Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 14:08
Ce qui est valable pour la presse française l'est aussi, pour une part à notre connaissance, pour la presse étrangère

Ce qui est valable pour la presse française l'est aussi, pour une part à notre connaissance, pour la presse étrangère

 

IL FAUT DÉFENDRE LA PRESSE CONTRE ELLE-MÊME : TIRER LES LEÇONS DE L'ÉLECTION DE DONALD TRUMP POUR SAUVER UN PAN DE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION

 

"LA VICTOIRE DE TRUMP EST AUSSI LA DÉFAITE DES MEDIA", titre les Echos

 

La liberté de la presse est indispensable à la démocratie mais la presse et les media en général abusent de leur pouvoir et se permettent, aveuglés par leur pouvoir, de duper leur clientèle qui les lâchent.

Or, la presse, les média ont eu tout faux sur ce grave dossier de la campagne électorale américaine. Elle sort une nouvelle fois déconsidérée, affaiblie.

La presse, pendant toute la campagne électorale américaine, a été unilatéralement défavorable à TRUMP et à déverser sur celui qui va devenir Président des États-Unis des torrents de haine fondés sur des informations non vérifiées, des allégations...sans voir que le peuple américain comme le peuple français, comme le peuple espagnol, comme le peuple autrichien, comme le peuple...veulent le changement et pour cela sont prêts à tout même au pire !

La presse a conjugué deux graves erreurs :

1) La presse a transformé les SONDAGES en vérité scientifique pour justifier ses attaques et son parti pris contre D.TRUMP. Pourtant on a des exemples français d'erreurs graves des sondages qui auraient dû faire réfléchir les journalistes et les rendre plus prudents.

2) Les journalistes ont confondu leurs désirs qui étaient la chute de TRUMP et éventuellement la victoire de Hillary CLINTON avec la réalité du sentiment profond du peuple américain. La presse a donc trompé ses lecteurs.

On a même vu le Président de la République française emboîter le pas des journalistes et devoir faire, après le triomphe de TRUMP, une marche arrière peu glorieuse pour se rapprocher du vainqueur.

Le résultat : les media seront encore moins crédibles après cette épreuve. Ils seront encore en plus grande difficulté et devront quémander encore plus la manne de l'État pour survivre mais aussi avec le grave risque d'une plus grande perte de leur indépendance face au Pouvoir qui les finance.

 

LA PRESSE OMET L'EXISTENCE DU RÔLE CROISSANT  DES RÉSEAUX SOCIAUX ET OMET SES OBLIGATIONS D'HONNÊTETÉ

Ce n'est pas la première fois que nous prenons le rôle de défenseur de la presse .

Mais celle-ci doit se remettre en cause, s'ouvrir à l'objectivité que ce soit au niveau national comme au niveau local.

Autour de nous nombre sont ceux qui n'achètent plus le journal; dégoutés, écœurés, se détourne des informations télévisées...

Les réseaux sociaux gagnent du terrain, la presse et les media classiques en perdent !

La presse et les média en général doivent maintenant se remettre en cause, laisser la place dans leurs colonnes à ceux qui ont une autre opinion que celle de la ligne éditoriale de la direction du Journal ou du copinage local pour se sauver et sauver la liberté d'expression dans la diversité et l'objectivité.

En espérant que l'avertissement TRUMP soit écouté.

Les journaux locaux et nationaux avec les campagnes électorales qui se profilent en France doivent repenser leur objectivité et leur sérieux dans le contrôle de leurs sources.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires