Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:17
Depuis 10 ans il y a eu du mouvement sur le site du VENDEOPOLE DU LITTORAL ...on a changé les pancartes !

Depuis 10 ans il y a eu du mouvement sur le site du VENDEOPOLE DU LITTORAL ...on a changé les pancartes !

JEAN-YVES BURNAUD, ANCIEN MAIRE DE CHÂTEAU D’OLONNE, ÉLU RETRAITÉ, TOUJOURS AUX COMMANDES ET AUX AFFAIRES, RESPONSABLE D’UNE CATASTROPHE FINANCIÈRE « LE VENDÉOPÔLE DU LITTORAL » S’EXPRIME PUBLIQUEMENT SUR UN SUJET QUI FÂCHE

 

Le Journal des Sables d’Olonne de ce jeudi 21 avril 2016 nous réserve sa mauvaise surprise hebdomadaire à travers la virulence des mots de l’ancien maire sur le dossier VENDÉOPÔLE dans un courrier des lecteurs aussi long que critique et critiquable.

Cet ancien maire, toujours actuel maire par son omniprésence en mairie et sur les photos dudit journal, anti-fusionniste viscéral, donne des leçons alors qu’il devrait se tenir à un certain devoir de réserve.

En effet, Il a présidé le Syndicat Mixte du canton des Sables d’Olonne porteur du projet catastrophique du VENDÉOPÔLE DU LITTORAL.

Rappelons que pour créer un VENDÉOPÔLE il fallait un territoire bassin d’emploi cohérent. Ce fut celui du rassemblement comprenant le Talmondais, Auzance Vertonne, le Pays des Olonnes et le Pays des Achards.

Nous sommes donc scandalisés par ce courrier des lecteurs du maire qui a utilisé des années durant toute son énergie à propulser un projet qui, encore une fois, est une catastrophe dont il porte la plus grosse part d'une responsabilité partagée.

Les élus de la précédente mandature l’ont occultée, minimisée : solidarité dans l’échec comme dans la réussite est une règle entre élus.

Ce sont pourtant des millions d’euros qui sont engagés. (5 millions pour la première tranche de 19 hectares sur les 54 hectares du projet, document du comité syndical du 15 mai 2013).

 

LES RATS FUIENT LE BÂTEAU QUI COULE

Pendant des années (plus de 10) le VENDÉOPÔLE DU LITTORAL a été la grande endormie : il n’intéressait pas les élus, il ne s’y passait quasiment rien si ce n’est du contentieux et cela ne coutait pas cher.

Puis le signal de la débâcle fut donné par le Talmondais qui a retiré son espace du VENDEOPÔLE initial !

Suivit l’épisode dramatique de 2013 2014 où nombre d’élus découvrent le désastre et devant la menace du scandale sont prêts à claquer la porte publiquement.

La sortie de crise est faite en catimini en permettant à AUZANCE VERTONNE, au TALMONDAIS et au PAYS DES ACHARDS de quasiment se retirer de tous risques financiers et ainsi la Communauté de Communes des OLONNES récolte le bébé accompagné par le Conseil Général,partage à 80/20 !... Au Pays des Olonnes : les dettes, un dossier pourri...

Les autres communautés ont des strapontins pour sauver la face.

Cela s’appelle un compromis politique, certes nécessaire au niveau des élus et des contribuables, pour sauver les apparences mais au détriment des finances locales.

Mais le bon peuple qui va payer a le droit de savoir

 

JEAN-YVES BURNAUD ENCORE EN 2014 REPRÉSENTANT TITULAIRE DE LA CCO AU VENDEÔPLE PROPOSE DANS CE COURRIER DES LECTEURS QUE « CHACUN AIT LE COURAGE D’ASSUMER LE POIDS DE SES CHOIX ET DE SES DÉCISIONS. »

Parle-t-il pour lui ou pour les autres.

Le VENDEOPÔLE est une énorme erreur.

« Personne n’achètera de terrain sur ce site ! » a dit un élu, orfèvre en la matière, en visant l’enclavement, les zones protégées, la proximité de la station d’épuration et le prix de revient du m², sans parler de la concurrence avec la zone de la Vannerie et la nécessité pour la collectivité de vendre à perte les terrains viabilisés !

En relisant le dossier VENDÉOPÔLE, on peut mesurer l’incompétence générale des élus qui a mené à ce fiasco dont il faudra sortir avec la création de la communauté d’agglomération qui va à son tour recueillir le bébé !

 

Y aura-t-il alors une opération "TRANSPARENCE" SUR LE DOSSIER VENDEOPÔLE À CETTE OCCASION ? UN MANQUE DE DISCRÉTION DE JEAN-YVES BURNAUD

Qui osera mener l'opération vérité nécessaire pour éviter que les non-dits éclaboussent trop de monde et ne jettent le discrédit sur les élus qui n'ont pas besoin de cela ?...une erreur, une faute avouée...

Compte tenu de la très grande part de responsabilité de Jean-Yves BURNAUD dans ce dossier il nous semble qu’il eût été préférable que celui-ci s’abstint de porter sur la place publique un scandale dont il est un des promoteurs voire le promoteur.

Si Monsieur Jean-Yves BURNAUD veut régler des comptes avec ses collègues élus par presse interposée nous lui rappellerons qu’en cette période où sa gestion de maire a été mise en cause très gravement, une certaine retenue certain silence serait de rigueur : condamné aussi gravement par la Chambre Régionale des Comptes, le silence et la discrétion sont, dans de telles circonstances, de mise, même de rigueur.

Nous lui rappellerons aussi que quand il met en cause un agent territorial du Conseil Général dans les années 2000 2003, nommé Yannick MOREAU, dans le choix du site du VENDÉE, il commet l’erreur grave de faire porter une responsabilité sur un fonctionnaire alors que ce sont les politiques comme lui qui prennent les décisions et non les fonctionnaires : Monsieur Jean-Yves BURNAUD voulait son VENDEOPÔLE sur sa commune il faut maintenant qu’il assume et que, n’étant plus élu, il garde quand même un silence de bon aloi sur ce sujet.

 

Nous tenons à la disposition de nos lecteurs les pièces qui justifient cette vie tumultueuse du VENDÉOPÔLE DU LITTORAL dont il sera encore question à l’avenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans VENDEOPOLE
commenter cet article

commentaires