Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 16:52
Le Code du Travail ne sera pas réformé (bis repetita)

Le Code du Travail ne sera pas réformé (bis repetita)

UNE MANIFESTATION, UNE MOBILISATION ...mais POURQUOI, POUR QUOI ?

 

Répétons-le : il n'est plus question de réformer le code du travail

Si le pré-projet de loi dans son article 2 prévoit cette réforme c'est juste pour nommer une commission chargée d'étudier le projet...la commission à 2 ans pour faire ses propositions.

 

LES 50 ARTICLES DU PRÉ-PROJET DE LOI QU'AUCUN MANIFESTANT N'A LU NE SONT QUE DES MISES À JOUR DU CODE DU TRAVAIL

Les deux autres articles sont celui sur le code du travail et le préambule !

 

Les règles fondamentales sur le licenciement, sur les accords collectifs...sont quasiment inchangées.

Le plafonnement des indemnités fixées par les conseils de prud'hommes sont plus souvent plutôt fixées par les Cours d'Appel donc par des magistrats professionnels qui n'ont aucune connaissance des relations de travail dans le privé.

Cette mesure qui figurait déjà dans la loi MACRON (adoptée en aout 2015 !) et qui a été retoquée par le Conseil Constitutionnel n'avait fait descendre dans la rue aucun manifestant et les syndicats de salariés n'étaient pas montés au créneau !

 

LES MOTIVATIONS DES MANIFESTANTS ENTENDUES ET VUES DANS LES MEDIA SONT SANS RAPPORT AVEC LA LOI KHOMRI

Les manifestants ont raison :

- la France ne créée pas d'emploi, le chômage ne baisse pas, les jeunes sont trop souvent condamnés à la précarité, suivre des études pour aller pointer à Pôle Emploi est une situation scandaleuse,

- les formations ne sont pas adaptées et le gouvernement et le Président de la République ont cassé l'apprentissage et les modalités d'accueil des stagiaires ont bloqué des possibilités d'embauche,

- le gouvernement présente une loi à tiroirs fourre-tout sur le droit du travail dans le secteur privé dans l'impréparation, à un an des élections, comme si les tendances de l'économie et donc de l'emploi peuvent être inversées miraculeusement en quelques mois !

 

Si on écoute les manifestants, ils s'attaquent :

- à une économie mal gérée...la France est l'exception en EUROPE : elle ne bénéficie pas de la reprise générale qui elle seule peut créer de l'emploi,

- à la notion de travail dévalorisée,

- à un monde politique qui a perdu toute crédibilité,

- a des gouvernants qu'ils savent faibles, composés de d'apprentis sorciers qui ne cessent de proposer des textes qu'ils sont obligés de retirer ,

- à toutes les formes d'injustices ressenties,

- ...

 

DONC UNE LOI ALIBI D'UNE AGITATION QUI SE BASE SUR UN MALAISE REEL ET PROFOND

D'où :

- des cheminots, des agents de la fonction publique... qui manifestent contre une loi qui ne les concerne pas ,

- une reprise de l'agitation en prenant en otage les jeunes que la crise de l'emploi ne peut que déstabiliser,

- des désordres dont l'économie française n'a pas besoin,

- une déstabilisation du monde économique qui ne peut qu'être négative pour l'emploi.

 

UN COMBLE : OSER PROPOSER UNE PÉNALITÉ SUPPLÉMENTAIRE POUR LES CDD

Une erreur monumentale compte tenu des derniers expériences du gouvernement sur :

- le travail à temps partiel...le gouvernement a annulé sa mesure mais des emplois ont été supprimés,

- les aides aux employeurs particuliers...où la mesure a fait aussi disparaitre des milliers d'emplois et favorisé le travail au noir !

 

Le seul fait de cette annonce inqualifiable sur le plan économique et politique a dû dès aujourd'hui retenir la plume d'employeurs prêts à embaucher en CDD...l'adoption de cette mesure va augmenter automatiquement le chômage !

 

UNE FIN DE RÈGNE CATASTROPHIQUE DONT LA FRANCE N'A PAS BESOIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires