Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 19:20
L'opposition (ici à droite) a bien tenté d'animer le débat ..."débat" un gros mot dans la salle du conseil municipal, encore une fois tranformée en chambre d'enregistrement

L'opposition (ici à droite) a bien tenté d'animer le débat ..."débat" un gros mot dans la salle du conseil municipal, encore une fois tranformée en chambre d'enregistrement

CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE : HEUREUSEMENT QUE L'OPPOSITION A TENTÉ DE SAUVER CE DERNIER CONSEIL MUNICIPAL DE 2016 D'UN ENNUI MORTEL

Même le Débat d'Orientations Budgétaires DOB n'a pas réussi faire sortir de la torpeur élus et auditeurs fidèles.

Il faut dire que le maire a l'art de torpiller toute tentative de débat même si ceux-ci ont un intérêt : c'est le perpétuel "circulez, il n'y a rien à voir !."...et pourtant lisez attentivement ce qui suit...

 

LE DOB EN QUELQUES CHIFFRES : LES COMPTEURS SONT BLOQUÉS ET LA GESTION NOUS FAIT TOUSSER

Les taux d'imposition sont inchangés depuis 2012. Bonne nouvelle.

Le niveau d'investissements est aussi bloqué à 7 millions d'euros comme si la commune n'avait pas d'idées nouvelles. Mais même à ce niveau là le taux de réalisation des projets reste bloqué à 5 millions.

Par contre, les frais de fonctionnement de la commune depuis des années croissent de 2 à 4 % par an.

Cette hausse concerne surtout  les frais de personnel qui poursuivent leur croissance :

en 2016, pour 100 euros de recettes fiscales ...

les dépenses de personnel représentent 44 €, (6 250 000 euros),

les charges de la dette 1 €,

les autres dépenses de gestion : 16 €

las autres dépenses : 9 €

il  ne reste que 30 € pour l'autofinancement des investissements.

Deux remarques importantes sont à faire :

Sur la forme Gérard MAINGUENEAU regrette, à juste titre, que la Commission des Finances ne soit pas saisie de ces chiffres du DOB pour préparer le conseil municipal d'où la pauvreté du débat voire son inutilité pour lui.

Sur le fond, ce DOB traduit une gestion "statique" sans projet...mais quels projets nouveaux ont été présentés ? RIEN, RIEN, RIEN d'important.

Quand on examine nombre de budgets de ville de 15 000 habitants et près de 7 000 résidents secondaires...les projets fourmillent. Regardez les projets des villes sœurs du Pays d'Olonne ! Regardez la misère de la voirie castelolonnaise. Regardez la décadence du Centre-Ville de Château d'Olonne qu'on  comme centre-bourg tant c'est "petit" et triste. Regardez ces zones projets de lotissements de la municipalité ...toujours en projet depuis 10, 15 ans et plus : Les Bourrelières, Centre Ville, Puits Rochais.

À QUAND L'ANNONCE DE LA BAISSE DES IMPÔTS ?

Mais si la ville est si riche, elle le doit à ses contribuables. Si la municipalité n'a pas de projet, elle n'a pas celui de jeter l'argent pas les fenêtres ...alors une solution que certains maires courageux prennent : FAIRE BAISSER LES IMPÔTS. Hier le maire nous a démontré non pas simplement que c'était possible mais QUE c'était nécessaire pour une bonne gestion ! S'il y a trop de recettes discales par rapport aux dépenses ...c'est qu'il y trop d'impôts prélevés. Élémentaire !

Une mairie nouvelle contestable se construit plus vite que des logements attendus par plus de 700 familles. Par contre, dans une zone humide transformée en zone constructible sans restriction, confiée à un groupe bien connu un lotissement va voir le jour rapidement : bizarre, la gestion à Château d'Olonne. Pourquoi sommes nous étonnés alors que les élus ne les sont pas ?

Il va falloir, avec la commune nouvelle et unique, rétablir l'ordre et la gestion. Y a-t-il de futurs élus apte à réaliser cette prouesse?

 

Et comme les frais de fonctionnement croisent plus vite que les recettes : l'endettement va s'alourdir et la capacité d'autofinancement descend une pente abrupte. Elle passe de 6 millions en 2014 à 2,8 millions en 2019.

Cette situation n'a pas trop gêné les élus puisque le maire estime que ce n'est pas alarmant...à voir en fin de mandat !

 

UNE TENTATIVE DE PRÉSENTATION D'UN PROJET INTÉRESSANT DE L'OPPOSITION : RASER LA CLINIQUE DÉLABRÉE

Le raisonnement présenté par Mauricette MAUREL est simple et a déjà été présenté maintes fois lors de la précédente mandature.

La présentation rituelle des projets est fallacieuse, fictive...7 millions d'investissement ...mais les projets ne se réalisent que très partiellement.

Donc,  en fin d'année le réalisé est de 4 à 5 millions d'euros...restent 2 millions....

Et bien ...utilisons ces "économies", 2 millions pour  2015 et autant pour 2014 pour racheter la ruine, la honte de Château d'Olonne et de son ancien maire, directeur actionnaire de la clinique du Pas du Bois en ruine, en friche honteuse en entrée de ville, rasons cette ruine !

Cette proposition mérite réflexion. C'est aussi l'avis d'Annick BILLON.

Ce n'est pas celui du maire et pourtant les castelolonnais souffrent de l'incurie des municipalités successives qui n'ont pas réussi à régler ce problème.

Ce débat se clôt par le rituel "dont acte " du maire.

C'est dommage, une réflexion collective est nécessaire et aurait été la bienvenue pour sortir de ce cul de sac de la Clinique du Pas du Bois. Ce projet mis sur la table hier a un inconvénient majeur voire irrémédiable, il ne vient pas du maire...il ne mérite donc même pas une réflexion... Dommage : la démocratie y aurait gagné et l'intelligence collective aussi. Elle est plus efficace que l'intelligence d'un seul.

 

À SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0

commentaires