Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 22:49
Communauté de Communes : le siège au Centre Ville des Sables d'Olonne

Communauté de Communes : le siège au Centre Ville des Sables d'Olonne

AVANT DERNIER CONSEIL COMMUNAUTAIRE : 1994-2016...le 31 décembre, la communauté de communes CCO passera le flambeau à la Communauté d'Agglomération "Les Sables d'Olonne".

La tête des élus était plus sur les pontons du VENDÉE GLOBE que dans la salle de réunion de la Pépinière d'Entreprises où l'air du Grand Large ne soufflait pas.

De temps à autre soufflait un petit vent frais sous forme d'humour de la part du Président Yannick MOREAU et du délégué socialiste des Sables d'Olonne Gérard MERCIER. Le rituel était respecté avec  les tirades de Madame Nicole LANDRIEAU, déléguée  front de gauche d'Olonne-sur-Mer, qui trouve encore et toujours des occasions parfois hasardeuses de régler des comptes avec Yannick MOREAU visant la fonction, l'ancien maire d'Olonne-sur-Mer et qui paraît se satisfaire de son rôle d'animatrice.

Une page de l'histoire politique du Pays des Olonnes se tourne sans douleur et sans gloire aussi.

 

L'ADIEU AUX ARMES AVANT L'HEURE DE GÉRARD MERCIER ET DES MISES EN GARDE POUR ÉVITER LE DÉSENCHANTEMENT

En effet, c'est Gérard MERCIER qui veut avant la fin des débats et hors sujet par rapport à l'ordre du jour, avant la fin de la séance, enterrer la CCO en prononçant déjà l'éloge funéraire de feue la CCO.

Éloge un peu émouvant fondé, avance-t-il,  au nom de sa "dernière intervention" devant cette Assemblée qui débute sur le constat d'échec de la gouvernance de la CCO avec la fuite des emplois du Pays des Olonnes.

La CCO n'a pas eu l'importance qu'elle aurait dû avoir. "Les communes s'en sont servies cela a nui à notre besoin." L'audit fait au début de ce mandat n'a pas été assez loin.

Gérard MERCIER cite comme exemples deux axes où le développement espéré a été décevant : la zone industrielle de la VANNERIE et le VENDÉE GLOBE. "On a le départ" mais on a pas su développer les retombées comme peut le faire en BRETAGNE, PORT LA FORET,  port de plaisance du Finistère qui "développe" les bateaux qui vont partir (classe IMOCA), un pôle plaisance...

Ainsi Gérard MERCIER délivre deux messages : un message d'insatisfaction et un message d'espoir.

Le message d'espoir sous forme de "voeux" comme l'indique le Président Yannick MOREAU ; que la Communauté d'Agglomération ne retombe pas dans les errements de la CCO : c'est un souhait et d'appeler les élus à faire en sorte que les institutions qui se mettent en place au sein de la Communauté d'Agglomération comme la SPL en charge du tourisme "Destination les Sables d'Olonne " (point 1 de l'ordre du jour ) donnent des "résultats tangibles".

L'échange qui a eu lieu avec le Président Yannick MOREAU met en évidence le malaise passé où la CCO n'a plus été le moteur et où la dualité communes et communauté de communes a fait sombrer l'émergence du rôle qu'aurait pu et dû jouer la CCO. C'est un constat d'échec qui appartient à un temps révolu. Il vaut mieux tourner la page et s'organiser pour obtenir une gouvernance pertinente et efficace de la Communauté d'agglomération de demain. Les communes vont perdre de nombreuses compétences transférées à la Communauté d'Agglomération mais il n'en reste pas moins vrai que l'articulation entre les communes et la Communauté d'Agglomération ne sera pas si simple.

Ce débat improvisé, hors ordre du jour, partiel laisse le citoyen auditeur sur sa faim. C'est un brouillon et improvisé, ce ne pouvait être une feuille de route qu'il appartiendra aux élus de la Communauté d'Agglomération de remplir.

Cette esquisse, sous forme de vœux, ne peut que nous conforter dans l'idée qu'il faudra pour conduire la Communauté d'Agglomération au succès un leader et une équipe qui ne pourra se bâtir qu'avec du sang neuf et des talents. Il n'y aura plus de place pour le bricolage, pour les petites combines qui ont conduit la CCO à la faillite.

Il appartiendra aussi au citoyen d'être vigilant en s'appropriant la structure Communauté d'Agglomération qui ne doit pas être "la chose" de quelques élus mais l'outil au service du développement harmonieux d'une agglomération avec une participation citoyenne.

Aujourd'hui, on ne voit pas clairement les bases qui garantiront dans la pratique l'équilibre entre élus, citoyens, démocratie, technocratie, forces vives...c'est pour cela que la charte fondatrice de la Communuaté d'Agglomération

voir :

http://www.olonnes.com/agglomeration-la-charte-document-fondateur-de-l-union-des-7-communes.html

doit faire l'objet d'une large diffusion, être commentée, présentée aux citoyens de toute la communauté d'agglomération. En effet, quand on assiste à des conseils municipaux où la charte est adoptée sans débat on peut craindre le pire sur son adoption par les citoyens qui en ignorent jusqu'à l'existence.

Nous reviendrons sur ce sujet...après le départ du VENDÉE GLOBE qui sifflera la fin de la belle récré au Pays DES SABLES D'OLONNE.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires