Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 13:56
Un régime (de protection sociale ) qui rend malade les travailleurs indépendants. Le député Julien AUBERT invité par le député Yannick MOREAU pour tenter d'éclairer et rassurer
Un régime (de protection sociale ) qui rend malade les travailleurs indépendants. Le député Julien AUBERT invité par le député Yannick MOREAU pour tenter d'éclairer et rassurer

Un régime (de protection sociale ) qui rend malade les travailleurs indépendants. Le député Julien AUBERT invité par le député Yannick MOREAU pour tenter d'éclairer et rassurer

LE RSI, ENCORE ET TOUJOURS, RIEN NE VA VRAIMENT MIEUX

 

 

LE RSI, QU'EST-CE ?

C'est le régime social des travailleurs indépendants qui depuis sa création par la fusion des régimes AVA, ORGANIC, AMPI (assurance maladie maternité des indépendants) vit une débandade financière, organisationnelle, en matière de communication et ressources humaines...

Le RSI, officiellement né en juillet 2006, assure la protection sociale obligatoire des travailleurs indépendants dont les auto-entrepreneurs, actifs et retraités (artisans, commerçants, industriels et professions libérales) mais également de leurs ayants droit (conjoint, enfants, personnes à charge). Environ, 7 millions de personnes concernées.

 

LE RSI Régime Socialement INAPTE pour ne pas dire INEPTE ou INNACCEPTABLE.

Quand on lit les informations concernant cette "caisse " "mini Sécurité Sociale" voilà les mots que l'on trouve : scandale, arnaque, incompétences, opacité, victimes...

C'est tout le système qui est en cause : les cotisations comme les prestations (remboursements de soins, reversions...)

On nous a dit que cela allait mieux, qu'en est-il après cette soirée d'explications et de présentation de projets par le Député du Vaucluse, Julien AUBERT, instigateur d'une proposition de loi qui exclut 'l'exit' du RSI mais propose un corps important de 15 mesures de mesures de redressement du régime malade.

L'intervention du député a eu le mérite d'éclaircir le débat mais on peut se demander

 

CONSTAT DE LA SOIRÉE : L'AVENIR DU RSI ??? ET CELUI DE SES COTISANTS ???

Il ne ressort pas de cette soirée qu'on soit sorti de la grave crise qui secoue l'institution.

Maintenant, faut-il jeter le bébé avec l'eau du bain, tirer un trait sur le RSI ? Le député Julien AUBERT est partisan d'un grand replâtrage.

 

Les cotisants sont un conglomérat aux intérêts totalement différents, aux statuts très disparates de l'artisan au gérant, en passant par les pharmaciens, les auto entrepreneurs... comme si on avait dit : d'un côté le monde des salariés cotise au régime général de la sécurité sociale ou à des régimes particuliers et de l'autre, tous les autres "travailleurs" qui ne sont pas fonctionnaires ou assimilés et qui doivent adhérer et cotiser au RSI.

Avec ce monde hétéroclite des adhérents RSI on se doute bien que trouver un costume qui aille à tous les affiliés (d'office) n'est pas chose aisée.

La fusion des régimes dans le RSI n'a pas été bien digérée et bien gérée. Pour le député le plus grave découle de l'organisation informatique, défaillante. Des milliers de dossiers perdus lors de la migration vers le RSI !

On en a eu des exemples donnés par les victimes présentes dans la salle qui se sont exprimées. Le cotisant ne sait pas comment sont calculées ce qu'on lui réclame parfois avec la manière forte ( huissiers, saisie sur les comptes...).

De plus, le RSI n'a pas pris les bonnes mesures pour réparer ses erreurs et ouvrir un guichet qui puisse répondre clairement aux affiliés qui s'interrogent. Ce fut l'histoire de la plateforme téléphonique au Maroc d'où sortaient des réponses insensées voire qui ne répondait pas aux questions. Dossier présenté à la télévision qui a fait découvrir le scandale d'une gestion déplorable.

L'exemple présenté par le député est celui de Monsieur BERNARD qui, à 65 ans, veut faire liquider ses droits à la retraite. Comme son dossier est perdu et que c'est au RSI (dernière caisse à laquelle Monsieur Bertrand fut affilié ...ses autres caisses de retraite disent qu'elles ne peuvent rien tant que le RSI n'a pas liquidé ses droits...Monsieur BERTRAND a 70 ans ...il retravaille pour manger et il n'a toujours pas touché un centime de retraite !

 

Le constat de cette soirée ne laisse pas optimiste : le RSI devenu déficitaire (alors que dans le passé la branche principale était équilibrée), des milliers de dossiers en souffrance...

 

Le mot de la fin est revenu à un participant à cette soirée sous forme d'interrogation : dans 15 ans quand il voudra partir à la retraite pourra-t-il compter sur le RSI où il aura cotisé nombre d'années ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires