Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 21:40
Mairie des SABLES D'OLONNE

Mairie des SABLES D'OLONNE

UN CONSEIL MUNICIPAL AVEC PLUS D'OPTIMISME ET MOINS DE CRISPATION

suite de

http://www.olonnes.com/2015/12/fusion-a-deux-au-pays-des-olonnes-coup-de-tonnerre-dans-un-ciel-etoile.html

 

Un important conseil municipal dont nous distillerons le compte rendu comme nous le faisons pour ces sujets dans la période pour le moins agitée que le Pays d'Olonne vit en cette fin 2015.

Comprendre et analyser les débats qui se passent dans les 3 communes est nécessaire pour tout citoyen qui garde un œil attentif sur la vie locale.

 

 

UN DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE,  DOB 2016, MOINS  MOROSE QUE CELUI DE 2015

La loi NOTRe donne plus de solennité à ce qui fut parfois une formalité pour des élus qui ne donnaient qu'un avis sue le DOB : il doivent dèsormais voter.

 

DES RECETTES EN BAISSE

Avec force projections Yvan KERVENKA l'élu délégué aux finances présente cette prévision budgétaire.

Les recettes : c'est la même chanson que dans d'autres collectivités territoriales.

La fameuse participation de l'État diminue, diminue : 285 000 € en 2014, 531 000 en 2015 et 594 000  € en 2016 soit une perte totale sur ces années de 1 410 000 euros.

La CCO en difficulté financière diminue sa "ristourne" aux communes 166 000 euros de recettes en moins par an pour la commune.

 

DES CHARGES EN PLUS

- Revalorisation de la grille salariale du agents de la catégorie C

- les coûts induits pour la commune pour le financement de la réforme des rythmes scolaires : 170 000 pour 2016,

- la contribution de péréquation pour "aider" les communes moins aisées : 170 000 €,

- le coût du désengagement de l'État par exemple en matière de sécurité.

 

FACE Á CETTE SITUATION DES DÉCISIONS FORTES POUR 2016 au moins

- pas d'augmentation des taux d'imposition,

- diminution de l'endettement de la Ville avec les mesures suivantes

pas d'emprunt nouveau en 2016,

poursuite de la désensibilisation des emprunts toxiques : il en reste encore pour un montant de 17.4 millions d'euros,

- gros efforts pour réduire les frais de fonctionnement avec une évolution des effectifs (budgétaires) à la baisse,

- maintien des investissements au niveau de 8 millions d'euros abondés par un report de 2 millions soit un total de 10 millions d'euros .

Rappel des investissements :

- l'antenne universitaire,

- le programme du lotissement des Roses va démarrer en 2016,

- la médiathèque (770 000 euros),

- les travaux de sauvegarde de l'Eglise Notre Dame de Bon Port,

- Le blockhaus sera aménagé (350 000 €),

- renforcement de la sécurité par la présence de la police municipale  pendant les week-end,

- participation à la Société organisatrice du Vendée Globe : 1,5 million d'euros pour 2015 à 2018. Á ajouter la participation de la Ville à la course IMOCA New-York Les Sables d'Olonne

On pouvait s'attendre à une projection des budgets  jusqu'à la fin du mandat. Mais le projet de fusion justifie que cette projection s'arrête à 2016...avec la fusion. Il faudra faire face à de nouvelles ambitions explique l'élu de la majorité.

 

MAIS L'EFFET CISEAUX PLUS DE DEPENSES MOINS DE RECETTES AFFAIBLIT LA CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT DE LA VILLE...malgré cela le programme reste ambitieux : la municipalité veut tenir ses promesses.

Cette présentation, à part le fait qu'elle s'arrête à la fusion en 2016, est saluée presque positivement par Didier VASSET pour l'opposition de gauche mais cette présentation s'arrêtant en 2016 pour cause de fusion l'oblige à voter contre.

Comme Didier VASSET voyait avec satisfaction le mot et le projet "médiathèque" ressortir, dans sa réponse le Maire fait une mise au point sur ces travaux d'aménagement de la bibliothèque une étape pour redonner au Musée la place dont il a besoin...il y a des choses qui seront précisées "après la fusion".

L'opposition de droite, par la voix de Jean-Noël LANDAIS, émet quelques critiques sur les charges de personnel, qui croissent plus vite que ne le dit le document et elle fait remarquer que 3 actions intéressantes ne sont pas budgétées :

- les assises de la santé et ses suites,

- l'exercice du droit de préemption our l'immeuble EDF qui serait une bonne chose pour une maison des associations et une salle qui pourrait se substituer à l'Auditorium à bout de souffle,

- le devenir de la sous-préfecture et de son site après le déménagement.

Le maire clôt le débat avec quelques mises au point. Mais d'abord il rend hommage au travail des services et de l'élu responsable des finances.

Puis il fait un détour sur le projet de communauté d'agglomération.

"Je ne voudrais pas que les errements de la CCO se reproduisent. " Le maire restera  méfiant aprés cette expérience de la "surprise épouvantable " que fut pour lui la découverte de la gestion de la CCO.

Pour la sous-préfecture la siituation juridique est complexe. Si l'on comprend bien, il est urgent d'attendre. Mais la commune garde un oeil sur le Parc et la villa. Quant au Conseil Général devenu Départemental il n'a pas de projet.

La conclusion du maire aprés les remerciements aux élus pour le riche débat et aux services peut se résumer ainsi :

Le  projet développé dans le débat d'orientation budgétaire est marqué par une triple volonté :

- rajeunir la population et la  ville avec le pôle universitaire Tourisme et le lotissement sur le site du camping des Roses,

- assainir les finances avec déjà 3 millions d'euros de désendettement,

- agir pour le bien de la cité: sécurité, patrimoine, nautisme, action culturelle et, bien sûr, la fusion.

"A tout cela nous consacrons 10 millions d'euros."

"Nous avons fait preuve élus et agents de créativité et d'intelligence pour arriver à un triple résultat :

- des économies significatives de fonctionnement,

- pas d'augmentation des impôts,

- le refus de recourir à l'emprunt.

 

Au final, ce sont trois axes essentiels qui nous guident et nous éclairent :

- le changement sans l'emballement,

- l'investissement sans l'endettement,

- l'élan sans errements."

Les élus de l'opposition de  gauche votent donc contre le rapport DOB et les élus de l'opposition de droite s'abstiennent.

 

Moins austère....

 

CINÉMA AUX SABLES D'OLONNE : LE GRAND PALACE ENCORE PLUS GRAND

L'actualité souriante lors de la fin de ce long conseil municipal fut l'annonce du projet de modernisation et d'extension du multiplexe de la CHAUME. C'est un très beau projet qui fut présenté aux élus .

La famille qui porte à bout de bras et de passion pour le 7ième art cette institution arrive à ses fins après un long périple et des embûches rencontrées les années passées.

Cette fois c'est avec satisfaction pour les sablais que les promoteurs du projet aient réussi à convaincre les élus de donner leur feu vert.

L'ensemble actuel va être complété sur l'arrière par deux nouvelles salles soit 400 places assises, d'autres aménagements intérieurs et extérieurs sont prévus. Un investissement personnels des dirigeants estimé à 2.5 millions d'euros.

"Plus qu'une extension, un nouveau cinéma en 2016" tel est le titre du projet auquel nous souhaitons une parfaite réussite pour la satisfaction générale de la collectivité et pour tous ceux qui nous font l'honneur de venir au Pays des Olonnes.

Le projet reçoit un accord unanime des élus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REGUIGNE REGIS 18/01/2016 10:43

Bientôt " la vérité " sur le nombre de personnes retenues " pour peupler , densément , moyenne de 5 par lot , ces 19 lots ...
Ah , bon , " ils " ne seront pas tous ... au rendez - vous ....les 95 ?
Et alors , vous direz quoi ?
A bientôt les amis à vous lire

REGUIGNE REGIS 23/12/2015 08:51

Pas un mot , pour l ' instant , sur cette opération déficitaire , oh combien ! Et lorsque la " duperie intellectuelle " sur le nombre de personnes annoncées pour justifier la liquidation du camping et en faire un lotissement très densément peuplé ; donc lorsque , chiffres à l appui, l ' on découvrira des logements modestement peuplés ; que diront les exclus , virés sur un prétexte " douteux " ?

REGUIGNE REGIS 17/12/2015 12:22

Et pas un mot sur combien vont rapporter les opérations de vente ( a perte ! ) sur le camping des roses dont la Ville " brade " le foncier dès 2016 ?