Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 20:02
Un beau programme pour la VENDÉE
Un beau programme pour la VENDÉE

Un beau programme pour la VENDÉE

UN NON SENS INEXPLICABLE : AUGMENTER LA PRODUCTION DE VIANDE PORCINE QU'ON NE PEUT VENDRE ET EN PRIME POLLUER !

 

L'INTERROGATION DE LA POPULATION VENDÉENNE

Au Pays d'Olonne, nous sommes stupéfaits de ce qu'on peut entendre sur cette crise du porc ! .

La population s'interroge : pourquoi une porcherie industrielle et des fermes supplémentaires pour l'engraissement des porcelets alors qu'en France on est en surproduction pour l'élevage du porc invendable ?

Il y a surproduction et tout s'organise en VENDÉE POUR CONSTRUIRE UNE NOUVELLE USINE À COCHONS ÉNORME avec l'accord de :

Monsieur LE FOLL, Ministre de l'Agriculture,

Monsieur le Préfet de la Vendée qui n'a pas fait le nécessaire pour faire appel de la décision du tribunal administratif et a même caché le jugement à la commission ad hoc,

 la FNSEA et de son président Xavier BEULIN actionnaire du groupe (voir ci-dessous) qu'on retrouve partout dans l'agriculture pour allumer des incendies alors qu'il devrait être le pompier.

 

LE MACHIAVEL DE L'AGRICULTURE

D'un côté, ce "syndicat lobby de l'agro-alimentaire" FNSEA massacre les agriculteurs et l'environnement et de l'autre, il utilise ses troupes pour casser avec une poignée d'agitateurs recrutés on sait comment...pour obtenir des subventions : c'est la MACHIAVEL DE L'AGRICULTURE".

Il pousse au désespoir les éleveurs pour les faire disparaitre et lui abandonner leurs terres et installations.

Il pousse ses troupes pour saccager, bloquer des routes et l'économie, pour faire parler d'un malaise qu'il génère depuis des années, pour obtenir des subventions pour des agriculteurs qu'il veut faire disparaitre !

 

POURQUOI UNE PORCHERIE INDUSTRIELLE QUI VA PRODUIRE 25 000 PORCELETS PAR AN?

Le 19 février 2016 s'est déroulé sur le site de la porcherie industrielle de Poiroux une" journée portes ouvertes" où l'ensemble des partenaires qui ont participé à la construction de cette usine ont été invités par les associés de la SCEA le Village du Bois.

Il a été constaté sur place une forte présence de la gendarmerie ; les organisateurs se méfiaient-ils des opposants, toujours plus nombreux, à ce projet ?

Le collectif "non à l'usine à cochons de Poiroux" rappelle que près de 10 000 personnes ont signé la pétition contre cette porcherie aux 23.000 porcelets/an.

Parmi les signataires, certains élus locaux comme le Maire des Sables d'Olonne ont exprimé leur crainte pour l'état de l'eau du littoral, notamment avec le développement inéluctable des algues vertes.

.

A l'origine de l'invitation à cette porte ouverte, on retrouve la société "Porc-armor" qui possède 40% du capital de la SCEA "le village du Bois."

Porc-armor est en fait une filiale de la société "Sanders", elle-même filiale du groupe..."Sofiprotéol-Avril" dont le PDG n'est autre que Xavier Beulin actuel président de la FNSEA.

Cette porcherie n'est donc pas un projet agricole local et familial, contrairement au discours de ses instigateurs, mais un projet industriel et financier qui aura pour conséquence de détruire les élevages traditionnels déjà en place.

Ce projet met également en péril les activités touristiques et ostréicoles de ce département.

Par ailleurs, cette usine s'apprête à être mise en service alors même que les recours, devant le tribunal administratif par plusieurs associations et des riverains membres du collectif "non à l'usine à cochons du Poiroux", n'ont pas été encore rendus, comme si les protagonistes savaient qu'ils n'ont rien à craindre, quelle que soit la décision des juges.

Le collectif a également recensé, depuis plusieurs mois, un nombre important de création ou extension de porcheries d'engraissement de porcelets équivalent à la production de 40 000 porcs adultes/an supplémentaires en Vendée (un porc pollue comme 3 humains !).

Ces projets, en augmentant les rejets épandus sur les sols, vont continuer à dégrader la qualité de l'eau (cf rapport du SAGE), déjà dans un état médiocre à mauvais en Vendée, ainsi que la qualité des eaux de baignade.

- Nous exprimons, par ailleurs, notre opposition farouche à ce projet pour les raisons suivantes :

- des porcheries d'engraissement verront le jour en Vendée pour absorber la production de porcelets;

- les épandages de lisiers souilleront l'arrière littoral des Sables d'Olonne et les plages; le phénomène des algues vertes se renforcera,

- l'industrialisation et la financiarisation de l'agriculture enrichissent les agro-industriels et font disparaître les paysans,

- les rivières, la Vertonne et le Payré déjà dans un état écologique médiocre seront touchées par ces lisiers,

- la conchyliculture et l'aquaculture des estuaires sont menacées

- les animaux et les paysan(ne)s qui les élèvent, ne sont ni des objets, ni des machines.

 

Une ferme ne doit pas être une usine.

LA CRISE DU PORC, FAUT-IL Y CROIRE ?

NOUVELLES DU FRONT

 

En pleine crise du porc, la maternité porcine industrielle vient d'être inaugurée à Poiroux (Vendée) !

 

Créée par des associés proches, voire liés au groupe Sofiprotéol-Avril, elle devrait produire 25.000 porcelets par an.

 

Les premières reproductrices sont arrivées cette semaine dans 3 semi-remorques accompagnées par la Gendarmerie.

 

Pendant ce temps, le recours administratif lancé par un collectif, dont Terres & Rivières , est à l'instruction au Tribunal.

 

"Et si nous gagnons ? On ferme ? Chiche ! " interroge l'Association

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Study in Canada for Free 2016 05/03/2016 08:57

I simply want to tell you that I am new to weblog and definitely liked this blog site. I have been meaning to write something like this on my website and you have given me an idea.