Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 17:46
C'était en 2009 aux Sables d'Olonne et à Olonne-sur-Mer : un bulletin OUI, réponse à une seule question

C'était en 2009 aux Sables d'Olonne et à Olonne-sur-Mer : un bulletin OUI, réponse à une seule question

LA CRAINTE D'UN "OUI À LA FUSION" À CHÂTEAU D'OLONNE FAIT SORTIR LES LOUPS DU BOIS : la stratégie se dévoile

 

Les citoyens castelolonnais se disent en discussion d'homme à homme, quasiment tous favorables à la FUSION

Mais cela n'est pas suffisant pour nombre d'entre eux qui ne voient pas l'intérêt le 11 décembre de se déplacer pour aller "VOTER OUI À LA FUSION". C'est le désenchantement du citoyen vis-à-vis de tout ce qui est élu !..et pourtant il faut ALLER VOTER chers castelolonnais.

 

LE MAIRE ET SON ADJOINTE ISABELLE DOAT NE SONT PAS FAVORABLES À LA FUSION LEUR MENTOR, JEAN-YVES BURNAUD, FAIT CAMPAGNE POUR LE  "NON À LA FUSION"

Depuis des années, sur ce blog, il est dit et redit que la municipalité castelolonnaise est contre la fusion des 3 communes...peu ont cru cette évidence jusqu'au jour où ils ont aperçu l'horreur que constituait le nouvel Hôtel de Ville à 4,6 millions d'euros symbole d'UN NON À LA FUSION.

 

Pourquoi des élus castelolonnais CONTRE LA FUSION ?   

Les marchés publics en cause :

Il faut oser le dire et l'écrire. C'est d'abord la Cour des Comptes qui répond : il existe dans les comptes de la commune et particulièrement dans ceux de la passation des marchés publics de graves irrégularités portant pour  la dernière période contrôlée sur 11 millions d'euros. Ces irrégularités n'ont pu que profiter directement ou indirectement aux élus ou à des proches qui savent remercier. Certains d'entre eux encore aux responsabilités voudraient pérenniser  ces pratiques douteuses voire maffieuses et s'il y a fusion...ce sera la fin des rentes de situation et peut-être l'ouverture de dossiers compromettants ; si la Cour des Comptes écrit que le maire de Château d'Olonne n'a pas retrouvé les dossiers concernant ces 11 millions d'euros c'est bien qu'il y a problème et problème grave : qui a égaré ou détruit les dossiers ? Y a-t-il enquête sous roche ?

La nouvelle mairie :

Si, en toute hâte, la nouvelle mairie fut construite, c'est bien que les deux derniers maires ne voulaient pas de la fusion qui nécessitait certes de nouveaux locaux mais pas une nouvelle mairie à Château d'Olonne. Construire cette mairie tant contestée c'est signer une volonté délibérée de faire capoter la fusion à 3...Mais, ce que n'avait pas calculé ces maires, c'est que les deux maires celui d'Olonne et celui des Sables d'Olonne honoreraient  leurs promesses électorales ...s'il ne peut y avoir de fusion à 3 et bien nous ferons une fusion à deux : Olonne-sur-Mer et les Sables d'Olonne. Et CHÂTEAU D'OLONNE sera une ville isolée, sans pouvoir, sans identité...Cette hypothèse est même d'ailleurs évoquée sur le site de la mairie pour le première fois.

Maintenant, vous avez deux pistes solides pour comprendre pourquoi le maire a fait capoter aussi les préparations de la fusion à 3 en 2015. Lors des tentatives de discussion entre les 3 maires, en 2015, le maire de Château d'Olonne a posé des préalables inacceptables, a repoussé rendez-vous  avec une discourtoisie qui le déshonore faisant donc tout pour éviter un accord. Cette situation est enfin tombée dans le domaine public...oui, le maire de Château d'Olonne a tout fait pour empêcher que se nouent de saines conditions entre les 3 communes afin d'aboutir à une fusion à 3.

 

CASSER LA CONSULTATION DES CASTELOLONNAIS DU 11 DÉCEMBRE POUR ÉVITER UN "OUI À LA FUSION "

La crainte de voir les castelolonnais se réveiller fusionnistes...après les informations reçues par diverses sources dont les nôtres et n'ayant pu repousser la consultation aux calendes grecques, suite à la pétition pour une consultation avant fin 2016, a poussé Jean-Yves BURNAUD, ancien maire toujours présent en mairie et farouche anti-fusionniste viscéral, à faire campagne auprès de sa clientèle. Au moins voilà un point acquis que seule une déclaration de l'ancien maire aura du mal à démentir.

Il affine la stratégie qu'il a développée en 2009 pour faire capoter la fusion et même la consultation du 11 décembre 2016 comme indiqué ci-dessous et dans notre prochain article.

 

UNE CONSULTATION QUI EST DE MOINS EN MOINS  DÉMOCRATIQUE

Notons :

- une question qui en comporte vicieusement 3 dont les 2 dernières sont irrecevables par les deux autres maires : un bon truc pour faire capoter la fusion à 3,

- une opposition fusionniste muselée sans moyens pour s'exprimer,

- des modalités concernant le scrutin à peine dévoilées à un mois du vote...pourtant le maire dispose de tous les moyens pour s'exprimer : presse, revue municipale, castel actu sur internet. Il s'agit bien d'un silence calculé.

- Le choix d'une simple "consultation" dont le maire fixe seul les modalités alors qu'un référendum aurait obéi à des règles légales et démocratiques et eût été décisionnaire alors que la consultation est simplement un "avis" dont le maire peut faire ce qu'il veut !...cela n'encourage pas le citoyen à aller voter...surtout s'il fait mauvais temps ! Un référendum n'aurait pas permis de poser les 3 questions mais une seule.

- nous convions les castelolonnais et tous les habitants et élus du Pays d'Olonne à une réunion débat le 1er décembre 2016  19h30 à la salle municipale PLISSONNEAU de Château d'Olonne.

La salle est retenue depuis un mois. Le maire, comme par hasard, choisit cette date pour faire sa première réunion publique avec certainement eux espoirs...que les défenseurs de la fusion ne viennent pas le troubler sa réunion et que la participation à la réunion FUSION soient moins nombreux. Un défi qu'il faudra pour les organisateurs relever. Mais quel vice de la part du maire et quel manque de sens de la démocratie!

La "consultation" devient de moins en moins démocratique.

À SUIVRE : LA PROPAGANDE DU MAIRE

 

QUOIQU'IL EN SOIT IL FAUT ALLER VOTER LE 11 DÉCEMBRE !

 

 

 

Les 3 maires en juin 2009 font campagne pour le fusion. Ici, salle Plissoneau à Château d'OLonne. Le même maire de Château d'Olone fera capoter la fusion : quelle duplicité !

Les 3 maires en juin 2009 font campagne pour le fusion. Ici, salle Plissoneau à Château d'OLonne. Le même maire de Château d'Olone fera capoter la fusion : quelle duplicité !

Partager cet article

Repost 0

commentaires