Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 22:01
Joël MERCIER

Joël MERCIER

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE REFUSE DE S'EXPLIQUER SUR SA POSITION SUR LA FUSION : IL Y EST FAVORABLE MAIS NE PEUT DIRE Ni QUAND, NI COMMENT

 

Le Maire de Château d'Olonne a donc décidé de ne pas aller à la rencontre de ses concitoyens lors de la réunion organisée à l'initiative de l'Association CACO.

Réunion du vendredi 4 mars 2016 à 19 heures

Salle des Grands Riaux 44, rue des Grands RIAUX 85180 Château d'Olonne

Le président de la communauté de communes, la maire d'Olonne et le maire des Sables d'Olonne ont répondu présent.

Le maire de Château d'Olonne a refusé de répondre lors du dernier conseil municipal de Château d'Olonne à la proposition de Madame MAUREL de porter à l'ordre du jour du prochain conseil municipal cette question qui d'après l'élue permettait de sortir de l'impasse. Il n'a pas donné de motivations à son rejet implicite de cette requête.

Donc, le maire de Château d'Olonne refuse de donner l'explication que ses concitoyens lui demandent avec de plus en plus d'insistance.

 

 

QUELQUES CONSTATATIONS

Jamais un élu de la majorité castelolonnaise publiquement n'a assumé la promotion de la fusion. Étrange !

Par contre, le maire de Château d'Olonne, seul de sa majorité à s'exprimer sur la "fusion inéluctable " ,selon ses dires et écrits, n'a jamais dit pourquoi il était favorable à la fusion.

"On a besoin d'un peu de recul" écrit-il ...cette phrase a été dite il y a environ 40 ans par Monsieur Paul BOBET, maire d'Olonne sur Mer de 1989 à 1995 !

Jamais personne n'a forcé Monsieur Joël MERCIER à dire et à répéter qu'il était favorable à la fusion, à la commune nouvelle. Ce fut sa promesse électorale. Pourquoi n'avoir jamais présenté un programme, un projet, un calendrier pour la fusion ? Les deux autres maires en ont proposé à leurs conseils municipaux.

Il est surprenant que ce maire soit incapable de réaliser un seul lotissement communal depuis 2008 et qu'en l'espace d'à peine 3 ans il réalise la construction d'une mairie, signant dans la construction de cet édifice, son refus de la fusion. Cette ambiguïté, les castelolonnais l'ont découverte maintenant...Si le projet de mairie à Olonne-sur-Mer a été différé, malgré l'urgence de l'aménagement du centre ville d'Olonne-sur-Mer, c'était bien qu'il y avait incompatibilité en 2013/ 2014 entre le fait de vouloir la commune unique, la fusion et créer une mairie nouvelle inadaptée par définition à une future commune unique.

 

L'ABSENCE DU MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE À UNE RÉUNION QUI SE TIENT À CHÂTEAU D'OLONNE SUR LE THÈME DE LA FUSION

L'absence, demain, lors de cette réunion publique, du maire de Château d'Olonne à Château d'Olonne marquera les esprits et interrogera les castelolonnais pour savoir dans quelle impasse leur maire les conduit.

Jusqu'à maintenant les castelolonnais avaient cru leur maire favorable à la fusion. Le revirement de la population castelolonaise, leur doute sur les promesses de leur maire est un réveil brutal.

Mais on peut, à travers ces constatations, effectivement comprendre que Monsieur Joël MERCIER maire n'ait pas le courage d'expliquer (Expliquer quoi ?) à ses concitoyens son attitude qui a poussé les maires d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne à faire une fusion à deux et qui condamne Château d'Olonne à l'isolement.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CACO 05/03/2016 09:21

Vous avez le droit d'exprimer votre désaccord et par conséquent de présenter vos arguments que nous lirons avec attention..
Monsieur MERCIER maire de Château d'Olonne a promis de consulter les castelolonnais sur un projet de fusion à mi mandat.
A ce jour il n'y a ni projet ni date pour une consultation.
.
Les castelolonnais se posent donc la question de savoir pourquoi le maire ne tient pas ses promesses?
Déjà en 2009 le maire de Château d'Olonne a refusé de consulter les castelolonnais. Les olonnais se sont prononcé en 2009 contre la fusion mais lors des scrutins suivants à une très forte majorité ils ont donné leurs voix à des élus qui avaient promis la fusion.
Vous êtes" en accord avec MERCIER " c'est bien, c'est aussi une situation de un déni de démocratie. Le nouveau maire s'est fait élire sur un programme où la fusion était inéluctable, sur une consultation des castelolonnais.
Qu'en est-il en 2016 ?

Olonnais en colère 04/03/2016 14:31

Totalement en accord avec MERCIER !
On a refusé cette fusion en 2009 fichez nous la paix !!!