Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 20:00
Hôtel de Ville des Sables d'Olonne

Hôtel de Ville des Sables d'Olonne

Site de la future université des Sables d'Olonne : l'ancienne  sous-préfecture

Site de la future université des Sables d'Olonne : l'ancienne sous-préfecture

LES ÉLUS DES SABLES D'OLONNE SE FONT UN CADEAU : UN VOTE UNANIME POUR FÊTER L'ACCORD AVEC L'UNIVERSITÉ D'ANGERS

 

Les préambules de ce Conseil ont été dominés par l'humour des interventions de Didier VASSET, élu de gauche, qui n'a "ni remarques, ni précisions" à demander au Maire quant aux décisions prises par celui-ci dans le cadre de sa délégation de pouvoirs. En effet, il y a toujours des questions sur ce sujet. Non, pour ce conseil municipal, Didier VASSET veut simplement "remercier le maire de nous avoir donné rendez-vous une nouvelle fois dans ces lieux chaleureux."

Le maire Didier GALLOT ne pouvait laisser passer ces remerciements sans ajouter une goutte de son humour. Il souhaite à Didier VASSET qu'il ne souffre pas de ne pas "nous voir pendant les fêtes !"

Après cet échange, il est demandé aux élus de prendre acte de la démission de Pascale BALLE de ses fonctions de représentation de la Ville à l'Office de Tourisme et de la proposition de son remplacement par Didier GALLOT? Choix stratégique et choix personnels. Ce changement fait l'objet d'un vote positif de la majorité et de l'opposition de gauche et l'abstention de l'opposition de droite,

Tout était prêt pour passer aux points principaux de l'ordre du jour.

 

L'UNIVERSITÉ D'ANGERS FAIT SON ENTRÉE DANS LE DISPOSITIF DU FUTUR PÔLE UNIVERSITAIRE DES SABLES d'OLONNE

Comme on le verra ci-dessous l'essai avec l'Établissement vendéen des Etablières pour l'année 2015/2016 ne sera pas transformé.

Petit rappel : l’Université d'Angers chargée d'histoire se compose aujourd'hui de six unités de formation et de recherche et de deux instituts de formation regroupant un total d'environ 22 000 étudiants.

Il y aura désormais des sigles nouveaux à ajouter au vocabulaire du Pays des Olonnes

UFR : Unité de Formation et de Recherche

ESTHUA : Études Supérieures de Tourisme et d’Hôtellerie de l’Université d’Angers intégrée à l'Université d'Angers, prés de 3000 étudiants.

 

pour en savoir plus

http://www.univ-angers.fr/fr/acces-directs/facultes-et-instituts/esthua.html

 

LA CONVENTION ENTRE LA VILLE DES SABLES D'OLONNE ET L'UNIVERSITÉ D'ANGERS

Le Conseil Municipal s'est déjà prononcé sur la réhabilitation du bâtiment de l'ancienne sous-préfecture afin d'y accueillir des formations prioritairement tournées vers le tourisme.

La convention proposée définit les engagements respectifs de la Ville des Sables d'Olonne et de l'Université d'Angers et spécifiquement de son UFR de l'ESTHUA.

Dans le préambule de la convention il est aussi précisé "en accord avec la Communauté de Communes des Olonnes CCO dont les statuts prévoient au titre du développement économique le soutien à toutes les formations professionnelles."

La convention entrera en vigueur à la rentrée 2016 et sera reconductible jusqu'en 2021.

- d'un côté la Ville des Sables d'Olonne met à la disposition de l'ESTHUA les locaux et versera une subvention pour couvrir certains frais de fonctionnement. L'engagement pour la premère année est de 79 095 euros pour ces frais et cela sur une base de 20 étudiants.

Cette première année 2016/2017 s'adressera à des étudiants en 3ième année (licence 3) d'études supérieurs ayant des acquis dans les secteurs tourisme, patrimoine et des compétences en langues, management, communication. Une deuxième option est celle du tourisme et nautisme.

- de son côté, l'Université d'Angers s'engage à fournir et animer les équipes pédagogiques...

 

LE DÉBAT

Pour l'opposition de droite Jean-Noël LANDAIS prend acte de ce pas franchi ...mais...

- il rappelle que cette opération est de la compétence de la CCO,

- le coût élevé de la réhabilitation de l'ancienne sous-préfecture pour la ville des Sables d'Olonne malgré la générosité de l'aide Régionale ! il restera 860 000 euros à la charge de la ville,

Cela fait un coût élevé pour 40 étudiants voire 80 qui sera le maximum,

- il met en cause la "précipitation "du rapprochement avec les Établières (voir ci-dessous) .

Pour le Maire, d'abord pour les travaux " il fallait y passer" mettant ainsien cause la précédente majorité municipale qui a délaissé des années durant l'entretien des bâtiments municipaux.

"Il y a une dynamique qui va s'installer." Certes la restauration du site s'effectuera aux frais du contribuable sablais avec une capacité de 200 étudiants. C'est une " décision politique que nous assumons pleinement."

Pour l'opposition de gauche Didier VASSET goûte sa victoire. Il n'a jamais été favorable au rapprochement des Établières, enseignement privé. Cette convention est donc une "grande satisfaction,...dénouement de cette saga". Il salue "l'arrivée de l'Université d'Angers aux Sables d'Olonne avec la délivrance de diplômes reconnus" et des droits d'inscription qui seront moins élevés.

Le maire Didier GALLOT renvoie l'ascenseur en rendant hommage à l'ancien Président de la région, Jacques AUXIETTE, même s'il ne partage pas ses idées politiques mais qui sait dépasser les clivages "c'est lui qui le premier nous a suggéré la formation TOURISME" "entre gens de bonne compagnie."

Le débat s'achève par la prise de parole de Jean-François DEJEAN qui revient sur le coût des formations et propose qu'il y ait un suivi de celles-ci et aussi un suivi des débouchés pour les étudiants.

Dernières informations données par la Maire Didier GALLOT : la rencontre entre Entreprises des Olonnes EDO et le Président de l'ESTHUA et le vote unanime de l'Université sur cette convention.

Les élus de la Ville des Sables d'Olonne sont à l'unisson et c'est par un vote UNANIME que le projet de convention est approuvé. La promesse de campagne électorale du Maire se concrétise..

 

ON TRICOTE ET ON DÉTRICOTE...ET ON DÉVIE POUR PARLER FUSION DE COMMUNES !

Au départ, en mai 2015, le Conseil Municipal avait signé avec les Établières une convention de collaboration dans le cadre de l'Institut Supérieur du Tourisme;

Les contacts se poursuivaient avec l'Université d'Angers qui a fait sa proposition de collaboration mais signifiait son désaccord pour collaborer avec les Établières et ce, d'autant plus, que les contacts entre l'ESTHUA avec le Lycée Sainte Marie du Port s'avéraient très positifs pour une collaboration annoncée.

Il faut donc résilier cet accord avec les Établières.

Didier VASSET savoure sa deuxième victoire "la preuve est faite que la gauche ne se trompe pas toujours." Mais il ne peut s'empêcher d'établir un parallèle avec la situation qu'il critique sur la fusion des communes, là aussi "faut-il écouter la gauche ? " Son attaque vise le député du littoral Président de la CCO. Devinez qui ?

Á cet instant interviennent les mediums et leurs ectoplasmes.

Le maire ramène donc le débat aux Sables d'Olonne et à ses positions bien établies et connues sur la fusion."J'ai fait campagne sur ce thème et j'entends assumer et je poursuivrais dans cette voie" et de répéter son avis sur la Communauté d'Agglomération qui justifie la fusion des communes même à deux ..."je ne voudrais pas que se renouvellent les errements de la CCO, l'état de ses finances..." En clair, le jeu auquel se sont amusés les 3 maires au sein de la CCO : je te donne ceci, tu me donnes cela, compromis et compromissions.. a abouti à un fiasco. Ce jeu ne sera plus possible au sein de la Communauté d'Agglomération avec une ville-phare de 30 000 habitants...

Didier VASSET partage cette analyse au moins sur le diagnostic sur les dysfonctionnements et la gouvernance de la CCO.

On était partis loin de notre Pôle Universitaire des Sables d'Olonne.

Le vote confirma la résiliation du contrat avec les Établières avec pouvoir au maire pour négocier cette rupture.

 

En fin de compte ce Conseil Municipal supplémentaire en période de près fêtes de Noël a eu du bon : calme et positif.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires