Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 17:59
Un des offices de tourisme  : celui, tout neuf, de Château d'Olonne

Un des offices de tourisme : celui, tout neuf, de Château d'Olonne

LE TOURISME S'ORGANISE AU NIVEAU DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

 

Pendant qu'au Pays des Olonnes des choses très importantes se mettent en place, à Château d'Olonne la frénésie anti FUSION de quelques élus en retard d'un train (allusion aux 150 ans de l'arrivée du chemin de fer ) sévit et brouille l'image d'un paysage en mutation profonde. Le Pays va-t-il, avec cette municipalité castelolonnaise, s'apercevoir que le monde change et doit changer ?

Le citoyen aussi ne perçoit pas bien cette mutation.

Par contre, l'observateur qui passe de conseils municipaux en conseil communautaire scrute les arcanes d'une mutation : les conseils des communes et CCO parlent du ou des mêmes sujets, par exemple du tourisme. Les élus planchent sur le même sujet...à tel point que Madame Nicole LANDRIEAU (élue olonnaise du Front de gauche) doit répéter le même discours et poser les mêmes questions à la CCO le vendredi et le lundi suivant au conseil municipal d'OLONNE SUR MER et entendre les mêmes réponses du président de la CCO et maire adjoint d'Olonne sur Mer  Yannick MOREAU.

Si les points importants à l'ordre du jour dans les mairies et à la CCO sont les mêmes c'est qu'il y a  bien une convergence avec la création d'un territoire nouveau, des structures fusionnées et des moyens mutualisés.

LE TOURISME AU PAYS DES OLONNES, AVANT LA NAISSANCE DE  L'AGGLOMÉRATION : UNE GESTION IMPOSSIBLE.AVEC 3 OFFICES DE TOURISME, LES INITIATIVES DE TOUTES LES COMMUNES, UN SYNDICAT MIXTE, LE PÔLE TOURISTIQUE INTERNATIONAL, LE COMITÉ DÉPARTEMENTAL, LA RÉGION...

Avec la réforme territoriale et le loi NOTRe, la Région sort renforcée sera l'interlocuteur de l'Agglomération : simplification structurelle et dépouillement du département.(structure qui devait disparaître si les politiques avaient été courageux !).

 

UNE STRATÉGIE LOCALE DU TOURISME SE MET EN PLACE

On le voit par la création de l'antenne universitaire aux Sables d'Olonne dont les formations supérieures sont tournées vers le Tourisme.

On le voit aussi par la décision prise par les élus de transférer l'intégralité de la compétence Tourisme à la future Communauté d'Agglomération qui gérera donc tout ce qui était éparpillé dans les offices de tourisme et autres organismes  pléthoriques et budgétivores cités ci-dessus;

On aura désormais toutes chances d'avoir une politique cohérente.

Le principe de ce transfert de compétence adopté, il fallait choisir le mode de gestion.

Les élus des communes et de la CCO ont décidé l'externalisation de l'exercice de cette compétence au profit d'une Société Publique Locale SPL "DESTINATION LES SABLES" sous contrôle des élus le capital de la SPL 100 000 euros étant totalement détenu par les collectivités fondatrices : les deux Communautés de communes, la  CCO, et la CC Auzance Vertonne, et les 7 communes qui constituent la Communauté d'Agglomération.

On le sait les structures deviennent ce qu'en font les hommes à leur service : un service public de qualité ou un truc de plus qui donne des places gratifiantes à quelques élus et inopérantes où quelques fonctionnaires se demandent à quoi ils servent et qui ils servent : des usagers ou des citoyens ? Nous préférons un service public de qualité.

Le débat sur la forme de la structure : régie ou société SA sous diverses formes ^possibles n'a que peu d'importance.

Il faut simplement que le choix permette qu'élus et non élus puissent parle à égalité, travaillent la main dans la main pour la réussite de la promotions du Tourisme en VENDÉE : "LA SPL DESTINATION LES SABLES D'OLONNE" porte désormais l'avenir du développement du Tourisme local, le point d'appui fort de l'économie locale...on l'a vu avec le succès du VENDÉE GLOBE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires