Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 21:53
CHÂTEAU D'OLONNE : conseil municipal du 24 octobre 2016

ENCORE UN DÉBAT OBSCURE EN CONSEIL MUNICIPAL DE CHÂTEAU D'OLONNE

Après notre précédente chronique sur un premier débat sur le thème de la fusion et de la consultation des castelolonnais :

http://www.olonnes.com/
2016/10/conseil-municipal-de-chateau-d-olonne-la-consultation-sur-la-fusion-invitee-d-honneur.html
D’autres questions abordées lors du Conseil Municipal du 24 octobre 2016 méritent qu’on s’y arrêtât. Il en est ainsi de :

LA JUNGLE DE CALAIS ET L’ACCUEIL DE HUIT MIGRANTS À CHÂTEAU D’OLONNE

Suite à la question écrite du groupe d’opposition de gauche ce qui aurait pu être un débat serein, profond, humain s’est donc ouvert sur l’accueil des migrants. Le conseil municipal est passé à côté d'un vrai débat qui eût dû être consensuel et non une presque foire d'empoigne proche du lynchage;

En effet, Le Maire Joël MERCIER a annoncé qu’il avait accepté  d’accueillir 8 migrants dans une propriété communale sise rue de l’Église (centre-ville).

Pour l’opposition de droite dont le discours a été brouillé " l’accueil des demandeurs d’asile est un grand principe constitutionnel du droit français et découle des engagements internationaux de la France. Il constitue l’une des plus anciennes traditions françaises."...un début de prise de parole pour le moins humaniste et consensuel.

Le porte-parole de l’opposition se place au niveau des généralités politiques : « le démantèlement de la jungle est une nécessité absolue mais il ne réglera pas le problème au fond » problème des frontières, des positions européennes, des moyens pour un accueil efficace et humainement satisfaisant.

 Il n’y a, dans ce propos général et un peu politique, aucune matière à polémique…et pourtant le Maire a réussi à faire croire à ses collègues élus que l’opposition droitière manifestait ainsi son désaccord sur le principe d’accueil de ces 8 migrants dans une habitation vouée à une proche démolition !...qui sera un peu retardée.

Nous sommes certains de ne pas avoir entendu l’opposition s’élever contre le principe de cet accueil organisé à Château d’Olonne. Elle plaçait le débat au niveau de la politique nationale de l’accueil des migrants et du manque de moyens ne serait-ce que pour traiter dans des délais humainement  raisonnables les dossiers de régularisation des situations des migrants. La lourdeur administrative de ces procédures et leur longueur est très sérieusement mise en cause par tous les partenaires.

N’en déplaise à Monsieur Laurent  AKRICHE (EELV) qui a de justes raisons de défendre cette cause, au  maire et aux élus qui ont alimenté un procès d’intention à l’égard de l'opposition de droite en tentant de lui faire endosser ce qu'elle n'a pas dit : un pseudo refus d'accueil des migrants de sa part ! Cela n'a pas été le propos développé par cette opposition.

Madame Mauricette MAUREL  néanmoins élue opposante de droite est tombée dans le panneau (à moins qu'elle ne soit l'instigatrice de cette mauvaise scène pour mettre ses collègues en difficultés) . Elle a tenu à apporter son soutien au maire ..."à titre personnel" au risque de faire perdre à ses colistiers le peu de crédibilité qu'il leur reste .

Décidément cette salle nouvelle du Conseil Municipal n’est pas adaptée  pour le développement de sérieux  débats d’idées. Elle est à l’image de son installation électrique qui prend la très mauvaise habitude de défaillir en plein Conseil et plonge ainsi et aussi les débats et les élus dans l’obscurité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires