2017.

Alors pourquoi cette sous-estimation franchement ridicule ?

De même, pour les impôts : tous les ans malgré les pleurnicheries des élus sur la baisse de la DGF (aide de l'état)..  les recettes des collectivités et particulièrement celles d'impôts croissent d’années en années…pourquoi sous-estimer cette recette ?

L’opposition a repris une nouvelle fois cette critique en proposant d’affecter ces excédents de recettes à des actions déterminées en matière d’économie durable par exemple.

 

LE MAIRE CONTINUERA DANS SES ERREMENTS, LE CONTRIBUABLE PAYERA.. À  QUAND SA JUSTE RÉVOLTE...AUX PROCHAINES MUNICIPALES ?

Le maire n’a pas de mal à balayer ces propositions de l'opposition car elles concernent des dépenses qui sont désormais de la compétence de la Communauté d'Agglomération.

Il ne répond pas à la question de sa gestion désordonnée, archaïque, dénoncée ci-dessus depuis des années et qui va survivre encore deux ans jusqu'à l'avènement espéré de la commune nouvelle unique en 2019. Le maire perd, encore une fois, une chance d'améliorer son image de marque ternie en reprenant son projet et en l'améliorant.

 

Conclusions

- Un débat pour rien  : le maire ne changera rien...le budget est voté, les membres des oppositions s'abstiennent sauf une élue qui vote contre.

- A l’approche de la fusion des 3 communes, il aurait simplement fallu s’engager à investir très fortement pour l’amélioration de la cité et le bien-être des castelolonnais. En effet, ce qui aura été fait en 2017 et 2018 ne sera pas à faire et à négocier au sein de la commune nouvelle en 2019…par exemple lancer le vrai Centre ville, faire un programme de réfection de la voirie et ou alors …diminuer les impôts car, avec ces comptes, le maire a démontré aux castelolonnais que cela est possible depuis des années.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires