Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 22:21
Le maire de Château d'Olonne lors de la cérémonie des voeux 2017

Le maire de Château d'Olonne lors de la cérémonie des voeux 2017

POURQUOI LA COMMUNE UNIQUE ISSUE DE LA FUSION DES COMMUNES DE CHÂTEAU D’OLONNE, OLONNE-SUR-MER ET LES SABLES D’OLONNE PEUT ENCORE ÉCHOUER ?

 

APRÈS LE VOTE DES CASTELOLONNAIS DU 11 DÉCEMBRE 2016

 

CONFIRMATION DU VOTE

D’abord, concernant cette consultation, le maire, lors du conseil  municipal du 30 mai 2015, a bien précisé qu’il s’agissait d’une consultation des castelolonnais et que les élus ne sont donc pas tenus par le résultat de la consultation. Les élus décideraient après le vote s’ils suivraient la décision populaire ou s’ils prendraient une autre décision. Par délibération en date du 19 décembre 2016 le conseil municipal de Château d’Olonne a confirmé « l'avis donné par les citoyens à l'occasion de la consultation du 11 décembre 2016 ».

 

LE VOTE DU 11 DÉCEMBRE 2016 A ÉTÉ FAIT SUR LA BASE D’UN TEXTE QUI POSAIT DEUX CONDITIONS :

  1. Commune nouvelle créée le 1er janvier 2019 (et non 2018 comme décidé par les deux autres communes),

  2. Maintien jusqu’à la fin du mandat (mars 2020) de tous les élus dans le futur conseil municipal de la ville nouvelle soit 99 élus avec  un nombre impressionnant de 26 adjoints auxquels il faut ajouter nombre de conseillers municipaux délégués.

    Ces conditions semblent avoir reçu l’agrément des deux maires Florence PINEAU pour Olonne sur Mer et Didier GALLOT pour Les Sables d’Olonne.

     

    ALORS POURQUOI ENCORE DOUTER SUR LA VOLONTÉ DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE ?

     

  3. Pour les raisons suivantes :

     

    UNE TROISIÈME CONDITION EST AJOUTÉE PAR LE MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE : LE PROJET

     

    « Rassurez-vous : ce projet nous le décrocherons ! Soyez certain que mon équipe y mettra la même opiniâtreté et fermeté que celles qui ont débouché sur le résultat de ce soir » (déclaration du maire le 11 décembre au soir)

    Autrement dit : les deux autres maires ont accepté les deux premières exigences, ils devront accepter cette troisième au contenu encore inconnu...cette exigence sous cette forme peut se penser, mais s'exprimer publiquement , l'écrire, c'est extrêmement dangereux avant une discussion entre partenaires. 

     

    Mais, en plus, cela signifie :

     

  • que les deux conseils municipaux des Sables d’Olonne et d’Olonne sur Mer qui ont établi et voté un PROJET en juin et juillet 2015 acceptent de reprendre leur copie ;

  • que le contenu du PROJET castelolonnais soit acceptable par ses deux collègues et comme le maire de Château d’Olonne écrit que ses propositions, il les défendra « bec et ongles ». L'issue de la négociation est donc incertaine. Si la négociation échoue sur des exigences castelolonnaises hors de mise...c'est la fusion qui échoue.

  • que le maire de Château d'Olonne estime que le projet est une "précaution indispensable " donc pas de projet pas de commune nouvelle unique !

  •  

       LES AUTRES RAISONS QUI FONDENT LE DOUTE SUR LA VOLONTÉ DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE D'ABOUTIR

 

LE MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE N’A JAMAIS CLAIREMENT ET PUBLIQUEMENT AFFIRMÉ SA VOLONTÉ D’ABOUTIR À LA COMMUNE NOUVELLE.

C'est pourtant si simple de dire : puisque j'ai écrit que la commune unique est inéluctable, je vais retrouver mes collègues pour aboutir à l'accord sur la fusion !

 

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE NE SE DÉPARTIT PAS D'UN TON AGRESSIF À L'ADRESSE DE SES COLLÈGUES. CECI  VA Á L'ENCONTRE D'UNE VOLONTÉ FERME D'ABOUTIR Á UN ACCORD AVEC SES COLLÈGUES

 

  • Depuis 2014, le ton agressif de Joël MERCIER vis-à-vis de ses collègues, maires d’Olonne sur Mer et des Sables d'Olonne n’est pas celui qui sied à quelqu’un qui a la volonté d’aboutir à un accord,

  • Or, on retrouve ce ton dès le soir du 11 décembre 2016. Était-ce l’expression de sa déception de devoir constater le score du Oui à la fusion qui explique cette agressivité qui n’était pas de mise en présence représentants élus des communes sœurs d’Olonne sur Mer et des Sables d'Olonne ?

  • On retrouve hélas ! encore ce ton dans le Bulletin Municipal de Janvier 2017.

  • Et si les élus des communes sœurs ne supportaient plus les exigences et l'attitude peu confraternelle du maire de Château d'Olonne ...ce serait l'ÉCHEC , l'impensable ÉCHEC que nous sommes obligés de constater comme un risque réel et grave pour l'avenir.

LORS DES VOEUX DU MAIRE, CE VENDREDI 13 JANVIER 2017, LE MAIRE, JOEL MERCIER, A ADOPTÉ UN TON PLUS MESURÉ

 

Face à nombre d'élus y compris d'élus des communes sœurs et voisines, le discours du maire a été plus lissé. Il a certes maintenu ses exigences et mais a laissé une impression de plus grande volonté de conciliation. Il a malheureusement encore pris le personnel municipal en otage. Il a confirmé sa marche vers la commune nouvelle mais à conditions...

Sa position est donc toujours marquée par ce même discours ambigu.

 

À CHÂTEAU D'OLONNE, FACE À CETTE SITUATION, LES DÉFENSEURS DU RÉSULTAT DU VOTE DU 11 DÉCEMBRE 2016 S'ORGANISENT POUR QUE LA VOLONTÉ POPULAIRE SOIT RESPECTÉE.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires