Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 18:44
On entre dans le vif du sujet

On entre dans le vif du sujet

48 élus...il faut une grande salle de classe, il faudra des élèves sages et studieux

48 élus...il faut une grande salle de classe, il faudra des élèves sages et studieux

LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION :  LES ÉLUS FACE AUX PREMIERS CHIFFRES ET PROJETS

 

Ce vendredi 3 février 2017 : les élus de l'agglomération abordaient pour la première fois les chiffres de leur collectivité nouvelle.  

Au niveau national, le bloc communal (communes, communautés de communes, et agglomérations) a subi ces dernières années les effets de la crise : leurs frais de fonctionnement sont freinés, les recettes sont affectées par les coupes sombres surtout de la part de l'État, la stabilisation donc les dépenses a été la règle et bien sûr les dépenses affectées aux équipements nouveaux décroissent.

 

UNE PHOTOGRAPHIE DES COMPTES EN FIN 2016 : UN PEU D'OPTIMISME

Présenter aux élus un schéma financier de leur institution en début févier alors que celle-ci a juste été créée le 1er janvier 2017 relève de l'exploit et cela mérite d'être relevé.

Au niveau local, les recettes sont obérées aussi par la baisse programmée de la DGF et si le niveau global des recettes est maintenus, cela résulte avant tout de l'effort demandé aux particuliers (fiscalité des ménages : taxe d'habitation) et à son équivalente pour les entreprises ( la CFE).

 Pour les charges, les dépenses de personnel poursuivent une croissance contenue car leur augmentation est liée aux nouveaux services provenant de la CCO (crèche et complexe aqua ludique).

Le "bilan" pour l'agglomération met en évidence le redressement du principal agent économique l'ex CCO que l'on disait en quasi faillite en 2014.

Donc, la capacité d'autofinancement est répartie à la hausse.(CCO +CCAV : 5,5 millions d'euros ) 

L'en-cours de la dette est stabilisé à 20 millions d'euros avec une capacité de désendettement qui  redescend en dessous de 4 années.

 

PROSPECTIVE 2017/2020 : 28 millions d'euros d'investissement

La fiscalité restera inchangée donc les recettes ne croitront que suite à l'augmentation des bases de calcul que décide chaque année la loi de finances et aux investissements des particuliers et entreprises dont le patrimoine a pu bénéficier d'améliorations.

Ainsi, la prévision pour ces années 2017 à 2020 permet de dégager une enveloppe potentielle d'investissements nouveaux de 16 millions d'euros. Avec les investissements récurrents et ceux déjà programmés (NUMERIMER et Maison des randonnées) la prévision totale de l'enveloppe investissement pour ces 4 années sera de l'ordre de 28 millions.

Pour ce qui est des budgets annexes assainissement notons les projets

- d'une nouvelle station d'épuration à l'Ile d'Olonne (2,9 millions d'euros),

- d'une bâche tampon sur le site de la Sablière (3,5 millions d'euros)

Pour les Budgets annexes des zones économiques, retenons surtout celle de la Vannerie (sur Olonne et Château d'Olonne) dont l'agglomération est propriétaire :  

pour l'ilot 1 de 9,8 hectares sur les 21.5 hectares de l'ilot 1,

pour l'ilot 2 de 10,4 hectares sur les 87,5 hectares, le pôle NUMERIMER est installé sur cet îlot ainsi que le pôle Santé,

pour l'ilot 3  de 7,6 hectares sur les 20,8,

pour l'îlot 4 de 23 sur les 29 hectares de cet ilot. 

Pour les autres budgets annexes comme le VENDÉOPÔLE, le PÔLE ÉQUESTRE , le VILLAGE D'ENTREPRISES NAUTIQUES... il faut dire avec pudeur et peut-être hypocrisie  que le débat est renvoyé au vote du budget e, mars prochain. Il y a certainement matière à polémiques sur ces budgets mais  il faudra bien un jour prendre les décisions qui s'imposent et tirer un trait sur le passé pour envisager de regarder l'avenir avec sérénité.

Ce faux débat d'orientation budgétaire DOB( la nouvelle agglomération est exemptée de cet exercice DOB)  n'a donc pas fait... débat.

Seule, Madame Nicole LANDRIEAU, de l'opposition olonnaise, front de gauche, a fait remarquer que ce sont les impôts des ménages qui supportent la remise état des finances de la Communauté d'Agglomération.

Les questions suivantes ont permis des échanges plus musclés.

A SUIVRE...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires