Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 22:56
Promesses de logement pour gens patients

Promesses de logement pour gens patients

L'ACTUALITÉ LOCALE VUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE

 

LE PETIT COMMERCE LOCAL À LA PEINE ET LES AUTRES STRUCTURES COMMERCIALES AUSSI MENACÉES

Au détour d'une question anodine, lors du dernier conseil municipal d'octobre 2016, un sujet crève-cœur a été abordé. C'est le drame du petit commerce abandonné à son triste sort voire celui de toute l'activité commerciale d'une ville de 15 000 habitants dans une agglomération de 50 000 habitants et une zone de chalandise de 140 000 habitants.

Un pôle dynamique petits commerces et autres surfaces activités diverses va encore se développer autour du centre LECLERC.

À Olonne-sur-Mer une tentative de sauvetage du Centre Ville se dessine avec une place pour le commerce et les services de proximité.

Aux Sables d'Olonne, le maintien du commerce de proximité avec les animations est aussi à l'ordre du jour et le maire est intervenu dans ce sens en Conseil Communautaire.

À Château d'Olonne, on a bien compris que le maire n'a aucune réponse à donner sur l'avenir du commerce dans sa ville  à l'élu d'opposition Laurent AKRICHE EELV. Celui-ci a beaucoup donné au petit commerce et bien souffert. Le marché du Centre-Ville survit difficilement, s'éteint à l'image d'un Centre-Ville toujours mort-né malgré les études et des travaux en ordre dispersé sans aucune vue globale et prospective. De la gestion coûteuse à la petite semaine.

Il n'a même pas été question du marché et du commerce de la Pironnière qui s'anime l'été dans des conditions pas toujours faciles.

Les élus responsables devraient imposer à leur maire une nouvelle étude avec la promesse de la réalisation d'un plan de sauvetage du commerce castelolonnais de proximité. Un plan qui donnerait un nouvel équilibre des Pôles Commerces du Pays des Olonnes. La population castelolonnaise a des besoins spécifiques liés à sa démographie et les quartiers aussi ont besoin de commerçants pour avoir une vie sociale.

C'est du bon sens, de l'humanité et de l'Économie...mais le débat sur ce sujet a sombré dans la médiocrité : il mérite d'être repris.

 

ENCORE AU CENTRE-VILLE  : LA ZAC "CENTRE VILLE 3"

C'est un sujet inépuisable auquel s'attache depuis des années avec conviction la sénatrice Annick BILLON : l'énergie du désespoir. C'est celui de la ZAC dite CENTRE-VILLE 3.

L'investissement de l'élue depuis 2008 quand elle a repris le dossier a été important et voué à l'échec total. Cet échec dont les causes ne peuvent être analysées que par des spécialistes est, dirons-nous, structurelles. La politique foncière, celle de l'habitat et de l'urbanisation à Château d'Olonne est pilotée par des mains (presque) inconnues pour qui les élu(e)s sont des marionnettes.

Ainsi végètent les projets de lotissements des Bourrelières, du Puits Rochais...et celui du Centre-ville 3. Par contre la ZAC des Prés de la Clais Sud commence à prospérer. Qui a pu assumer cette priorité vieille de plusieurs décennies : ce ne sont pas les élus mais les promoteurs aménageurs : toujours les mêmes ?

Un lecteur  perspicace et expert dans le monde immobilier peut répondre à cette question.

Pendant ce temps, les dossiers d'études des autres lotissements reposent au fond des tiroirs seulement réveillés par le déménagement de la mairie ancienne vers la nouvelle à condition que ces dossiers soient retrouvés. Qu'ils ne subissent pas le sort indigne des dossiers de marchés publics que la Chambre Régionale des Comptes n'a pu obtenir : des gêneurs disparus honteusement.

Y aura-t-il une série télé : le monde pitoyable des lotissements municipaux à Château d'Olonne.

Ceci a fait dire à un élu d'opposition au vu de l'échéancier prévisionnel de la ZAC CENTRE VILLE 3 : à quand les premiers logements ?...L'opération de réalisation des équipements publics serait achevée entre 2022 et 2025...pour un montant de 2.500.000 euros...soit une demie mairie nouvelle qui a été construite en bien moins de temps.

Le maire a pu laisser à son adjointe à l'urbanisme le plaisir de ne pouvoir répondre à cette question du "à quand le premier logement sur la ZAC ?". En réalité, les demandeurs de logements sur le secteur du Pays des Olonnes étant au nombre de 8 à 900 peuvent espérer que leurs jeunes enfants quand ils seront majeurs auront un logement sur la ZAC CENTRE VILLE 3.

À Château d'Olonne, quand le bâtiment va...tout va !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires