Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 14:53
13 Régions mais encore plus de 35 000 communes

13 Régions mais encore plus de 35 000 communes

RÉFORME TERRITORIALE  : UN BILAN EN TROMPE L'OEIL

 

UN BOUT DE RÉFORME TERRITORIALE PLANTÉ D'ÉCHECS NOTOIRES comme la répartition des compétences entre les strates communes, intercommunalités, départements, régions, le département qui ne sera pas supprimé...Le Gouvernement communique sur sa "réforme territoriale" qui, malgré 3 lois, est inachevée et parfois incohérente mais pas totalement inutile...

Analysons la déclaration du Gouvernement avec un bon point pour les intercommunalités

UN EXEMPLE DE PREMIER BON RÉSULTAT : LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION  LES SABLES D'OLONNE

Le rapprochement rendue légalement obligatoire, au 1er janvier 2017, de la Communauté de Communes des Olonnes CCO et celle de l'Auzance et de la Vertonne CCAV réunissant 3 communes importantes de 15 000 habitants chacune et 3 communes retro littorales encore marquées par une activité agricole. À ce sextuor est venue se joindre une autre commune voisine Saint-Mathurin. Le tout peut créer un ensemble équilibré et un espoir d'une gestion possible harmonieuse si les élus conservent l'élan et l'intelligence de ces 7 maires (le G7)qui veulent servir l'intérêt général.

 

UN PRESQUE ÉCHEC PAS UNE RÉUSSITE

Extrait de la communication du gouvernement :

"La rationalisation des intercommunalités est en cours. Ainsi, 1 263 intercommunalités seront créées au 1er janvier 2017, ce qui représente une diminution d’environ 39 %. Ces évolutions importantes permettront aux intercommunalités de rendre un meilleur service public aux citoyens et de renforcer les solidarités entre territoires urbains et ruraux. En outre, la France compte désormais 477 communes nouvelles issues de la fusion de 1 639 communes regroupant une population totale de 1,7 million d’habitants.
 
Enfin, les communes et les départements sont confortés dans leurs compétences respectives : les premières comme échelon de proximité de l’organisation territoriale, les seconds comme  responsables des solidarités humaines et territoriales
?"

Pour les intercommunalités, le regroupement faisant des ensembles d'au minimum 15 000 habitants avec des compétences élargies est une action qui devrait être positive face aux exigences et complexification de la gestion des collectivités. La France comptera 1.263 intercommunalités au 1er janvier 2017, contre 2.062.

À l'inverse, les communes : un échec...il reste 36 000 communes en France avec la réforme qui les plume de leurs compétences sans le dire !  Avec une majorité  de trop petites unités aussi ingérables où peuvent régner de petits maires roitelets  (tous les jours nous parviennent des exemples où ces maires au lieu de servir leurs concitoyens se servent en toute impunité).

On arrive aussi à un résultat comme celui de l'impossible gestion des 3 communes du Pays des Olonnes au niveau de la CCO en voie de disparition. On aboutit à des querelles de clochers stérilisantes, coûteuses...à une impossible fusion entre les 3 communes du Pays d'Olonne pour conserver, préserver des privilèges et honneurs déshonorants. 

Quant aux Régions et Métropoles : un jugement est mis en attente mais  déjà on peut dire un gaspillage certain de fonds publics dans plusieurs cas.

 

UNE COMMUNICATION MAL VENUE

Il est étonnant, voire scandaleux,  pour nous au Pays des Olonnes, de lire les propos de la Secrétaire d'Etat aux collectivités locales Estelle GRELIER venue inaugurer discrètement la nouvelle Mairie anti fusion de CHÂTEAU D'OLONNE, citée par la revue Capital comme un modèle de gaspillage.

Estelle GRELIER évoque une réforme territoriale ayant "posé les fondements pour des territoires plus forts, mais également plus solidaires."

Étonnant cette déclaration de la part de celle qui ose inaugurer une mairie qui est le symbole d'une injure à la volonté gouvernementale de réduire le millefeuille, qui bloque la solidarité intercommunale, qui a mené la Communauté de Communes des Olonnes à la faillite...Cette représentante de l'État et du gouvernement  est venue à CHÂTEAU D'OLONNE  cautionner la politique des maires successifs de Château d'Olonne qui, depuis des décennies, bloquent toutes velléités de fusion des 3 communes. Où est cette notion de solidarité intercommunale quand on critique vertement ceux qui ont pour seul objectif une solidarité des communes par leur fusion et qu'on fusille le mot FUSION et les citoyens qui y croient ?

Son représentant local PS élu à Château d'Olonne, délégué à la CCO et membre du cabinet d'Estelle GRELIER, Anthony PITALIER; brille par son silence sur la fusion après s'être déclaré contre celle-ci et aligné sur la position des maires passé et actuel anti-fusionnistes. Les deux élus socialiste alliés à un élu EELV ont accepté une consultation dont la question posée et la formulation sont dignes d'un régime dictatorial.

Le communiqué gouvernemental parle de 477 communes nouvelles créées représentant 1639 communes regroupées et 1,7 million d'habitants...à CHÂTEAU D'OLONNE est-on plus bête que les 1639 maires qui ont créé des communes nouvelles fusionnées ? Qu'attend-on à Château d'Olonne ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires