Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 21:48
CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE : lundi 19 décembfre 2016 ...suite

LE CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D’OLONNE DU LUNDI 19 DÉCEMBRE CONSACRE L’ÉCHEC TOTAL DE CETTE INSTITUTION DITE SALLE GARGAMOELLE

L’EXEMPLE D’UN CAPRICE D’ÉLU QUI COÛTE CHER

Rappelons que cet investissement fut d’un coût de l’ordre de 2 millions d’euros (non compris  les aménagements postérieurs à l'édification et le  matériel  complémentaires pour une salle de 147 places).

Édifié sur une butte de la ville il est devenu un gouffre, c’est insupportable pour les citoyens contribuables

Passons sur le délit de favoritisme dans le choix des prestataires pour la programmation des films, passons aussi sur les malfaçons concernant le bâtiment, sur l’inconfort des sièges… sur les coûts de gestion comme la nécessaire présence d’un régisseur…

Tout cela avait été dit lors de l’élaboration du projet dès 2007, 2008 : jamais Jean-Yves BURNAUD maire instigateur et réalisateur de la Gargamoelle n’a répondu publiquement à la question  : quelle serait la destination de cette salle ?

C'était un caprice d'élu réalisé aux frais du contribuable malgré les avertissements répétés d'élus soucieux de la protection des fonds publics et de l'intérêt général. Le verdict public tombe dix ans après : mais à quoi et à qui sert la gargamoelle ?

Venons-en au débat d’orientations budgétaires qui fut l’occasion pour l’opposition de demander des comptes et d’interroger le maire et l’adjoint à la culture sur le devenir de ce gouffre.

 

TOUS LES CLIGNOTANTS AU ROUGE …MAIS COMMENT ARRËTER LA GABEGIE ?

Les chiffres présentés à l'occasion du DOB sont sans appel pour 2016

926 spectateurs pour les concerts

93 spectateurs par concert (au prix du cachet et autres frais c'est de l'élitisme ; une salle réservé à quelques uns ).

117 séances de cinéma pour le public hors scolaire

20 spectateurs adultes par séance !...la chute libre

 

Le nombre de spectacles diminue, le nombre de spectateurs diminue.

 

Le maire actuel a eu l 'honneur de figurer dans la revue Capital parmi les 500 responsables de  gâchis en France

Le maire précédent et son adjoint le maire actuel auront droit certainement à une mention spéciale gabegie Gargamoelle.

On nous a rabâché les oreilles de la gestion exemplaire de la commune de Château d’Olonne.  C’est un leurre entretenu par un presse complaisante et peu attentive aux réalités économiques.

 

RAPPELONS LE COMBAT MENÉ PAR L'OPPOSITION CONTRE LA CONSTRUCTION DE CETTE SALLE

Ce n’était pas un besoin identifié ; le complexe LE GRAND PALACE et son projet d’agrandissement permettaient de couvrir les besoins de tous les types d'amateurs du Pays d'Olonne.

La Direction du multiplex sablais Le Grand Palace avait alors aussi propopsé ses services (comme cela se fait actuellement) pour le cinéma ART ET ESSAI. Déjà, en 2007, LE GRAND PALACE avait le label Art et Essai. 

Le projet Gargamoelle était monté sans cahier des charges et sans objectifs ni de programmation. Les procès-verbaux de l'époque attestent cela. La ville de Château d'Olonne a construit la salle GARGAMOELLE sans étude préalable des besoins et de  son utilisation : des millions investis au pif ! Qu’on ne s’étonne pas du résultat catstrophique .

Le débat qui a suivi l'exposé du responsable de l'opposition a été pauvre...pas de projet...demain en baissant le prix de location de la Gargamoelle tout ira mieux...on se moque des castelolonnais !

Dans la courte discussion on a eu l'impression que l'ancien élu responsable de la Culture était regretté...une forme d'hommage gênant à Joë FESSEAU. En 2016, on ne s’improvise pas responsable de la culture d’une commune de 15 000 habitants dans une agglomération de 50 000 habiants et ce après avoir tenté de détruite le passé sans précaution. Les dégâts de cette politique  figurent dans les chiffres catastrophiques donnés en Conseil Municipal.

 

POURVU QUE CET ÉCHEC SERVE DE LEÇON POUR LE DEVENIR DE L'ABBAYE SAINT JEAN D'ORBESTIER : IL LUI FAUT UN PROJET CULTUREL AVEC SON INSCRIPTION DANS SON CADRE, DANS SON SITE

Il faudra que les élus posent vite les bonnes questions : 

Mais qu'allez-vous faire de l'Abbaye rénovée, à quoi et à qui va-t-elle servir ?

Que va-t-on développer dans son environnement ?

Le tourisme évolue : quelle sera la place de l'Abbaye dans les projets tourisme de la Communauté d'Agglomération ?

Comment sera gérée cette structure ?...

Que va-t-on faire de la salle Gargamoelle inutilisable et inutilisée et inconfortable?

Que la malheureuse expérience de la salle Gargamoelle serve de leçon : plus jamais cela avait-on envie de crier lundi soir aux élus au Conseil Municipal en présence de Jean-Yves BURNAUD qui a voulu et imposer le projet catastrophique...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires

Michel 28/12/2016 12:20

Mairie, salle de spectacle, Epic (office de tourisme), et quoi d'autres encore, appels d'offres contestés par la cour des comptes, cela semble beaucoup, pour des gens qui déclarent gérer la ville au plus juste, mais une fois de plus, cela démontre qu'il faut limiter les mandats dans la durée, de tout le conseil pour apporter le souffle nouveau que la démocratie a besoin, ainsi est faite la nature humaine.

CACO 28/12/2016 23:46

C'est la période des vœux : que le cumul des mandats soit donc limité de manière intelligente pour mettre fin à ses corollaires que sont clientélisme, favoritisme, routine, sclérose...qui tuent la démocratie locale en écartant, en écœurant les bonnes volontés qui sauraient privilégier l'intérêt général et insuffler aux citoyens le souffle nouveau que vous évoquez. Meilleurs voeux