Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 18:47
Un joyau de l'art roman l'Eglise de l'Abbaye dans un site exceptionnel

Un joyau de l'art roman l'Eglise de l'Abbaye dans un site exceptionnel

UNE BELLE HISTOIRE :

SAINT JEAN D'ORBESTIER A CHÂTEAU D'OLONNE EN VENDÉE : ABBAYE ROMANE DONT L'HISTOIRE FUT TOUJOURS TOURMENTÉE MAIS ELLE FUT SAUVÉE PAR DES BÉNÉVOLES

 

Les historiens font remonter à 1107, sous le règne de Philippe Iᵉʳ, la construction de cette abbaye bénédictine. Elle n'eut jamais un essor religieux important malgré sa position stratégique..

Pour elle, face aux tempêtes de l'Océan, la sérénité monacale ne fut pas non plus de mise : incendies aux 13 ième et 14 ième siècle, et encore incendie au 16 ième siècle lors des guerres de religion. Elle ne fut pas épargnée par la révolution où domaine et bâtiments furent saisis...puis ce fut sa période "agricole" et ainsi elle ne fut après la révolution plus jamais dédiée au culte.

Abandonnée, son toit s'effondre en 1920 (1912 ?). Elle devient ruine jusqu'à ce que fut envisagée sa disparition car elle constituait un danger public pour les élèves de l'institution qui la jouxtait.

 

INTERVENTIONS D'ABORD PRIVÉES PUIS PUBLIQUES : LES BÉNÉVOLES ONT PRIS L'INITIATIVE DU SAUVETAGE

.

Ouest France nous rappelle dans son édition du 24 février 2016 (voir ci-dessous) que la disparition totale de l'Abbaye et de son Èglise ne fut évitée que grâce au courage et à la tenacité d'un homme. C'est lui, le directeur de l'Ecole de l'époque, Joël GUERSENT qui, dès 1986, ne peut se résoudre à voir ce vestige remarquable du patrimoine local disparaitre. Il remue ciel et terre pour obtenir le classement du site et donc sa sauvegarde avec la complicité des autorités régionales.

.

Cette action aboutit à fédérer, sous l'impulsion de l'Association L'ORBESTIER, créée par le même Joël GUERSENT, en 1986 ,les hommes qui furent à l'origine de la première restauration. Celle-ci permit la réouverture au public de l'Église puis son animation par des conférences et des concerts toujours sous la houlette de l'Association relayée par la suite par la municipalité.

La commune a en effet racheté l'abbaye en 1989.

Il faut donc remercier Joël GUERSENT et son équipe et leur rendre ce qui leur appartient : ils ont sauvé l'Église et l'Abbaye et même le site.

Malheureusement, sous le long règne de Jean-Yves BURNAUD, maire, la poursuite de la restauration de l'Église fut bloquée et celle-ci se dégradait et devenait même dangereuse.

 

NOUVEL ACTE POSITIF EN 2015 : LA MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE RELANCE LA SAUVEGARDE PUIS LA RESTAURATION DE L'ÉGLISE

C'est donc avec soulagement que les amoureux du site, les défenseurs du patrimoine ont suivi la démarche de ces deux dernières années de la municipalité de Château d'Olonne. En juin et juillet 2015 le conseil municipal de Château d'Olonne décide du projet de restauration et de nouveau sauvetage de l'Église en collaboration avec :

La Direction Régionale des Affaires Culturelles,

Le Conseil Départemental,

Le Conseil Régional,

et la Fondation du Patrimoine  habilitée à recevoir des dons qu'elle peut abonder.Le mécénat et particulièrement le mécénat local sera sollicité.

Une enveloppe budgétaire de 1 260 000 euros a été votée pour cette première tranche de travaux.

La vocation culturelle du site est reconnue mais maintenant il faudra un vrai projet pour le faire vivre avec des actions pérennes et ainsi conforter l'action menée par l'Association L'ORBESTIER dont les bénévoles ne seront jamais assez remerciés. (voir l'article d'Ouest-France ci-dessous).

 

 

La ruine avant la première restauration

La ruine avant la première restauration

ABBAYE ROMANE DE SAINT JEAN D'ORBESTIER : TOUTE UNE HISTOIRE

Partager cet article

Repost 0

commentaires