Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 13:17
Porcherie industrielle  de Poiroux

Porcherie industrielle de Poiroux

SEMAINE DE L'EAU, LE MONDE A L'ENVERS, L'ABONNÉ VENDÉEN, CONSOMMATEUR D'EAU, VA PAYER POUR CE QUI DEVIENT DE LA PROPAGANDE AU PROFIT DES POLLUEURS

 

L'idée d'une semaine de l'eau est bonne puisqu'elle permet de sensibiliser la population aux problèmes de cet élément vital qu'est  l'eau ...sauf...

Quand cette manifestation est détournée de son objet comme le fait le Syndicat Mixte Départemental, VENDÉE EAU et cela devient une faute grave. Explications.

 

HISTORIQUE : UNE PORCHERIE INDUSTRIELLE (25 000 porcelets par an ) SUR UN SITE ULTRA SENSIBLE : aux sources de la Vertonne ( fleuve côtier ), et à proximité du lac de FINFARINE qui alimente en eau potable le littoral Vendéen.

L'Association de défense des consommateurs "La facture d'eau est Imbuvable" a attiré l'attention du Président de VENDÉE EAU dés 2014/ 2015 sur les dangers de pollution liés à la construction et à l'exploitation d'une porcherie industrielle prés de la retenue de FINFARINE. Le Syndicat Départemental n'a pas répondu à l'Association.

Une usine nouvelle vient d'être construite pour traiter, avant distribution, l'eau du Lac de SORIN FINFARINE. L'usine précédente étant obsolète et en survie artificielle et dangereuse depuis des années car la qualité de l'eau analysée ne permettait plus sa distribution à la population et il fallait un arrêté préfectoral dérogatoire et provisoire pour la maintenir en survie en attendant la nouvelle usine inaugurée en 2015.

 

Entre temps, un projet de porcherie industrielle du POIROUX voyait le jour et, dans un premier temps, fut bloqué par décision du Préfet en 2010 à la demande des élus locaux, des associations de défense de l'environnement et des riverains et après études et concertation.

Sur pression de la FNSEA et du Ministre de l'Agriculture Stéphane LE FOLL, le nouveau Préfet a délivré l'autorisation malgré les risques de pollution reconnus.

Donc, à quelques encablures de la retenue d'eau potable, un complexe polluant est donc édifié malgré les contentieux en cours...et aucune prise de position du Syndicat  Départemental de l'eau VENDÉE EAU, ni mesures de protection annoncées de sa part.

Précisions : le Syndicat VENDÉE EAU est l'émanation des élus qui en assument la "direction"(voir www.vendee-eau.fr) . C'est VENDÉE EAU par prestataires interposés qui facture aux 370 000 foyers vendéens abonnés leur eau consommée et l'assainissement.

 

LA SEMAINE DE L'EAU 17-20 mars 2016 : UNE USINE POUR DÉPOLLUER UNE EAU QUE VENDÉE EAU A LAISSÉ POLLUER ET CAUTIONNE AUX FRAIS DES ABONNÉS AUX SERVICES D'EAU

À cette occasion de la semaine de l'eau VENDÉE EAU organise des manifestations.

Un programme est établie pour cette semaine du jeudi au dimanche avec visite de l'usine de FINFARINE.

Cette usine nouvelle financée par les citoyens abonnés au service de l'Eau traite l'eau issue du bassin de FINFARINE dont la qualité a été longtemps en dessous des normes suite aux pollutions dont l'origine est en partie due au ruissèlement d'eau provenant d'exploitations agricoles.

Avec l'usine voisine à cochons de POIROUX, cette usine de traitement de l'eau va donc servir à dépolluer une eau polluée par une nouvelle exploitation industrielle...aux frais des consommateurs d'eau payeurs.

Il eût été plus simple de maintenir l'interdiction préfectorale pour éviter un risque évident de pollution de l'eau.

L'association "La facture d'eau est imbuvable" a demandé au Pésident de VENDÉE EAU d'intervenir pour soulever cette anomalie devant les autorités compétentes.

L'Association a saisi à nouveau le Président de VENDÉE EAU le 9 mars 2016 du caractère insolite de l'organisation de manifestations sur un site ainsi menacé.

En refusant d'agir, en ne communiquant pas sur ce sujet et en ne répondant pas à cette Association, VENDÉE EAU cautionne donc une situation qui va à l'encontre des intérêts et de la santé des abonnés aux services d'eau. Les manifestations de VENDÉE EAU se déroulant à Talmont Saint Hilaire, FINFARINE et dans ses environs viennent donc cautionner une situation porteuse de dangers et donc condamnable.

 

Nous ne pouvons que regretter ce silence de VENDÉE EAU qui devient complice d'une situation dangereuse.

Ceci nous contraint à dénoncer publiquement des faits très regrettables mettant en cause un organisme vendéen très important. Nous attendons les explications de cet organisme pour les fournir à nos lecteurs et aux réseaux sociaux qui relaient l'information.

 

VENDÉE EAU va donc ainsi à l'encontre de la position des élus locaux qui assument la gouvernance de VENDÉE EAU et qui, quasi unanimement en 2009 et 2010, ont pris officiellement position contre la création de cette porcherie industrielle.

Pire, le syndicat départemental VENDÉE EAU finance donc des manifestations contraires à l'intérêt des 370 000 abonnés en prélevant les coûts de ces manifestations sur ce que ces abonnés payent avec leurs factures d'eau et de plus, ainsi, cautionne une situation dénoncée, potentiellement  dangereuse pour l'environnement et la santé publique et faisant l'objet de contentieux !

 

OUI, VRAIMENT, DANS CE DOSSIER, ON MARCHE SUR LA TÊTE !

 

EAU : LES CONSOMMATEURS D'EAU PAYENT LES ACTIVITÉS DES POLLUEURS

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans eau
commenter cet article

commentaires