Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 20:34
Le prix à la production : une chute vertigineuse...

Le prix à la production : une chute vertigineuse...

PRODUCTIVITÉ, CHÔMAGE... LES TAXES SUR LES CARBURANTS S'ENVOLENT DONC CELA PÈSE SUR LA COMPTÉTIVITÉ DE L'USINE FRANCE ET DONC SUR LE CHÔMAGE 

 

En effet, dans le calcul du prix de revient de nos produits et de nos services il y a toujours une charge qui découle de la consommation de carburants et autres dérivés du pétrole.

Donc, augmenter les taxes sur les carburants, c'est augmenter le prix de revient des produits et services...c'est diminuer la compétitivité des entreprises et augmenter le chômage.

Questions simplistes :

Pourquoi monter des usines à gaz pour tenter d'augmenter la  compétitivité des entreprises françaises à coup de réductions de charges sociales inéquitables et autres subventions ?

Ne suffirait-il pas de cesser d'augmenter les taxes sur les carburants ?

 

LE PRIX DES CARBURANTS ET LES TAXES 

Un tableau ci-dessous pour saisir  :

- combien le prix du pétrole a baissé fortement à la production,

- pourquoi il ne baisse quasiment pas à la pompe !

...63 milliards de taxes par an sont prélevées par l'État.et les collectivités locales.

L'évolution des taxes 2014 2016 est éloquente !

 

 

Le prix à la pompe "plombé" par les taxes

Le prix à la pompe "plombé" par les taxes

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires

ROGER 20/03/2016 21:53

A contrario, l'augmentation des taxes incitent les Français à un comportement plus vertueux par les économies d'énergies fossiles qu'elle suscite. Il s'ensuit une amélioration de la balance du commerce extérieur une réduction des émissions polluantes néfastes pour la santé et le réchauffement climatique.

CACO 21/03/2016 13:51

Il y a effectivement cet aspect là des choses mais on s'aperçoit que la consommation des véhicules ne cesse de diminuer et ce n'est pas fini.
On pourrait ajouter aussi que si Etat et collectivités locales prenaient les mesures qui s'imposent en matière de gestion et d'économies il n'y aurait pas besoin d'augmenter les taxes, mesure quasi indolore donc hypocrite. Il faut être fou comme nous pour parcourir les documents budgétaires de l'Etat et suivre l'évolution des taxes...environ 260 ! dont nombreuses incontrôlées vont à des organismes et parfois tomber dans les poches de syndicats.