Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 09:41
7 communes, 48 élus  : l'agglomération LES SABLES D'OLONNE

7 communes, 48 élus : l'agglomération LES SABLES D'OLONNE

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION :  LES ÉLUS FACE AUX PREMIERS CHIFFRES ET PROJETS

Suite de

http://www.olonnes.com/2017/02/agglomeration-des-sables-d-olonne-conseil-communautaire-des-projets-des-chiffres.html

LA SOLIDARITÉ DES COMMUNES AU SEIN DE L’AGGLOMÉRATION EXISTE FORTEMENT

L'ÉLU ANTHONY PITALIER SE FOURVOIT.

 

La Communauté d’Agglomération va recueillir les recettes et les charges des communautés de Communes (CCO et CCAV).

À cela, il faut ajouter le principe a été arrêté, pour les années 2017 à 2020, d’une dotation de solidarité Communautaire DSC et d’un fonds de concours FDC, enveloppes attribuées aux 7 communes.

Les fonds de concours FDC servent à « financer la réalisation ou le fonctionnement d’un équipement » pour une commune membre. Ce principe d’une enveloppe fut déterminé dans la « charte»

(http://www.olonnes.com/agglomeration-la-charte-document-fondateur-de-l-union-des-7-communes.html  et fut donc validé par chaque collectivité pour la période 2017/2020.

Le tableau présenté en Conseil Communautaire est celui qui figure dans la Charte.

Cela n’a pas l’air de plaire à Madame Nicole LANDRIEAU qui demande une répartition plus équitable et qui donc s’abstiendra puisque cette remise en cause est impossible. Toucher à cette juste répartition serait une remise en cause de ce qui a été adopté avec la Charte. Le Président de la Communauté Yannick MOREAU soutenu pas le Vice-Président Jean-Paul DUBREUIL répond qu’entre les 7 communes « la solidarité est forte, elle l'est sur tous les sujets ».

 

LA VANNERIE : ENGAGEMENT DE LA PROCÉDURE DE SIGNATURE DES DEMANDES D’AUTORISATIUON D’URBANISME, DUP POUR l’ÎLOT NORD

Nous ne reprendrons pas tous les arguments répétés depuis 10 ans pour justifier légalement et économiquement la création de cette zone d’ACTIVITÉS ; accueil d’entreprises, visibilité avec l’arrivée de la 2 fois 2 voies, continuité urbaine…Les objectifs se précisent : plusieurs pôles de compétences, développer les activités loisirs, culturelles, services, accueil de filières de recherches et de formations supérieures…Les projets sont inscrits dans les PLU.

L’îlot Nord est situé sur le territoire d’Olonne sur Mer. « Il est dédié à la structuration de services et d’équipements d’agglomération dont le palais des sports sablais. » Cet espace pourra également accueillir des activités tertiaires mais l’Agglomération ne dispose que de 9.7 hectares soit seulement 44 % de la surface de l’Ilot Nord. Il faut donc envisager pour les terrains non acquis de manière amiable la procédure préalable de Déclaration d’Utilité Publique DUP et effectuer les études complémentaires.

Dans son intervention Madame Nicole LANDRIEAU pose le problème du projet de Palais des Sports Sablais.

Dans sa première réponse le Président Yannick MOREAU rappelle l’intérêt général des investissements structurants envisagés dont cet équipement sportif et culturel pour le nécessaire rayonnement de l’agglomération.

Cela a déclenché l’ire d’Anthony PITALIER.

 

ANTHONY PITALIER (élu dit d’opposition socialiste castelolonnais) : « LES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS SONT DES GOUFFRES FINANCIERS »

« Ce soir, c’est pas sérieux, ni respectueux ».

Il est déplacé, étonnant de voir l’opposant socialiste plus souvent absent que présent aux réunions de commissions de conseils municipaux et communautaires s’indigner de l’existence d’un pré projet de Palais des Sports Sablais sur la zone de la Vannerie.

Les propos tenus nous contraignent à développer nos réflexions pour éclairer nos concitoyens.

Cet élu qui ignore beaucoup de choses y compris les règles de base de fonctionnement des collectivités territoriales (dont il est élu !) se permet un jugement outrancier, regrettable.

Cet élu dit d’opposition qui ne cesse de trahir ses électeurs qui le croyaient élu dans l’opposition castelolonnaise et qui rejoint systématiquement la majorité municipale n’a jamais apporté vraiment la moindre proposition constructive lors des débats.

Il est donc aussi normal qu’il n’ait jamais entendu parler de ce projet de Palais des Sports déjà évoqué lors du projet de complexe aquatique qui a abouti à la pataugeoire améliorée de Château d’Olonne. Plus récemment le projet fut évoqué lors des discussions au sein du Conseil de développement de la CCO.

Cet élu est contre la commune nouvelle tout en travaillant comme Chef adjoint de cabinet, Conseiller parlementaire de la Secrétaire d’État aux collectivités territoriales Estelle GRELIER. Celle-ci est chargée de la mise en œuvre des fusions de communes. Qu’un membre de son cabinet ait cette position inconfortable n’honore pas l’élu. Il n’a jamais eu de position claire sur la commune unique au Pays des Olonnes basculant sans cesse dans le camp de l’ambiguïté comme le maire de Château d’Olonne pour la consultation mais contre la fusion…il n’a jamais demandé en Conseil Municipal où en était le projet de consultation des castelolonnais.

C’est sûr qu'absent, il ne peut être au courant de la vie au Pays des Olonnes.

« Je suis surpris de voir ce projet inscrit ce soir…je n’en ai jamais entendu parler». Pire, il pousse le bouchon trop loin en disant que « les équipements sportifs sont des gouffres financiers ».

Un élu de gauche qui fustige les équipements sportifs…pourquoi ne pas demander la fermeture des hôpitaux qui sont des gouffres financiers, les centres de loisirs, les stades, les maisons de retraite et aussi les écoles, la mairie nouvelle de Château d’Olonne ….

Il faudra qu’Anthony PITALIER prenne du recul et s’imprègne de la vie locale s’il maintient sa prétention de briguer des mandats locaux et nationaux.

Il faudra aussi qu’il s’imprègne du fonctionnement des collectivités territoriales (surtout à son poste actuel) : Comment présenter un dossier d’utilité publique sans justifier d’un besoin, d’études de faisabilité, d’études d’impact…

Au moins, de ce débat stérile, il ressortira que Monsieur Anthony PITALIER est contre les équipements sportifs, contre l‘aménagement de la zone de la Vannerie qui rame depuis 10 ans, donc qu’il est contre la création d’emplois, contre tous équipements à caractère social et culturel « gouffres financiers »…s’il avait étudié objectivement les dossiers locaux il aurait dénoncé le scandale de la salle GARGAMOELLE à Château d’Olonne, celui du VENDÉOPÔLE, les matches de Basket où 900 personnes sont importunées par un toit perméable, les compétitions impossibles faute de salles et de bassins homologuées...

Monsieur PITALIER, la France a besoin de jeunes hommes qui aient la vocation d’homme politique. Pour votre crédibilité, la population attend maintenant vos réponses sur vos déclarations et sur notre analyse. On peut encore admettre que la colère et le désir de paraître (comme le soir de la Primaire socialiste à la télévision comme "militant".) vous aveuglent et soient mauvaises conseillères.

Nous espérons que Monsieur Anthony PITALIER, candidat contesté ( ?) à la députation sous l’étiquette du parti socialiste pour le secteur VENDÉE LITTORALE fera profit de cette dénonciation de son intervention très maladroite de ce vendredi 3 février 2017 et fera la mise au point qui s’impose.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires