Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 20:41
Le conseil municipal en 2014, photo officielle. Les sourires sont moins apparents aujourd'hui

Le conseil municipal en 2014, photo officielle. Les sourires sont moins apparents aujourd'hui

CHÂTEAU D’OLONNE : LA CRISE EST PROFONDE ET GRAVE ENTRE LES ÉLUS COMPOSANT LA MAJORITÉ DU MAIRE JOËL MERCIER.

 

C’est l’article interview du Maire de Château d'Olonne paru dans OUEST France du 1er septembre 2016 « LA CHARTE DES ÉLUS RAPPELLE LES FONDAMENTAUX » qui a attiré l’attention et les questions des citoyens castelolonnais et de leurs voisins qui s’intéressent à la vie locale.

" L’idée, c’est de fixer les bases d’un bon fonctionnement, après quelques débordements" est le sous-titre de cet article.

Donc, il y a bien une crise au sein de la majorité, crise que le maire évoque donc publiquement.

Les bruits étaient fondés.

 

DES BRUITS COURAIENT DEPUIS ASSEZ LONGTEMPS : LA SITUATION DE CRISE EST RECONNUE PAR LE MAIRE

Ces bruits concernaient depuis des mois des désaccords et une certaine agitation autour de la position du maire et de Madame Isabelle DOAT son adjointe particulièrement sur le dossier fusion. Il y avait eu entretiens, réunions et rappels à l’ordre certainement insuffisants pour calmer le jeu.

Après cet "article interview " : plus de doute, la crise s’est installée au sein de la majorité du maire.

 

L’ADJOINTE ISABELLE DOAT POMPIER ET INCENDIAIRE A MAL TIRÉ LES LEÇONS DE SA MÉSAVENTURE AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES CCO

Rappelons que l’incartade de Madame Isabelle DOAT, vice-présidente de la CCO, en fin 2015 lui a valu la perte de confiance du Bureau de la Communauté de Communes des OLONNES et elle fut sanctionnée par le retrait de son mandat de vice-présidente.

Devant les velléités d’une certaine fronde au sein de la majorité castelolonnaise que dirigent Joël MERCIER et Isabelle DOAT, celle-ci fut investie d’une mission : rétablir la cohésion et l'ordre au sein de la majorité castelolonnaise, voire sanctionner les frondeurs.

Ce fut l’invention de cette « Charte » que le Maire Joël MERCIER nous présente dans cet article sans en dévoiler le contenu exact.

Elle veut interdire aux élus ce que Madame DOAT en toute liberté et maladroitement a fait au sein de la Communauté de Communes : se désolidariser de son Président.

Donc, c’est une charte de bonne conduite et surtout sans nul doute de mise au pas que les élus doivent signer au plus tard le 5 septembre : un oukase ?

 

RÉSULTAT DE LA MANOEUVRE

 

On attend donc le résultat : qui a et qui n’a pas signé ? Le silence devient pesant.

En effet, les éventuels réfractaires à la signature seront-ils sanctionnés ?...virés ? …

Combien sont-ils ?

Les semaines qui viennent seront instructives.

 

LE FOND DU DÉBAT : DES OCCASIONS MANQUÉES, UNE COMMUNE QUI DEVIENT INGÉRABLE, DE NOUVELLES ÉLECTIONS MUNICIPALES…

 

AUX URNES CASTELOLONNAIS ?

 

Il est certain que nombre d’élus de la majorité du maire sont las.

Ils font part ouvertement de cette lassitude, de leur désaccord sur le management du maire et de Madame Isabelle DOAT à qui veut l’entendre.

Mais s’ils ne sont pas d’accord pourquoi n’agissent-ils pas ouvertement ? N'est-on pas en démocratie ? (Certains répondent "si peu à Château d'Olonne" !)

Il y aura bien un jour où ils devront le faire.

Ceux qui ont enfin découvert les manœuvres du maire et de son adjointe Madame Isabelle DOAT pour empoisonner le dossier FUSION ne supportent plus cette situation : ils ne savent plus où va Château d’Olonne ?

Ils ont eu l’occasion de se manifester lors du Conseil Municipal sur la « CONSULTATION »…lors des conseils municipaux du 26 juillet 2016 et surtout lors de celui du 30 mai 2016.

Ils ont laissé passer les occasions.

Ils ou elles ont tous et toutes voté les textes et n’ont pas osé demander un vote à bulletin secret : faiblesse, lâcheté, tactique ?

Le malaise s’installe et cet article l’atteste.

La population n’est plus dupe.

Compte tenu des enjeux liés à la fusion et de cette situation, il faudra bien un jour sortir de l’ornière.

Si le maire et Madame Isabelle DOAT ne peuvent régler le problème de la cohésion de la majorité la commune de Château d’Olonne, de mal gérée celle-ci deviendra ingérable. Comment prendre les grandes décisions concernat la fusion, la Communauté d'Agglomération ? 

Comment pourra se voter le budget 2017 et comment pourra se dérouler sereinement la consultation du 11 décembre 2016 ?

Pour sortir de la crise, nous avions émis l’hypothèse de transformer cette consultation du 11 décembre en élections municipales : cela ne sera possible que s’il y a démission en bloc des élus.

Mais pourquoi pas ?

Ce sera au moins une façon très démocratique d'ouvrir le débat public sur la FUSION et de redonner la parole aux citoyens et de sauver la fusion à 3.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nose job atlanta 21/09/2016 10:32

Your article has piqued a lot of positive interest. I can see why since you have done such a good job of making it interesting.