Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 21:17
Mairie de Château d'Olonne

Mairie de Château d'Olonne

DES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES ALARMANTES OU ALARMISTES : UNE CONSÉQUENCE DU REFUS DE FUSIONNER AVEC LES COMMUNES SOEURS ET DES CHOIX CONTESTABLES.

 

Ce fut encore une fois cette année une longue et fastidieuse litanie de chiffres et commentaires pas toujours audibles ni compréhensibles pour le public. L'opposition a d'ailleurs réclamé encore une fois une présentation plus dynamique des éléments essentiels comme cela se fait dans la plupart des communes et comme cela est demandé depuis des années.

Les grandes lignes de ces orientations :

- pas de hausse des taux des taxes locales (taxe d'habitation et taxes sur le foncier bâti et non bâti)...qui augmenteront cependant suite à la hausse des bases d'imposition fixées par la loi de finances,

- maintien des investissements à hauteur de 7 millions d'euros par an,

- nouveauté : la programmation du recours aux emprunts faisant passer le poids de la dette de 405 euros par habitant à 759 euros pour la période 2015 à 2019 ...

 

POURQUOI UN RECOURS IMPORTANT A L'EMPRUNT A L'AVENIR ?

L'explication est simple :

 

plus de charges :

- les frais de personnel (56 % des charges de fonctionnement !) croissent de manière significative +3% en 2016 (recrutements et hausses des indices du personnel),

- charges nouvelles avec le coût de la réforme des rythmes scolaires

 

moins de recettes :

- surtout la Dotation Globale de Fonctionnement DGF (-290 000 euros en 2016) que l'Etat réduit (crise oblige drastiquement ) sauf pour les communes qui fusionnent,

- perte de la Dotation de Solidarité Urbaine (-75 000 euros,)

- baisse de la Dotation de solidarité communautaire ( -104 000 euros)

Le problème : ces baisses vont s'accentuer encore après 2016 !

Donc plus de charges et moins de recettes il reste à serrer les boulons dans le fonctionnement et le recours à l'emprunt pour équilibrer le budget en investissement.

 

L'AUTOFINANCEMENT S'ÉCROULE


En effet, l'autofinancement (ce qu'il reste après le payement des frais de fonctionnement) sert à financer les investissements. Cet autofinancement va décroître de manière très inquiétante : il était de 5 555 000 euros en 2013, elle est de 4 462 000 en 2016 et sera seulement de 2 646 000 euros en 2019 !

 

Désormais, comme nous l'avons déjà écrit : CHÂTEAU D'OLONNE N'EST PAS BIEN GÉRÉ

 

UN DÉBAT ?

L'opposition de droite s'est manifestée d'abord pour s'étonner que la commission des finances n'ait pas été invitée à étudier ce dossier.

Ensuite pour critiquer la méthode qui consiste à sous-estimer les recettes et à surestimer les dépenses. Ceci aboutit à un résultat fictif et optimiste. Pour l'opposition des prévisions plus sérieuses permettraient de limiter les prévisions de recours à l'emprunt. Cette demande fut d'ailleurs déjà faite par l'opposition dans le passé... sans succès.

"en 4 ans on avait prévu faire 5,4 millions d'euros d'emprunt ; en réalité on n'a emprunté qu'1,2 million d'euros...on prévoyait d'autofinancer nos investissements à 81% en réalité ils l'ont été pour 95%."

Les explications petite œuvre de pédagogie de la part de l'élue de l'opposition n'a pas de succès ni d'écoute.

.

Par contre, Le débat au fond est escamoté, aucun élu n'a posé les vraies bonnes questions :

- Et si CHÂTEAU D'OLONNE fusionnait avec les autres communes les recettes supplémentaires, la mutualisation des moyens ne permettraient-ils pas d'augmenter l'autofinancement et d'éviter le recours massif à l'emprunt ?

- Quels sont les choix dans les investissements ?

- Dire que le niveau d'investissement sera maintenu à 7 millions d'euros n'a de valeur s'il y a un programme d'investissements pluriannuel ...où est ce programme ?

- Le nouvel Hôtel de ville, le plus gros investissement de la mandature était-il une priorité ?

- Y a-t-il un programme de rénovation de la voirie en plus de la route de Talmont ?

- Il a été question de création de réserve foncière mais où ? On sait qu'à CHÂTEAU D'OLONNE la réserve foncière est abandonnée à quelques particuliers spéculant sur la rareté entretenue des terrains à bâtir.

Que des questions de fond qui risquent de fâcher mais qui sont les vraies questions à débattre pour préparer l'avenir : GÉRER, C'EST PRÉVOIR.

 

La présentation de ces orientations budgétaires est une opération vérité : où va CHÂTEAU D'OLONNE ?...recourir à l'emprunt a des limites vite atteintes et c'est faire supporter aux générations à venir une charge indue et bloquante.

 

Le rapport lié à ce Débat d'Orientations Budgétaires est approuvé par la majorité et l'opposition de droite. Deux élus de gauche s'abstiennent.

Mais où est donc l'opposition à CHÂTEAU D'OLONNE et son pouvoir de proposer des solutions alternatives surtout quand la situation est grave?

 

QUELQUES AUTRES PETITES INFORMATIONS

 

APPROBATION DU PV DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

Il y a une voix contre : celle de l'élue de l'opposition Sylvie EPAUD qui illégalement a été empêchée de s'exprimer ne serait-ce pour dire que la délibération contenait une erreur manifeste !

Mais pourquoi les autres membres de sa liste ne l'ont-ils pas soutenue ?

Que vaut cette délibération juridiquement ?

 

L'ÉTUDE SUR LA FUSION CABINET SEMAPHORES

Cette étude alibi pour repousser la date de la consultation des castelolonnais sur la fusion semble mise entre parenthèses ...avant son abandon ?

C'est au moins un aveu de la municipalité que cette étude n'était pas nécessaire. A-t-elle vraiment commencé ?

 

PETITE DISCUSSION SUR LES INDEMNITÉS DES ÉLUS

Y a-t-il une erreur dans le calcul de ces indemnités et particulièrement celles du maire? ...affaire à suivre après étude.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires